Le Canada veut réduire les émissions du secteur du pétrole et du gaz

Le gaz naturel utilisé pour chauffer nos maisons et l'essence utilisée dans nos voitures seront produits de façon moins dommageable pour notre environnement.

CALGARY, le 25 mai 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada s'est engagé à favoriser une croissance économique propre, tout en réduisant la pollution et en fournissant un environnement sain pour nos enfants et nos petits-enfants.

La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé aujourd'hui un règlement visant à réduire les émissions de méthane et la pollution de l'air produites par le secteur du pétrole et du gaz du Canada. Ce faisant, le Canada prend des mesures pour combler l'écart par rapport à celles déjà prises dans ce domaine par certains États, comme la Californie, le Colorado et le Dakota du Nord. Le règlement s'inscrit dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques qui vise à réduire les émissions de méthane de 40 à 45 % d'ici 2025.

Le secteur canadien du pétrole et du gaz est le principal émetteur de méthane, qui contribue au réchauffement climatique, en plus d'être une source de polluants atmosphériques appelés composés organiques volatils, dont certains sont toxiques pour la santé humaine et contribuent à la formation de smog.

Le méthane est le principal constituant du gaz naturel qui est utilisé pour chauffer nos maisons et alimenter les usines. Le règlement proposé aidera le secteur canadien du pétrole et du gaz à conserver le précieux gaz naturel qui est actuellement gaspillé et certaines installations, comme les raffineries, à réduire leurs émissions de composés organiques volatils.

Réduire les émissions de méthane est l'une des mesures les moins coûteuses que le Canada peut prendre pour réduire les gaz à effet de serre. Le règlement permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'environ 20 mégatonnes par année, ce qui équivaut à retirer de la circulation environ cinq millions de véhicules à passagers chaque année. De plus, ces mesures aideront le Canada à éviter les répercussions économiques de phénomènes causés par les changements climatiques mondiaux, comme les sécheresses et les inondations.

Les entreprises canadiennes jouent un rôle dans la transition mondiale vers une économie fondée sur la croissance propre. L'utilisation de technologies abordables et éprouvées pour réduire la pollution créera de nouveaux emplois pour les Canadiens dans le domaine des technologies propres au sein du secteur du pétrole et du gaz. Déjà, plus de 170 entreprises canadiennes fournissent des services de technologies propres, et ces entreprises embaucheront plus de travailleurs au fil de la mise en œuvre progressive du règlement.

Le règlement proposé garantira un air de meilleure qualité aux Canadiens qui vivent ou qui travaillent près de certaines installations pétrolières et gazières. Un air plus propre entraîne une amélioration de la santé des Canadiens et une diminution des consultations à l'hôpital par les personnes qui ont des problèmes de santé préexistants, comme l'asthme et des problèmes cardiaques.

Selon l'approche proposée par le Canada, les provinces et les territoires auront la possibilité d'élaborer leur propre réglementation pour remplacer celle du gouvernement fédéral, sous réserve de pouvoir obtenir des résultats similaires. Le Canada demeure déterminé à travailler avec les provinces pour établir des accords d'équivalence afin de limiter le dédoublement.

Le gouvernement du Canada soutient cette croissance dans le cadre du budget de 2017, en s'engageant à investir 200 millions de dollars pour soutenir les activités de recherche et de développement et les projets de démonstration dans le domaine des technologies propres, et l'adoption de ces technologies dans les secteurs des ressources naturelles du Canada. Cet investissement est fondé sur un financement de près de cinq millions de dollars prévu dans le budget de 2016 pour aider les entreprises à favoriser les mesures rentables de réduction du méthane grâce au Programme d'innovation énergétique.

Le règlement proposé sera publié dans la Partie I de la Gazette du Canada le 27 mai 2017. Les provinces, les intervenants de l'industrie et les Canadiens intéressés sont invités à faire parvenir leurs commentaires à Environnement et Changement climatique Canada d'ici le 27 juillet 2017.

Citations

« Ces mesures réglementaires aideront les producteurs à économiser une valeur de plus de 1,5 milliard de dollars en gaz naturel entre 2018 et 2035. En repérant mieux les fuites et en les colmatant, les entreprises seront en mesure de récupérer ce gaz naturel et de le vendre; elles participeront ainsi à la lutte contre les changements climatiques. Ces mesures aideront au développement d'une technologie encore plus moderne et à la création de bons emplois dans le secteur pétrolier et gazier. Le gouvernement sait que, grâce à l'innovation et à la technologie, nous pouvons réduire les émissions tout en améliorant la santé des Canadiens. »
- Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« La réduction de l'exposition aux composés organiques volatils, une des principales substances qui contribuent à pollution de l'air, est importante pour préserver la santé et la sécurité des Canadiens. Le gouvernement du Canada prend des mesures concrètes dans le cadre de ces projets de règlements afin de réduire la pollution de l'air et de permettre aux Canadiens de vivre dans des collectivités plus saines. Ces mesures appuient les efforts visant à réduire le nombre de décès prématurés liés à la pollution de l'air, dont le nombre est estimé à quelque 14 500 décès chaque année au Canada. »
- Jane Philpott, ministre de la Santé

« Notre gouvernement reconnaît la valeur à long terme de l'exploitation des ressources pétrolières et gazières du Canada de façon plus propre et plus durable. Cette approche attirera des investissements et permettra à l'industrie d'être plus concurrentielle, au moment où le monde entier se tourne vers un avenir à faibles émissions de carbone. »
- Jim Carr, ministre des Ressources naturelles

Faits saillants : Projet de règlement sur le méthane

  • Le méthane est un puissant gaz à effet de serre qui cause environ 25 % du réchauffement planétaire d'origine humaine que nous connaissons aujourd'hui. Sa capacité de réchauffement est 84 fois supérieure à celle du dioxyde de carbone sur une période de 20 ans.
  • La quantité de gaz naturel qui sera conservée à la suite de cette réglementation sera supérieure à la quantité de gaz naturel utilisée dans l'ensemble des résidences de la province de la Saskatchewan en une année.
  • La valeur de ce gaz conservé s'élève à 1,6 milliard de dollars. Ces économies aideront les sociétés pétrolières et gazières à payer les coûts liés à la conformité.
  • On estime qu'entre 2018 et 2035, l'industrie devra dépenser moins de trois cents par mille pieds cubes de gaz naturel pour se conformer au nouveau règlement.
  • Le projet de règlement sur le méthane du Canada entrera en vigueur progressivement entre 2020 et 2023.
  • Le projet de règlement sur le méthane permettra de réduire les émissions dangereuses de composés organiques volatils émis par le secteur du pétrole et du gaz.
  • À l'échelle internationale, le Canada partage sa riche expertise et sa panoplie d'innovations et de technologies propres pour aider les pays en développement à atteindre leurs objectifs en matière de changements climatiques et à réduire la pollution de l'air pour assainir la planète. Le Canada agit actuellement à titre de coprésident de l'Initiative mondiale sur le méthane et de la Coalition pour le climat et l'air pur.
  • De plus, le Canada investit également beaucoup d'argent, soit quelque 14 millions de dollars, pour soutenir les travaux d'entreprises canadiennes dont l'objectif consiste à réduire les émissions de méthane au Mexique et au Chili. Le Canada collabore également avec le Mexique pour soutenir ses engagements visant à élaborer des mesures réglementaires à l'égard du méthane dans le secteur du pétrole et du gaz.

Faits saillants : Projet de règlement sur la pollution de l'air

  • Le Canada a déjà réalisé d'importants progrès dans la réduction des émissions de composés organiques volatils grâce à des règlements visant le secteur des transports et des secteurs autres que celui du pétrole et du gaz.
  • En tout, 26 raffineries, usines de valorisation des sables bitumineux et installations pétrochimiques seraient visées par ce règlement.
  • En application du projet de règlement, les entreprises seraient tenues de vérifier régulièrement leur équipement et de réparer toute fuite, d'utiliser des technologies plus propres pour réduire au minimum leurs émissions, de surveiller les émissions à la limite de leur propriété et de déclarer les résultats au gouvernement du Canada.
  • Le gouvernement du Canada estime que le projet de règlement permettra d'éviter au moins 40 décès prématurés entre 2017 et 2035.
  • Le projet de règlement sur la pollution de l'air aurait comme effet secondaire de réduire les émissions de méthane des installations pétrolières et gazières.

Liens connexes

Projet de règlement visant à réduire les émissions de méthane dans le secteur du pétrole et du gaz 
Projet de règlement visant à réduire les rejets de composés organiques volatils (secteur pétrolier) 
Réduction des émissions de méthane dans le secteur du pétrole et du gaz au Mexique 
Projet de règlement fédéral sur le méthane pour le secteur pétrolier et gazier 

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada
Page Facebook sur l'environnement et les ressources naturelles au Canada

 

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada



Renseignements : Coordonnées: Marie-Pascale Des Rosiers, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, 613-462-5473; Relations avec les médias, Environnement et Changement climatique Canada, 819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)

LIENS CONNEXES
http://www.ec.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.