Le Canada sur le chemin de la reprise, selon Études économiques Scotia

TORONTO, le 23 déc. /CNW/ - Le Canada s'est tiré des griffes de la récession au troisième trimestre de 2009 avec la reprise des dépenses à la consommation, le retour des investissements grâce au dégel des marchés du crédit et l'ouverture des robinets des programmes de stimulants économiques gouvernementaux, peut-on lire dans le dernier rapport d'Études économiques Scotia sur les perspectives provinciales.

"Que le Canada ait pu se tirer assez rapidement de la dépression, qui a frappé le monde entier, témoigne de la relative bonne santé de nos bilans et de la stabilité de notre système financier", remarque Alex Koustas, économiste à Études économiques Scotia. "Cependant, le rythme plutôt lent de la reprise montre que nous devons toujours surmonter des obstacles sur le plan du commerce et sur celui de la concurrence afin de donner plus de vigueur à notre croissance.

"Pendant ce temps, les disparités régionales en ce qui a trait à la croissance se feront encore sentir en 2010. Le dollar canadien restera fort, et les producteurs de produits de base profiteront d'une reprise sur les marchés mondiaux", poursuit-il.

Le Canada atlantique a plutôt bien tenu le coup pendant la crise économique. Bien que Terre-Neuve-et-Labrador ait été secouée aussi bien par la chute de la valeur des ressources que par des arrêts de production, le rendement des autres provinces de la région a été bien supérieur à la moyenne nationale dans nombre de catégories.

"Nous prévoyons que la reprise sera moins prononcée au Canada atlantique, puisque l'achèvement de plusieurs importants projets en immobilisations réduira l'espace nécessaire à l'expansion d'un certain nombre d'autres secteurs", commente M. Koustas.

L'Ontario et le Québec ont enregistré des rendements très différents cette année. L'Ontario a en effet été balayé par le ralentissement aux États-Unis, et l'ensemble de son économie a subi les ondes de choc des réductions de la production dans le secteur automobile. La plus grande diversification du secteur de la fabrication au Québec de même que ses marchés d'exportation lui ont permis d'éviter le pire de la récession. Les choses devraient toutefois changer cette année : la reprise dans la fabrication et la construction dopera les activités en Ontario, alors que l'économie québécoise, bien que solide, reste à la traîne.

La reprise du côté des ressources sera le principal stimulant pour l'Ouest canadien en 2010. L'économie de la Saskatchewan se sera probablement repliée cette année avec un recul plus important que prévu de la production de potasse. Études économiques Scotia prévoit néanmoins une reprise dans ce dernier secteur en 2010. L'augmentation à deux chiffres de la production du brut léger viendra concrétiser une meilleure année pour le secteur des ressources.

Perspectives provinciales

Colombie-Britannique

La Colombie-Britannique devrait reprendre du poil de la bête en 2010 avec une croissance de son PIB de 3 %. Ce retournement sera entraîné par l'augmentation de la valeur des ressources, la reprise des activités dans le domaine des transports et les Jeux olympiques d'hiver.

Alberta

L'Alberta devrait reprendre la voie de la croissance en 2010 avec une augmentation de 2,9 % de son PIB réel. La hausse des prix des produits de base, la reprise de la construction non résidentielle et des investissements soutenus dans les infrastructures étayeront cette reprise.

Saskatchewan

La Saskatchewan devrait afficher une croissance de son PIB de 2,8 % en 2010 grâce à la migration interprovinciale, à une reprise dans le secteur des ressources et à ses dépenses dans les infrastructures.

Manitoba

Le Manitoba a fait preuve de résistance en 2009 et devrait reprendre la voie d'une croissance stable en 2010, chiffrée à 2,6 % et soutenue par le développement des services hydroélectriques de même que par les investissements et la vigueur des activités dans le secteur de la fabrication.

Ontario

La croissance ontarienne devrait atteindre 2,7 % en 2010. Le secteur de l'automobile et les programmes de stimulants économiques, aidés par la forte croissance du secteur des services, lui feront prendre le chemin de la reprise.

Québec

Le Québec a fait preuve d'une grande capacité de récupération pendant la crise malgré un secteur des produits forestiers mal en point et une baisse marquée de ses exportations de produits pétroliers. La province devrait afficher une croissance modeste de 2,2 % en 2010.

Nouveau-Brunswick

Le rendement du Nouveau-Brunswick devrait être légèrement inférieur au rendement national moyen en 2010. Il ne gagnerait que 2,1 % puisque les conditions du marché pour ses produits forestiers restent plutôt difficiles et les activités dans le secteur de la construction ralentissent quelque peu.

Nouvelle-Écosse

L'économie de la Nouvelle-Écosse devrait connaître une croissance de 2,2 % en 2010, stimulée par la vigueur de son secteur des services et par certains gains du côté des ressources.

Île-du-Prince-Édouard

L'Île-du-Prince-Édouard a relativement bien supporté la récession puisque ses exportations et son secteur du tourisme sont restés relativement stables en 2009. La province devrait connaître une croissance de son PIB de 1,9 % en 2010 et une reprise moins prononcée que la moyenne canadienne.

Terre-Neuve-et-Labrador

Avec la chute fin 2008 des prix des produits de base, particulièrement du pétrole, et leur stagnation début 2009, la croissance de Terre-Neuve-et-Labrador a brusquement chuté en 2009. Par ailleurs, la province est prête à se remettre sur les rails et devrait voir son PIB gagner 2,9 % en 2010, augmentation supérieure à la moyenne nationale.

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements : Renseignements: Alex Koustas, Études économiques Scotia, (416) 866-4212, alex_koustas@scotiacapital.com; Robyn Harper, Relations publiques, Banque Scotia, (416) 933-1093, robyn_harper@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.