Le Canada n'est pas en voie de créer un avantage du savoir

OTTAWA, le 25 août /CNW/ - Le Canada accuse toujours un retard dans certains domaines clés de l'apprentissage, selon un rapport publié aujourd'hui par le Conseil canadien sur l'apprentissage (CCA).

Le rapport, intitulé Bilan de l'apprentissage tout au long de vie au Canada : Progrès ou excès de confiance? offre un aperçu de l'état actuel de l'apprentissage au Canada à tous les stades de la vie. Il traite de l'éducation des jeunes enfants, de l'enseignement primaire, secondaire et postsecondaire, de la littératie et de l'apprentissage chez les adultes, de la formation en milieu de travail et de l'apprentissage chez les Autochtones.

« En 2006, lorsque le gouvernement du Canada a déclaré son intention de développer au pays un « avantage du savoir » nécessaire à son succès dans l'économie mondiale, le CCA l'en a félicité en soulignant cette étape importante, affirme Dr Paul Cappon, président-directeur général du CCA. Toutefois, comme l'indique ce rapport, en permettant à ce retard de persister dans certains domaines clés de l'apprentissage, le Canada a peut-être créé un désavantage du savoir. À la différence du Canada, ses concurrents ont développé ou sont en voie de développer une approche coordonnée à l'éducation et à l'apprentissage tout au long de la vie. » 

L'apprentissage chez les jeunes enfants et à l'âge scolaire

La qualité de l'éducation et de l'apprentissage chez les jeunes enfants joue un rôle déterminant dans le bien-être individuel et dans la réussite à l'école, au travail et au sein de la collectivité. Or, parmi les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Canada se classe parmi les derniers au classement en ce qui a trait aux investissements consacrés à l'éducation des jeunes enfants. De plus, nous n'avons pas les mesures nécessaires à l'échelle pancanadienne pour offrir une meilleure information sur la qualité, l'accès, le financement et les politiques en matière de programmes d'éducation et d'apprentissage destinés aux jeunes enfants.

Bien que les résultats des jeunes Canadiens du secondaire aux tests internationaux dans les domaines de la lecture, des sciences et des mathématiques demeurent élevés, d'autres pays font des pas de géant à cet égard, ce qui pourrait miner notre avantage concurrentiel.

Enseignement postsecondaire

De plus en plus de jeunes fréquentent les établissements d'enseignement postsecondaire, mais le Canada est le seul pays à ne pas avoir de système national d'enseignement postsecondaire. Par ailleurs, le Canada est aussi désavantagé du fait qu'il ne dispose d'aucun objectif mesurable à l'échelle nationale, ni d'indicateurs ou d'évaluation du rendement à quelle que soit le stade d'éducation.

L'apprentissage à l'âge adulte

Bien que les Canadiens figurent parmi les populations les plus éduquées du monde, près de la moitié des adultes ne possèdent pas le niveau de compétence en compréhension de textes suivis nécessaire pour réussir dans une économie mondiale compétitive.

Apprentissage chez les Autochtones

Les méthodes d'évaluation utilisées traditionnellement au Canada se fondent sur une compréhension partielle de l'apprentissage chez les Autochtones, l'obtention du diplôme d'études secondaires étant considérée comme le seul indicateur de la réussite. De telles approches sont incomplètes et négligent les nombreux aspects de l'apprentissage qui font partie intégrante de la perspective des Autochtones et qui comptent pour les apprenants autochtones et leur collectivité.

Pour résoudre ce problème, le CCA a travaillé en collaboration avec des spécialistes de l'apprentissage chez les Autochtones de l'ensemble du Canada afin d'élaborer une approche complète pour mesurer la réussite de l'apprentissage chez les Premières nations, les Inuits et les Métis. L'outil élaboré est connu sous le nom de cadre d'évaluation holistique de l'apprentissage tout au long de la vie.

« Ce rapport se veut bien plus qu'un simple résumé des recherches et des analyses menées par le CCA au cours des cinq dernières années. Il propose de passer de la parole aux gestes en ce qui a trait à l'apprentissage tout au long de la vie. En effet, alors que le Canada accuse un retard, d'autres pays ont pris conscience du potentiel dans ce domaine et ont déjà élaboré (ou élaborent actuellement) des approches coordonnées en matière d'éducation et d'apprentissage tout au long de la vie, affirme le Dr Cappon. Le Canada a encore le temps d'établir les conditions gagnantes nécessaires à sa prospérité future. Mais la question demeure : parviendrons-nous à saisir cette occasion? »

Pour souligner la publication de cet important rapport rétrospectif, le CCA a lancé un entrepôt de données exhaustif qui permet aux éducateurs, aux chercheurs, aux décideurs et au public d'accéder en ligne gratuitement à une grande partie des données de recherche du CCA datant des cinq dernières années.

À propos du CCA

Le Conseil canadien sur l'apprentissage est un organisme indépendant à but non lucratif. Il a pour mission de fournir aux Canadiens de l'information fondée sur des éléments objectifs afin qu'ils puissent prendre les meilleures décisions possibles en ce qui concerne l'apprentissage à tous les stades de la vie, depuis la petite enfance jusqu'au troisième âge.

SOURCE CONSEIL CANADIEN SUR L'APPRENTISSAGE

Renseignements : Renseignements:

Sheena Powell
Conseil canadien sur l'apprentissage
613.782.2959, poste 6252
spowell@ccl-cca.ca
www.ccl-cca.ca

Profil de l'entreprise

CONSEIL CANADIEN SUR L'APPRENTISSAGE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.