Le Canada investit 22,6 M$ dans la formation de mathématiciens africains pour trouver des solutions aux changements climatiques

OTTAWA, le 31 août 2016 /CNW/ - La ministre du Développement international et de la Francophonie, l'honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé que le Canada fournira 22,6 millions CAD sur cinq ans à l'initiative « À la recherche du prochain Einstein » de l'Institut africain des sciences mathématiques (AIMS). L'initiative vise à former des mathématiciens africains afin qu'ils trouvent des solutions permettant d'atténuer les changements climatiques ou de s'y adapter.

Grâce à ce financement, l'Institut AIMS étendra son modèle efficace de formation d'étudiants africains de cycle supérieur en mathématiques avancées, afin de mettre l'accent sur les changements climatiques. Le financement sera versé par Affaires mondiales Canada (19,6 millions CAD) et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) (3 millions CAD). Le CRDI assurera la gestion du financement pour le compte du gouvernement du Canada.

Grâce à ce financement du gouvernement du Canada, l'Institut AIMS mettra sur pied un programme spécialisé sur les changements climatiques à son centre du Rwanda, et un cours sur les changements climatiques sera offert dans tous ses centres.

L'Institut AIMS appuiera aussi jusqu'à trois chaires de recherche, qui dirigeront une cinquantaine de chercheurs africains dans la création d'un corpus de connaissances spécialisées sur les répercussions des changements climatiques en Afrique. Il créera également un programme de stages sur les changements climatiques pour ses étudiants et diplômés, de même que des bourses de recherche pour permettre aux mathématiciennes africaines d'exception de mener des recherches sur les changements climatiques. Un nouveau centre de l'Institut AIMS ouvrira ses portes en Afrique francophone.

L'Institut forme une masse critique de mathématiciens en Afrique afin d'aborder les défis complexes qui se posent au continent en matière d'économie, de santé, d'agriculture et d'environnement. Chaque année, 50 des meilleurs étudiants des cycles supérieurs de l'Afrique s'inscrivent à chacun des six centres de l'Institut pour suivre un programme de dix mois menant à l'obtention d'une maîtrise en sciences mathématiques.

Les diplômés de l'Institut ont déjà démontré l'influence qu'ils peuvent avoir sur la recherche sur les changements climatiques. Par exemple, des diplômés ont élaboré des modèles de culture permettant d'estimer l'avenir de la sécurité alimentaire dans le contexte des changements climatiques, utilisé la modélisation mathématique pour aider l'industrie à transformer les déchets en énergie, et conçu des modèles permettant de comprendre les schémas de propagation des maladies infectieuses dans le contexte du réchauffement climatique qui prolonge les saisons de transmission.

Citations

« Cette initiative démontre l'engagement du Canada envers la jeunesse africaine et sa capacité à trouver des solutions durables aux défis mondiaux les plus urgents, tels que les changements climatiques. L'Institut AIMS fera de grands progrès en augmentant le recrutement et en favorisant l'avancement des jeunes mathématiciens, plus particulièrement des mathématiciennes, en Afrique.  »
- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

« Les solutions permettant d'atténuer les changements climatiques et de s'y adapter seront conçues par des mathématiciens qui comprennent le contexte local et régional. L'investissement du gouvernement du Canada renforcera les capacités locales en sciences et en mathématiques, et aidera l'Afrique à trouver des solutions lui permettant de surmonter les défis liés aux changements climatiques. »
- Kirsty Duncan, ministre des Sciences

« Comme l'Institut AIMS, nous croyons que le prochain Einstein sera africain. Cette initiative s'inspire de cette conviction, et vise à démontrer que les Africains sont les mieux placés pour comprendre et résoudre les enjeux climatiques uniques de la région. Ils sont également en mesure de créer la prochaine grande innovation du monde en matière d'adaptation aux changements climatiques. »
- Jean Lebel, président du CRDI

« Nous sommes extrêmement heureux de recevoir ces fonds du gouvernement du Canada à un moment où les efforts de l'Afrique et du monde entier sont axés sur le développement durable du continent et de sa ressource humaine la plus précieuse - sa jeunesse. »
- Thierry Zomahoun, président et chef de la direction, Institut africain des sciences mathématiques

En bref

  • Le Canada fournira 22,6 millions CAD sur cinq ans à l'Institut AIMS en vue de former des mathématiciens africains qui pourront trouver des solutions permettant d'atténuer les changements climatiques et de s'y adapter.
  • Ce financement comprend un montant de 19,6 millions CAD qui sera versé par Affaires mondiales Canada, ainsi qu'une somme de 3 millions CAD fournie par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI).
  • L'Institut AIMS comprend six centres, lesquels sont situés en Afrique du Sud, au Sénégal, au Ghana, au Cameroun, en Tanzanie et au Rwanda. Il a produit 1 211 diplômés, dont 32 % sont des femmes.
  • Ce nouveau financement s'ajoutera aux contributions précédentes du gouvernement du Canada (20 millions CAD de 2011 à 2015) et du Department for International Development du Royaume-Uni (29 millions CAD de 2012 à 2017) gérées par le CRDI, en plus d'un financement de 2 millions CAD du CRDI, en vue d'élargir le réseau de l'Institut.
  • Depuis 2006, le CRDI a soutenu des programmes sur les changements climatiques d'une valeur de 190 millions CAD, tout en renforçant la capacité de plus de 165 institutions et 1 000 chercheurs à mener des recherches sur les changements climatiques.

Liens connexes

À propos du Centre de recherches pour le développement international du Canada

S'inscrivant dans l'action du Canada en matière d'affaires étrangères et de développement, le CRDI investit dans le savoir, l'innovation et les solutions afin d'améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement. En réunissant les bons partenaires autour d'occasions qui sont porteuses d'impact, le CRDI aide à forger les chefs de file d'aujourd'hui et de demain et à susciter des changements positifs à grande échelle.

 

SOURCE Centre de recherches pour le développement international

Renseignements : Liane Cerminara, Relations avec les médias, CRDI, lcerminara@crdi.ca, 613-696-2571, @IDRC_CRDI

RELATED LINKS
http://www.idrc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.