Le Canada et Terre-Neuve-et-Labrador prennent des mesures pour aider les nouveaux arrivants à trouver un emploi dans leur domaine

ST. JOHN'S, le 22 juill. 2016 /CNW/ - Les travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador qui ont suivi une formation à l'étranger obtiendront de l'aide pour faire reconnaître leurs titres de compétences étrangers, ce qui leur permettra de trouver de bons emplois dans leur domaine, grâce à un accord conclu aujourd'hui par la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, l'honorable MaryAnn Mihychuk, et le ministre de l'Enseignement supérieur et des Compétences de Terre-Neuve-et-Labrador, l'honorable Gerry Byrne.

En vertu de cet accord, le gouvernement du Canada investira 800 000 $ pour permettre au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador de faire connaître les pratiques exemplaires et de créer des partenariats avec les principaux intervenants. Des professionnels formés à l'étranger auront accès à des renseignements propres aux professions, à des outils en ligne et à des programmes pour se préparer aux examens en vue de l'obtention d'un permis d'exercice. Les travailleurs qui exerçaient des professions ciblées, comme les soins infirmiers et le génie, profiteront de programmes d'insertion professionnelle, de mentorat et de stages. Le projet aidera également les gens de métier formés à l'étranger à obtenir la certification et un emploi.

Cette initiative appuie le projet pilote d'immigration mené dans le cadre de la Stratégie de croissance de l'Atlantique, qui vise à attirer des milliers d'immigrants dans la région.

Le gouvernement du Canada travaille avec les provinces et les territoires ainsi qu'avec d'autres intervenants à améliorer la reconnaissance des titres de compétences étrangers. Ce partenariat a mené à l'élaboration du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, un cadre national qui vise à simplifier la reconnaissance des titres de compétence étrangers dans les professions prioritaires, dont les médecins, les dentistes et les infirmiers.

Citations

« Le Canada donne sa pleine mesure et est plus prospère lorsque tous les Canadiens ont des chances réelles et égales de succès. C'est pourquoi nous prenons des mesures concrètes avec le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador pour aider les travailleurs formés à l'étranger à faire reconnaître leurs titres de compétences étrangers et qu'ils puissent ainsi obtenir des emplois et contribuer à notre marché du travail. »
- L'honorable MaryAnn Mihychuk, ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail

« Les talents et les compétences des nouveaux arrivants jouent un rôle essentiel dans la diversification de notre économie et le renforcement de notre marché du travail. L'accord conclu aujourd'hui avec le gouvernement du Canada permettra d'améliorer la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger et d'aider les nouveaux Canadiens installés dans cette province en surmontant les obstacles et en les aidant à trouver un emploi dans leur domaine plus rapidement. »
- L'honorable Gerry Byrne, ministre de l'Enseignement supérieur et des Compétences, gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

« Cette initiative de partenariat fédéral-provincial aura une incidence importante sur les processus d'évaluation et de reconnaissance des titres de compétences étrangers à Terre-Neuve-et-Labrador. Grâce à cette collaboration, les travailleurs formés à l'étranger seront en mesure d'accéder à d'autres programmes et services, afin de trouver un emploi dans leur champ de compétence et d'accélérer leur insertion professionnelle à Terre-Neuve-et-Labrador. »
 - Eileen Kelly-Freake, AXIS Career Services, Association for New Canadians

Les faits en bref

  • Le marché du travail à Terre-Neuve-et-Labrador est soumis à une pression considérable en raison d'une croissance économique modeste et des défis démographiques associés au vieillissement de la population active et à la baisse du taux de natalité.
  • De nombreux immigrants ont un niveau de scolarité supérieur à la moyenne, mais bon nombre d'entre eux ont du mal à trouver des emplois qui correspondent à leurs niveaux d'instruction et à leurs domaines de compétence. Selon une étude de Statistique Canada, seulement 24 % des nouveaux arrivants qui ont étudié à l'étranger dans un domaine menant à une profession réglementée ont été embauchés dans le domaine de leur choix. En comparaison, 62 % des personnes nées au Canada ont été embauchées dans les secteurs professionnels réglementés qui correspondaient à leurs études et formation.
  • Dans le Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, des normes de service ont été établies afin que les professionnels formés à l'étranger dans 14 professions prioritaires puissent faire évaluer leurs titres de compétences dans un délai d'un an, partout au Canada. Un autre groupe de dix professions prioritaires sera bientôt en mesure de profiter de cette norme de service.
  • Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont accordé la priorité à 24 professions ciblées, dont cinq métiers, afin de faciliter l'intégration des immigrants sur le marché du travail canadien. Des accords bilatéraux ont été conclus avec l'Alberta, la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard et le Yukon.

Liens connexes

Le budget de 2016 
Emploi et Développement social Canada : Reconnaissance des titres de compétences
Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger 
Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) 
http://www.cic.gc.ca/francais/immigrer/metiers/demande-qui.aspEntrée express 
Guichet-Emplois

 

Document d'information

 

Programmes et services de reconnaissance des titres de compétences étrangers du gouvernement du Canada

Le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers vise à améliorer l'insertion des personnes formées à l'étranger dans la population active. Le programme fournit des fonds aux provinces, aux territoires et à d'autres intervenants - y compris aux organismes de réglementation, aux institutions postsecondaires et aux employeurs, et travaille avec eux pour mettre en œuvre des projets qui facilitent l'évaluation et la reconnaissance des qualifications acquises dans d'autres pays.

Le Bureau d'orientation relatif aux titres de compétences étrangers offre aux travailleurs formés à l'étranger des services d'information, d'orientation et d'aiguillage, au Canada et à l'étranger, afin de les aider à faire évaluer rapidement leurs titres de compétences et qu'ils puissent ainsi trouver un emploi plus rapidement dans leur domaine de formation.

Les responsables de l'Initiative relative aux professionnels de la santé diplômés à l'étranger collaborent avec les provinces, les territoires et les intervenants pour permettre à un plus grand nombre de professionnels de la santé formés à l'étranger de mettre en pratique leurs compétences au profit du système de santé canadien.

Amélioration de la reconnaissance des titres de compétences étrangers

Le gouvernement du Canada travaille avec les provinces, les territoires et d'autres intervenants afin d'améliorer la reconnaissance des titres de compétences étrangers au moyen du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger.

Au titre de ce cadre, les travailleurs formés à l'étranger qui présentent une demande de reconnaissance afin d'obtenir le permis ou l'autorisation nécessaire pour travailler dans les domaines visés, qui paient les frais de traitement de leur demande et qui fournissent les documents pertinents à l'appui de cette dernière seront avisés dans un délai maximum d'un an des résultats de l'évaluation de leurs titres de compétences en fonction des normes canadiennes. Ils pourraient également être informés des exigences supplémentaires ou être orientés vers d'autres professions où leur expérience et leurs compétences pourraient être mises à profit.

Ces normes de service s'appliquent à la première série de 14 professions prioritaires établies dans le Cadre. Il s'agit des professions suivantes : architectes, ingénieurs, techniciens en génie, comptables, techniciens de laboratoire, ergothérapeutes, pharmaciens, physiothérapeutes, infirmiers autorisés, infirmiers auxiliaires, dentistes, technologues en radiation médicale, médecins et enseignants. Dix autres professions prioritaires profiteront bientôt de cette norme de service : géoscientifique, charpentier, électricien, technicien d'équipement lourd, opérateur d'équipement lourd, soudeur, audiologiste et orthophoniste, sage-femme, psychologue et avocat.

 

Suivez-nous sur Twitter

SOURCE Emploi et Développement social Canada

Renseignements : John O'Leary, Directeur des communications, Cabinet de l'hon. MaryAnn Mihychuk, C.P., députée, Ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail, 819-654-5611; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca; John Tompkins, Directeur des communications, Ministère de l'Enseignement supérieur et des Compétences, 709-729-0753, 728-7762, jtompkins@gov.nl.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.