Le Canada et la Nation des Siksika favorisent la réconciliation en signant le règlement du mont Castle

CALGARY, AB, le 25 janv. 2017 /CNW/ - Le gouvernement du Canada et la Nation des Siksika ont conclu un règlement négocié dans le but de mettre fin à un différend de longue date et de progresser ensemble dans un esprit de réconciliation et de renouvellement.

L'accord négocié règle une revendication particulière en suspens concernant le mont Castle dans le parc national Banff. La revendication de la Nation des Siksika remonte aux années 1880 alors que les terres situées au mont Castle ont été mises de côté en tant que poste à quai pour le bois, à l'usage et au profit de la Première Nation. La revendication est fondée sur le fait que les terres ont été illégalement retirées à la Première Nation en 1908 sans qu'on ait obtenu son consentement et sans qu'on lui ait offert une juste compensation financière. En 1911, ces terres au mont Castle (ou région de Miistukskoowa de Siksika) ont été ajoutées aux parcs des montagnes Rocheuses, maintenant connus sous le nom du parc national Banff.

Le règlement inclut une indemnité financière versée par le Canada à la Nation des Siksika pour résoudre leur différend de longue date concernant ces terres, ainsi que des possibilités économiques relativement au parc et un accès permanent pour la Nation des Siksika à la terre.

Citations
« Il y a 25 ans, la Nation des Siksika commençait la tradition des quatre randonnées annuelles à cheval le long du trajet allant de Siksika au mont Castle. Cette année, nous célébrerons un nouveau début à MIISTUKSKOOWA, un de nos derniers sites sacrés intacts. Les membres de la Nation des Siksika collaboreront avec Parcs Canada pour faire vivre à l'ensemble des Canadiens et aux touristes du monde entier une expérience d'écotourisme axée sur la culture des Pieds‑Noirs du Nord. Alors que le Canada célèbre le 150anniversaire de la Confédération, il faut noter que le traité signé avec les Pieds-Noirs en 1877 a contribué à l'achèvement du chemin de fer du Canadien Pacifique et à la Confédération. Parmi les autres contributions importantes des Pieds‑Noirs au Canada, mentionnons la protection qu'ils ont offerte à ce qui constitue maintenant l'Ouest canadien vis-à-vis des États-Unis. Cette protection fut réalisée au moyen du traité de paix conclu en 1855 entre les Pieds-Noirs et le gouvernement des États-Unis (Traité de Lame Bull), bien avant que le Canada ne soit un pays et qu'existe la frontière canado-américaine. Grâce à cette entente de règlement, la Nation des Siksika continuera de protéger l'environnement et tous les êtres vivants du Créateur dans l'intérêt des générations de Canadiens à venir et pour leur éducation. »

Joe Weasel Child,
Chef de la Nation des Siksika

« Le règlement de revendications est l'une des nombreuses étapes importantes du parcours vers la guérison et la réconciliation avec les Autochtones. Les ententes négociées aident à renforcer la relation de nation à nation grâce au respect mutuel et à créer un avenir prometteur pour tous. »

L'honorable Carolyn Bennett, M.D., c.p., députée
Ministre des Affaires autochtones et du Nord

« Les racines de la Nation des Siksika sont profondément ancrées dans l'histoire des plaines et des montagnes de l'Alberta. Aujourd'hui, cette entente de règlement permet de reconnaître son histoire et sa culture. Elle renforce la relation entre Parcs Canada et la Nation des Siksika et, ce faisant, réaffirme l'engagement du Canada à l'égard de la réconciliation. Nous poursuivrons notre collaboration avec les collectivités autochtones partout au pays dans l'esprit de la réconciliation et continuerons de protéger notre patrimoine naturel et culturel pour les générations à venir. »

L'honorable Catherine McKenna,
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Les faits en bref

  • Le règlement négocié comprend une indemnité financière d'approximativement 123 millions de dollars versée à la Nation des Siksika.
  • Aux termes du règlement, la Nation des Siksika a l'option d'acquérir, sur le marché libre, jusqu'à 17 491 acres de terre à l'extérieur des frontières du parc national Banff et de présenter au Canada une demande d'ajout à sa réserve.
  • Le règlement offre aussi à la Nation des Siksika des possibilités économiques dans le parc national Banff et un accès permanent au parc à des fins culturelles, traditionnelles et éducatives.
  • Les membres de la Première Nation ont approuvé le règlement dans le cadre d'un scrutin tenu le 4 mars 2016. Le Canada a donné son approbation définitive le 15 août 2016.
  • Aux termes de ce règlement, le parc national Banff demeurera un parc qui profitera à tous les Canadiens.

Lien connexe
Nation des Siksika (en anglais seulement)

Restez branchés
Suivez-nous sur Twitter, YouTube, Facebook et Flickr.

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.aadnc.gc.ca/inscriptions.

 

SOURCE Affaires autochtones et du Nord Canada

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2017/25/c1634.html

Renseignements : les médias peuvent communiquer avec : Sabrina Williams, Attachée de presse, Cabinet de l'honorable Carolyn Bennett, 613-697-8316; Relations avec les médias d'AANC, Affaires autochtones et du Nord Canada, 819-953-1160; Relations avec les médias, Agence Parcs Canada, 855-862-1812; Bureau des revendications territoriales, Nation des Siksika, 403-734-5143


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.