Le Canada et la Colombie-Britannique acceptent un financement du Japon pour le nettoyage des débris du tsunami

VANCOUVER, le 13 mars 2013 /CNW/ - L'honorable Peter Kent, ministre de l'Environnement du Canada, a accepté aujourd'hui, au nom du Canada, une subvention unique d'environ un million de dollars du gouvernement du Japon pour soutenir les travaux de nettoyage des débris laissés par le tsunami qui a frappé le Japon en mars 2011. Il a aussi annoncé que ce financement serait transféré au ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique et administré par celui-ci.

« Le gouvernement du Canada s'est engagé à coopérer avec les provinces, les territoires et les autres acteurs du milieu pour protéger les plans d'eau douce et les eaux côtières du Canada, a déclaré le ministre Kent. Nous acceptons avec gratitude l'offre du Japon et nous continuerons de collaborer pour résoudre le problème local particulier des débris laissés par le tsunami. »

« La population de la Colombie-Britannique est sensible aux pertes subies par le Japon à la suite du grand tremblement de terre et du tsunami de 2011, et, étant elle aussi à proximité de l'océan Pacifique, elle comprend donc vraiment les répercussions à long terme que ce type de catastrophe naturelle peut avoir sur les collectivités, a mentionné le ministre de l'Environnement de la Colombie-Britannique, l'honorable Terry Lake. Nous sommes très reconnaissants de ce généreux don qui contribuera à conserver notre littoral propre et sécuritaire. »

« La subvention à titre gracieux donné par le gouvernement du Japon est une marque de reconnaissance envers le gouvernement du Canada et la population canadienne pour l'inestimable soutien apporté au Japon à la suite du grand tremblement de terre qui a secoué l'est du Japon en mars 2011 », a souligné M. Seiji Okada, consul général du Japon, au nom de M. H.E. Kaoru Ishikawa, ambassadeur du Japon au Canada.

Le financement sera affecté à des activités exercées aux fins suivantes :

  • aider les collectivités côtières et les Premières nations à planifier, à gérer et à réaliser les mesures de nettoyage des débris;
  • effectuer une surveillance du littoral et collecter et éliminer les gros objets laissés par le tsunami;
  • tenir des séances de formation et d'information sur l'identification et l'élimination des débris du tsunami;
  • soutenir les efforts de nettoyage des débris du tsunami menés dans les parcs côtiers provinciaux et fédéraux.

La supervision du financement sera effectuée par le comité fédéral-provincial de coordination relatif aux débris du tsunami. Ce comité travaillera avec les administrations locales, les organismes de bénévolat, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis, ainsi que les États de la Californie, de l'Oregon et du Washington aux États-Unis en vue d'élaborer une intervention coordonnée de nettoyage des débris du tsunami sur nos rives communes. Des représentants d'Environnement Canada et du ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique coprésideront le comité.

Le gouvernement du Japon évalue à environ 1,5 million de tonnes les débris emportés par l'océan Pacifique peu après le tremblement de terre et le tsunami de Tohoku survenus en mars 2011. Il est d'avis que certains de ces débris flottent encore dans la mer. Mis en perspective, ce chiffre de 1,5 million de tonnes représente près de la moitié des 3 millions de tonnes de déchets solides municipaux produits par la région métropolitaine de Vancouver en 2010. Depuis la côte du Japon, les débris du tsunami ont été largement dispersés par les courants et les vents océaniques.

Bien que des débris marins viennent régulièrement s'échouer sur le littoral de la Colombie-Britannique, on a déjà confirmé la présence de débris du tsunami sur la côte ouest. On s'attend à ce que la majorité des débris soient de petits objets en plastique et en polystyrène, des matériaux de construction, des cordages, des filets de pêche et des bouées.

Pour obtenir plus de renseignements sur l'intervention fédérale-provinciale à l'égard des débris du tsunami, consulter le site www.tsunamidebrisbc.ca (en anglais seulement).

SOURCE : Environnement Canada

Renseignements :

Mary Ann Dewey-Plante
Directrice des relations médias
Cabinet du ministre de l'Environnement
819-997-1441

Relations avec les médias
Environnement Canada
819-934-8008

Communications, ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique
250-953-3834

PageTwitter d'Environnement Canada : https://twitter.com/environnementca

Page Facebook d'Environnement Canada : https://www.facebook.com/environnementcan

(Also available in English)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.