Le Canada en tête du classement des pays quant au volume des transactions conclues dans le secteur minier en 2014

Selon EY, le déclin du volume transactionnel à l'échelle mondiale s'est poursuivi par rapport à 2013

MONTRÉAL, le 2 mars 2015 /CNW/ - En 2014, le Canada s'est classé en tête du classement des pays où le volume des acquisitions d'actifs miniers et métallurgiques a été le plus élevé, en plus de faire bonne figure dans le classement établi en fonction de la valeur transactionnelle. Toutefois, globalement, le volume et la valeur des transactions conclues dans le secteur ont continué de diminuer à l'échelle mondiale, comparativement à 2013.

«Quelques transactions importantes conclues au Canada en 2014 ont permis au pays de se hisser au sommet du classement établi en fonction du volume transactionnel, explique Zahid Fazal, associé d'EY et leader du secteur des mines et métaux pour le Québec. À vrai dire, la plupart de ces transactions étaient cependant des fusions stratégiques de petites entreprises axées sur la préservation de leur trésorerie.»  

Selon le rapport d'EY intitulé Mergers, acquisitions and capital raising in mining and metals: 2014 trends, 2015 outlook, c'est au Canada qu'on a enregistré le plus grand volume de transactions conclues par des sociétés aurifères en 2014, grâce notamment à l'acquisition conjointe de Corporation Minière Osisko par Yamana Gold et Mines Agnico Eagle pour la somme de 3,6 milliards $. L'acquisition d'Altynalmas Gold, du Kazakhstan, par la société britannique Polymetal International (le projet aurifère Kyzyl), pour la somme de 619 millions $, a été la deuxième transaction en importance conclue dans le secteur aurifère.

«En termes de volume transactionnel, les sociétés aurifères sont toujours les plus convoitées, affirme M. Fazal. Nous en avons été témoins ici même, au Canada. Toutefois, la majorité (88 %) des transactions conclues dans le secteur aurifère ont été évaluées à moins de 50 millions $, ce qui rend compte de la situation financière difficile de petites sociétés aurifères contraintes de composer avec la compression de leurs marges.»

Pourtant, dans son aperçu des perspectives sectorielles, EY soutient que des fonds de capitaux privés attendant depuis des lustres de procéder à des investissements dans le secteur pourraient commencer à en faire le déploiement, tandis que les vendeurs rajustent leurs attentes en matière de valeur en fonction du marché et que les producteurs à forte capitalisation cherchant à optimiser leur portefeuille continuent de se départir de certains de leurs actifs.

«Les transactions actuelles sont surtout des fusions entre des sociétés d'égale envergure, s'agissant de possibilités de regroupement profitables aux deux parties, explique M. Fazal. Les producteurs à forte capitalisation cherchent davantage à se départir d'actifs non essentiels.»

Selon EY, la conjoncture actuelle place les sociétés minières face à un dilemme : il se peut que celles qui envisagent d'investir dans leur prochain stade de développement provoquent le mécontentement de leurs actionnaires, bien qu'il puisse s'agir pour elles d'un coup de maître leur permettant de tirer pleinement parti du prochain redressement du cycle économique.

«Au cours des dernières années, les entreprises se sont concentrées sur des programmes de réduction des coûts, l'affectation interne de leurs capitaux et les mesures de productivité, souligne M. Fazal. Elles doivent désormais chercher davantage à accroître la valeur globale offerte aux actionnaires et prendre des décisions d'investissement favorisant la création de valeur à long terme.»

À propos d'EY

EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY est fière de célébrer 150 ans au Canada. Pour en savoir plus sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

EY désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst &Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Renseignements : Julie Fournier, julie.fournier@ca.ey.com, 514 874 4308 ; Erika Bennett, erika.bennett@ca.ey.com, 403 206 5157 ; Sasha Anopina, sasha.anopina@ca.ey.com, 416 943 2637

LIENS CONNEXES
http://www.ey.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.