Le Canada émerge de la « correction du marché immobilier que personne n'avait remarquée »

Royal LePage enregistre d'importantes hausses de prix des maisons au cours du troisième trimestre de 2013

TORONTO, le 10 oct. 2013 /CNW/ - Selon l'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage diffusée aujourd'hui, le prix moyen des habitations au Canada a augmenté de 1,2 à  4,1 pour cent au cours du troisième trimestre de 2013.

L'étude révèle une hausse de prix moyenne de 3,7 pour cent à 418 686 $ comparativement à l'an dernier pour les maisons standards à deux étages, alors que les maisons individuelles de plain-pied ont augmenté de 4,1 pour cent à 381 811 $. Pendant la même période, le prix moyen des appartements en copropriété standards a enregistré une hausse plus modeste, augmentant de 1,2 pour cent pour atteindre 246 530 $. Au cours de la même période, le volume des ventes s'est amplifié dans plusieurs régions, car un grand nombre de Canadiens sont revenus sur le marché immobilier après être demeurés inactifs pendant plusieurs mois, marquant ainsi la fin de la plus importante correction depuis la récession mondiale de 2008-2009.

« Le Canada a connu une correction importante correction du marché au cours des quatre derniers trimestres dont la plupart ont entièrement manquée, » affirme Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage. « Plusieurs régions ont connu un ralentissement considérable d'activités, mais des nouvelles entourant la chute des ventes unitaires dans les deux chiffres sont passées largement inaperçues, éclipsées par une fascination macabre avec la perspective d'un effondrement des prix des propriétés à l'américaine, ce qui bien sûr n'a jamais eu lieu. Notre marché surchauffé de 2011 et du début 2012 a conduit certains à l'écart. L'appréciation des prix des maisons à un point mort - un répit nécessaire et la réponse prévisible du marché. »

Selon l'Étude de Royal LePage, St. John's, Toronto, Winnipeg, Saskatoon et Calgary ont favorisé la hausse de prix des maisons au pays, tandis que Vancouver affichait des augmentations, pour la première fois depuis plus d'un An.

« Le marché immobilier canadien a amorcé un tournant au troisième trimestre. Les acheteurs retournent dans les rues en masse, entraînant une forte augmentation des ventes de maisons. Dans de nombreuses villes, il n'y avait tout simplement pas assez de propriétés sur le marché pour satisfaire la demande, ce qui a mis une pression à la hausse sur le prix pour la première fois en 2013, » ajoute M. Soper. « Nous prévoyons que ce mouvement positif se poursuivra pendant l'important marché du printemps en 2014, soutenu par l'action conjuguée de l'augmentation de la demande, de l'amélioration de la confiance des consommateurs et des taux d'intérêt qui demeurent faibles. »

Le mois dernier, un grand nombre d'importantes institutions financières ont révisé leurs prévisions à la hausse quant à la croissance du produit intérieur brut (PIB) canadien. La Banque TD a révisé ses prévisions à la hausse à l'égard de la croissance du PIB canadien pour le troisième trimestre pour l'établir à un taux annuel de 2,3 pour cent pour la période de juillet à septembre, tout en continuant de prévoir une croissance annuelle de 1,7 pour cent en 2013 et de 2,4 pour cent en 2014. La RBC anticipait une croissance légèrement plus élevée du PIB pour cette année à 1,8 pour cent et à 2,8 pour cent pour l'an prochain. Au cours du même mois, Statistique Canada rapportait que l'économie canadienne a perdu 59 000 emplois au mois d'août, soit environ trois fois plus que la plupart des économistes avaient prévu.

« Les vents contraires émergents pour le marché de l'immobilier au Canada comprennent l'évolution démographique de simplement avoir moins de personnes en âge d'acheter une maison que dans les années 2000, mais cela sera compensée par l'immigration et le changement social. Les baby-boomers vivent plus longtemps que leurs parents, prolongeant la période de cette génération à la participation au marché immobilier. À l'autre extrémité, les célibataires, et en particulier les femmes célibataires, achètent des maisons plus tôt et à un rythme plus rapide que jamais auparavant. »

Soper a conclu, « alors que les taux d'intérêt doivent augmenter du creux historique actuel, nous prévoyons que le changement soit modeste à moyen terme. Au fur et à mesure que le pays émerge de ce cycle correctionnel prolongé, nous croyons que la vraie relance du marché immobilier précédemment fournie par le faible intérêt sera remplacée par un renforcement du marché du travail et une véritable reprise économique. »

Résumés des marchés régionaux
Les fortes ventes d'unifamiliales dans la péninsule d'Halifax ont contribué à une hausse de prix globale sur le marché immobilier d'Halifax.  Par rapport à l'an dernier, les prix des maisons standards à deux étages et des appartements en copropriété standards ont enregistré une forte hausse de 5,9 pour cent, atteignant respectivement 329 333 $ et 214 000 $. Le prix des maisons individuelles de plain-pied a quant à lui connu une modeste hausse de 2,0 pour cent, pour atteindre 299 000 $.

Le dynamisme du marché pour tous les types de maison a fait grimper les prix de façon appréciable sur le marché immobilier de St. John's.  Les prix des maisons standards à deux étages, des maisons individuelles de plain-pied et des appartements en copropriété standards ont tous enregistré une forte hausse de 12,1 pour cent par rapport à l'an dernier, atteignant respectivement 400 333 $, 296 000 $ et 315 333 $.

Après un départ plutôt lent en 2013, les prix des maisons à Montréal ont commencé à se stabiliser au cours de ce trimestre. La préférence des consommateurs à l'endroit des maisons à deux étages a maintenu la demande plus faible pour les maisons individuelles de plain-pied, dont les prix ont enregistré une hausse très modeste de 0,6 pour cent par rapport à l'an dernier et se situaient à 289 306 $.  Les maisons standards à deux étages ont connu la plus importante augmentation de prix, affichant une hausse de 3,9 pour cent pour atteindre 403 007 $. Pour leur part, les prix des appartements en copropriété standards, dont le nombre d'unités à vendre est encore plus élevé que d'habitude, ont enregistré une hausse modérée de 1,2 pour cent, pour s'établir à 239 819 $.

Le marché résidentiel d'Ottawa a connu des résultats mixtes au cours de ce trimestre. La forte demande pour les maisons haut de gamme a fait monter les prix des maisons individuelles, alors que le nombre accru d'appartements en copropriété à vendre a légèrement fait baisser les prix de ces maisons. Le prix des maisons standards à deux étages a connu une croissance stable comparativement à l'année dernière, avec une augmentation de 2,4 pour cent et un prix de 401 500 $, tandis que le prix des maisons individuelles de plain-pied a grimpé de 2,3 pour cent pour s'établir à 398 417 $. Les prix des appartements en copropriété standards ont connu une baisse de 1,1 pour cent, pour s'établir à 259 000 $.

Une reprise de la demande après un lent départ au printemps a fait augmenter l'activité cet été sur le marché immobilier de Toronto. Au cours du troisième trimestre, les prix des maisons individuelles de plain-pied et des maisons standards à deux étages ont connu de solides hausses respectives de 5,0 pour cent, pour atteindre 577 563, et de 4,1 pour cent, pour s'établir à 678 016 $. Les prix des appartements en copropriété standards n'ont pratiquement pas bougé par rapport à l'an dernier, enregistrant une faible hausse de 0,3 pour cent pour un prix moyen de 355 483 $.

Un début plus tardif que d'habitude sur le marché de Winnipeg cette année a mené à une augmentation de la demande et des prix au cours de ce troisième trimestre.  Comparativement à l'an dernier, le prix des maisons standards à deux étages a connu une forte hausse de 8,6 pour cent, pour atteindre 346 765 $, tandis que le prix des maisons individuelles de plain-pied a grimpé de 4,2 pour cent, pour s'établir à 307 069 $. Durant la même période, le prix moyen des appartements en copropriété standards a augmenté de 3,5 pour cent, pour atteindre 195 226 $.

Sur le marché immobilier de Regina, les prix continuent de monter, mais ont tendance à se stabiliser.  Ce sont les maisons standards à deux étages qui ont connu la plus forte hausse de prix, augmentant de 3,5 pour cent comparativement à l'an dernier pour atteindre 372 250 $. Les prix des maisons individuelles de plain-pied sont demeurés relativement stables, avec une faible hausse de 0,4 pour cent et un prix de 336 500 $, et ceux des appartements en copropriété standards ont eux aussi augmenté légèrement, soit de 0,9 pour cent, pour s'établir à 212 622 $.

La persistance du nombre peu élevé de maisons à vendre, jumelé à une économie saine et à l'arrivée de nombreux employés d'entreprise, a occasionné une forte croissance des prix à  Calgary.  Au cours du troisième trimestre, les prix moyens dans la ville ont été soutenus. Le prix d'une maison individuelle de plain-pied a augmenté de 7,2 pour cent par rapport à l'an dernier, pour s'établir à 465 411 $. Celui d'un appartement en copropriété standard a grimpé de 5,6 pour cent, à 263 087 $, alors que le prix d'une maison standard à deux étages a connu une hausse de 3,4 pour cent, pour atteindre 446 411 $.

Le ralentissement de l'activité sur le marché d'Edmonton a maintenu le prix moyen des maisons relativement stable. Par rapport à l'an dernier, le prix des maisons standards à deux étages a augmenté 1,5 pour cent pour atteindre 362 000 $, tandis que celui des appartements en copropriété standards a connu une hausse de 0,5 pour cent pour s'établir à 203 637 $. Le prix des maisons individuelles de plain-pied a légèrement augmenté par rapport à l'an dernier, avec une hausse de 0,7 pour cent et un prix de 337 804 $.

La reprise du marché pour tous les types de maison a fait grimper les prix de façon appréciable sur le marché immobilier de Vancouver.  Comparativement à l'an dernier, le prix des maisons individuelles de plain-pied a connu une forte hausse de 5,6 pour cent, pour atteindre 1 070 000 $, tandis que le prix des maisons standards à deux étages a augmenté de 2,7 pour cent, pour s'établir à 1 156 500 $. Les appartements en copropriété standards ont aussi enregistré une hausse, soit de 1,2 pour cent, pour atteindre 503 750 $.

L'Étude trimestrielle sur le prix des maisons de Royal LePage montre les changements de prix annuels pour les principales catégories d'habitations dans certains marchés nationaux.

  Maison individuelle de plain-pied Maison standard à deux étages Appartement standard en copropriété  
Marché Moyenne
T3 2013
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T3 2012
Diff.
%
Maison
Moyenne
T3 2013
Moyenne
Dernier
trimestre
Moyenne
T3 2012
Diff.  %
deux
étages
Moyenne
T3 2013
Moy.
dernier
trim.
Moyenne
T3 2012
Diff.
%
Appart
Halifax 299 000 288 667 293 000 2,0% 329 333 333 167 311 000 5,9% 214 000 215 950 202 000 5,9%
Charlottetown 173 000 173 000 172 000 0,6% 205 000 205 000 205 000 0,0% 128 000 128 000 127 000 0,8%
Moncton 148 000 153 000 147 900 0,1% 145 000 143 300 134 600 7,7%        
Fredericton 207 000 207 000 205 000 1,0% 215 000 220 000 220 000 -2,3% 153 000 158 000 158 000 -3,2%
Saint John 176 092 177 828 186 034 -5,3% 278 895 279 922 272 591 2,3% 156 905 158 068 158 225 -0,8%
St. John's 296 000 290 000 264 167 12,1% 400 333 392 667 357 000 12,1% 315 333 309 333 281 333 12,1%
Montreal 289 306 288 868 287 500 0,6% 403 007 397 643 387 786 3,9% 239 819 240 306 236 989 1,2%
Ottawa 398 417 396 483 389 583 2,3% 401 500 398 983 392 167 2,4% 259 000 259 417 261 833 -1,1%
Toronto 577 563 572 263 550 025 5,0% 678 016 676 087 651 594 4,1% 355 483 361 842 354 567 0,3%
Hamilton 228 901 222 761 214 796 6,6% 294 919 294 928 289 634 1,8%        
Winnipeg 307 069 305 010 294 625 4,2% 346 765 344 598 319 250 8,6% 195 226 198 431 188 714 3,5%
Regina 336 500 330 000 335 000 0,4% 372 250 363 000 359 500 3,5% 212 622 205 500 210 750 0,9%
Saskatoon 366 250 369 250 348 000 5,2% 399 750 394 250 373 500 7,0% 255 000 255 000 252 333 1,1%
Calgary 465 411 457 889 434 267 7,2% 446 411 453 789 431 544 3,4% 263 087 261 933 249 167 5,6%
Edmonton 337 804 347 344 335 429 0,7% 362 000 361 636 356 714 1,5% 203 637 204 755 202 714 0,5%
Vancouver 1 070 000 1 052 500 1 013 500 5,6% 1 156 500 1 151 250 1 125 750 2,7% 503 750 490 475 498 000 1,2%
Victoria 458 000 453 100 450 000 1,8% 462 000 461 000 455 000 1,5% 268 000 267 400 275 000 -2,5%
National 381 811 386 547 366 773 4,1% 418 686 419 614 403 747 3,7% 246 530 248 750 243 607 1,2%

À propos de l'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage
L'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage est l'analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au Canada. Elle fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l'Étude mettant en lumière l'évolution des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 90 communautés à l'échelle du pays. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca. Les données actuelles seront mises à jour après la conclusion de la mise en tableaux complète des données pour le deuxième trimestre de 2013. Une version imprimable du rapport du deuxième trimestre de 2013 sera disponible en ligne le 7 novembre 2013. Les valeurs des propriétés indiquées dans l'Étude sur les prix des maisons de Royal LePage correspondent à l'évaluation de Royal LePage de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du secteur immobilier résidentiel de Royal LePage. 

À propos de Royal LePage
Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux maisons de courtage immobilier, grâce à son réseau de plus de 14 500 professionnels de l'immobilier répartis dans plus de 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui vient en aide aux centres d'hébergement pour femmes et enfants ainsi qu'aux programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Brookfield Real Estate Services Inc., entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX:BRE ».

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.royallepage.ca.

 

 

 

SOURCE : Services immobiliers Royal LePage

Renseignements :

Gwen McGuire
Kaiser Lachance Communications
647 725-2520
gwen.mcguire@kaiserlachance.com

Tammy Gilmer
Directrice, Communications mondiales et Relations publiques
Services immobiliers Royal LePage
416 510-5783
tgilmer@royallepage.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.