Le Canada doit reconcentrer ses efforts afin de rivaliser dans le commerce
mondial post-récession

OTTAWA, le 10 juin /CNW Telbec/ - Une tendance à la hausse des chiffres ces derniers mois ne signifie pas nécessairement que la performance commerciale du Canada est bonne. La réussite future du Canada dépend de deux choses : notre capacité de reconnaître la réalité qui est la nôtre et notre volonté réelle de prendre des mesures beaucoup plus vigoureuses pour devenir vraiment concurrentiels sur un marché international qui joue dur. C'est ce qu'affirme Le Conference Board du Canada dans un rapport intitulé Un regard franc sur le commerce international du Canada.

"Pour un pays qui se considère comme une grande nation commerçante, les tendances actuelles du commerce canadien avec l'étranger ne sont guère encourageantes. Depuis dix ans, la performance commerciale du Canada, en termes réels, ne s'est pas améliorée, affirme Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef. Le commerce international n'a jamais été une entreprise facile, mais il le sera bientôt de moins en moins. Bien que le Canada profite de certains secteurs clairement vigoureux sur le marché mondial, il se trouve aussi face à des concurrents exceptionnellement féroces et ne peut plus compter sur un dollar faible ou la proximité du marché américain. C'est pourquoi il doit reconcentrer ses efforts en matière de politiques commerciales."

Le commerce du Canada commence à enregistrer une croissance modeste, après une chute de volume presque 15 p. 100 en 2009. Néanmoins, la croissance réelle (en éliminant l'inflation) des exportations a été nulle de 2000 - époque de l'intégration complète du commerce et de l'économie canado-américains - et 2007. En outre, si l'on combine le secteur des services, de plus en plus important, à celui des produits, seulement 68 p. 100 des exportations canadiennes vont aux États-Unis.

Par ailleurs, le Canada n'a pas réussi à saisir certaines possibilités du marché mondial, comme le montrent la modeste expansion de son commerce avec la Chine et les autres puissances économiques asiatiques émergentes, la terne performance de son commerce des services de plus en plus important, son adoption relativement lente d'un nouveau modèle de commerce international intégré et sa faible performance au chapitre des produits et services respectueux du climat.

Huit mesures principales pourraient améliorer la compétitivité internationale du Canada. Ces stratégies ne sont pas nouvelles, mais les entreprises et les gouvernements canadiens doivent prendre des mesures plus délibérées, comme celles décrites ci-dessous, pour rendre le Canada vraiment concurrentiel sur le marché mondial :

    
    -   S'ajuster à la vigueur du huard - améliorer la productivité et
        internationaliser les activités d'exploitation des entreprises;

    -   Adopter l'approche du commerce intégré - intervenir davantage dans
        les chaînes de valeur et le commerce des services, et reconnaître les
        effets positifs de l'investissement direct étranger et des
        importations;

    -   Centrer les efforts sur l'innovation - accroître l'investissement
        dans l'innovation et encourager une culture axée sur l'innovation, la
        prise de risques et l'entrepreneuriat;

    -   Renforcer la capacité concurrentielle du Canada aux États-Unis (et
        poursuivre les efforts de simplification des procédures douanières) -
        harmoniser les réglementations intérieures avec celles des États-Unis
        et établir des normes internationales appropriées;

    -   Envisager des mesures de diversification et d'ajustement - adopter
        une stratégie pour la Chine et les autres pays émergents d'Asie;

    -   Développer un commerce vigoureux et davantage tourné vers l'avenir -
        accroître l'influence du Canada auprès de l'Organisation mondiale du
        commerce, entre autres, en acceptant de négocier la gestion de
        l'offre dans l'industrie laitière;

    -   Éliminer les entraves à la compétitivité dans l'économie canadienne -
        réduire les réglementations excessives, les obstacles internes au
        commerce et faire face aux enjeux qui touchent la main-d'œuvre;

    -   Renforcer les composantes de base de l'économie canadienne qui la
        rendent concurrentielle - investir dans l'infrastructure et les
        transports, et améliorer les politiques d'immigration pour attirer
        les entrepreneurs talentueux.
    

Cette publication dont l'auteure est l'experte en matière de politiques commerciales et économiques Anne Park Shannon est produite par le Centre du commerce et des investissements internationaux du Conference Board du Canada. Le Centre s'efforce d'aider les dirigeants canadiens à mieux comprendre les forces économiques en interaction sur le marché mondial - comme les chaînes de valeur mondiales et régionales, les obstacles internes au commerce, les politiques américaines ou le resserrement des mesures de sécurité aux frontières - et leur incidence potentielle sur les politiques publiques et les stratégies commerciales.

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél.: (613) 526-3090, poste 448, Courriel: corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.