Le Canada continue de se démarquer grâce aux investisseurs qui injectent 1,7 G$ dans les entreprises canadiennes en 2016, selon le Rapport canadien MoneyTree

Augmentation du volume et de la valeur des transactions dans le secteur des technologies au Canada au T4 2016, malgré des reculs à l'échelle mondiale.

TORONTO, le 25 janv. 2017 /CNW/ - L'année qui vient de se terminer a été excellente en ce qui concerne les investissements dans les entreprises financées par du capital de risque établies au Canada, le nombre et la valeur des transactions conclues ayant augmenté au dernier trimestre, selon le Rapport MoneyTreeMC de PwC Canada et de CB Insights.

En 2016, le nombre de transactions est passé de 248 à 266, soit une augmentation de 7 %. La valeur totale des investissements est quant à elle demeurée stable à 1,7 G$, les chiffres pour l'année précédente étant pratiquement identiques (baisse de 0,3 %). Ces deux tendances contrastent nettement avec la situation à l'échelle mondiale qui se caractérise par une diminution de 10 % des transactions et de 23 % du financement total par rapport aux sommets vertigineux atteints en 2015.

Au T4 2016, les investisseurs ont injecté 527 M$ dans les entreprises canadiennes en démarrage financées par du capital de risque et 71 transactions ont été conclues, ce qui représente une hausse de 49 % et de 27 %, respectivement, par rapport au trimestre précédent. Au cours de l'année, la valeur trimestrielle des investissements a dépassé deux fois la barre des 500 M$, et le nombre de transactions conclues chaque trimestre est demeuré supérieur à 50, le creux ayant été atteint au T3 avec 56 transactions.

« En ce qui concerne les activités de financement au Canada, les tendances trimestrielles et annuelles qui se dégagent confirment l'émergence du secteur des technologies et qu'une attention mondiale accordée aux innovations et aux entrepreneurs du Canada, affirme Chris Dulny, leader national du secteur de la technologie chez PwC Canada. »

Les activités d'investissement ont été particulièrement intenses dans les deux principaux pôles du pays, Toronto et Montréal, où leur valeur totale a progressé de 10 % et de 8 %, respectivement, durant toute l'année 2016. La région de Waterloo a connu une hausse de 65 % par rapport à 2015, laquelle est attribuable à l'entreprise en démarrage Thalmic Labs qui se spécialise dans l'informatique vestimentaire et qui a réussi à amasser 120 M$ de financement. Les activités d'investissement ont également été fructueuses à Vancouver, avec une augmentation de 17 % du nombre de transactions en 2016, malgré la diminution de la valeur totale du financement, qui est passée de 321 M$ à 250 M$. D'un point de vue sectoriel, ce sont les entreprises du secteur de l'Internet et de celui des technologies mobiles et des télécommunications qui arrivent en tête, tandis que celles du secteur des soins de santé ont connu une baisse significative par rapport à 2015.

« La solide performance du Canada cette année est remarquable compte tenu du contexte, souligne Anand Sanwal, cofondateur et chef de la direction de CB Insights. Alors que les investissements ont été revus à la baisse dans bon nombre de régions dans le monde, après avoir atteint des niveaux de financement record en 2015, le contexte canadien demeure propice au financement. L'année 2017 devrait être bonne en raison de la croissance de l'écosystème des investisseurs canadiens, ainsi que de l'intérêt que portent les investisseurs américains et européens au marché national. »

« Les flux de capitaux des dernières années reflètent bien l'engouement des fonds d'investissement autour des talents, de l'innovation et du dynamisme de nos entrepreneurs au Québec. C'est exactement ce dont les sociétés d'ici ont besoin pour conquérir les marchés internationaux », affirme Christine Pouliot, associée en transactions chez PwC Canada. « Avec deux des plus importantes transactions canadiennes de financement en 2016, nul doute que Montréal fait partie des grands pôles d'innovations technologiques au Canada et en Amérique du Nord»

Faits saillants :

  • Le financement des entreprises canadiennes en début de croissance montre une participation saine des investisseurs canadiens dans les entreprises locales. Pour ce qui est des investisseurs ayant participé à des transactions mettant en cause des entreprises canadiennes en démarrage, 60 % étaient eux-mêmes canadiens, et 57 % des investisseurs dans des entreprises canadiennes en début de croissance étaient établis au Canada.

  • Cependant, la participation des investisseurs canadiens diminue pour les rondes d'investissements plus avancées : seuls 48 % des investisseurs dans les entreprises canadiennes au stade ultérieur de leur développement étaient établis au Canada. Les entreprises américaines occupent une place prépondérante dans les rondes ultérieures.

  • Pour l'ensemble de l'année 2016, tant à Toronto qu'à Montréal, le montant total des investissements a respectivement augmenté de 10 % (pour s'établir à 578 M$) et de 8 % (pour s'établir à 334 M$). Au total, 87 transactions ont été conclues à Toronto pendant l'année, ce qui représente une baisse de seulement 4 % par rapport à 2015, tandis que le nombre de transactions mettant en cause des entreprises de Montréal est passé à 41, soit une augmentation de 11 %.

  • La valeur totale du financement pour l'année dans la région de Waterloo a bondi de 65 %, pour atteindre 253 M$, en raison de quelques rondes très importantes et malgré une diminution du nombre de transactions. Les activités d'investissement effectuées à Vancouver ont été saines, le nombre de transactions conclues en 2016 a augmenté de 17 %, mais le financement total a diminué de 22 % en raison de la prévalence des investissements plus petits et dans les entreprises en début de croissance.

  • Du point de vue sectoriel, les entreprises financées par du capital de risque du secteur de l'Internet ont encore une fois attiré la majeure partie du financement octroyé par les investisseurs. Les montants investis ont augmenté de 3 % pour se chiffrer à 731 M$ pour l'ensemble de l'année 2016, tandis que le nombre de transactions a bondi de 20 % pour s'établir à 121, ce qui a contribué à faire gonfler les résultats du Canada.

  • Le secteur des technologies mobiles et des télécommunications a délogé celui des soins de santé (qui a chuté de 34 %) et passe au deuxième rang en ce qui concerne la valeur des transactions, ayant obtenu 242 M$ dans le cadre de 41 transactions.

  • L'Internet des objets a été un secteur thématique actif en 2016, les entreprises canadiennes de ce secteur ayant reçu un financement de 306 M$ dans le cadre de 23 transactions tout au long de l'année (en hausse de 154 % et de 28 % par rapport à 2015, respectivement).

  • Les activités de financement et le nombre de transactions liés aux technologies financières (FinTech) ont diminué, même si les chiffres pour l'ensemble de l'année sont demeurés relativement solides, avec 27 transactions totalisant 274 M$ en financement.

  • Parallèlement, le nombre et la valeur des transactions mettant en cause les entreprises financées par du capital de risque à l'échelle mondiale ont diminué par rapport au T3 2016 : un montant de 21 G$ a été octroyé dans le cadre de 1 971 transactions et une baisse marquée a été enregistrée aux États-Unis et en Asie. Pour la première fois depuis le T4 2013, le nombre total de transactions conclues en un trimestre à l'échelle mondiale était sous la barre des 2 000.

Cliquez ici pour accéder au rapport.

Suivez PwC sur Twitter à @PwC_Canada_LLP et sur Facebook à www.facebook.com/pwccanada.

À propos de PwC Canada
PwC Canada a pour objet de gagner la confiance du public et de résoudre les problèmes importants. Plus de 6 500 associés et employés s'emploient à fournir à une vaste clientèle des services de qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial PwC, qui compte plus de 208 000 employés dans 157 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l'adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., une société à responsabilité limitée de l'Ontario, 2017. Tous droits réservés.

PwC s'entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC, chaque société membre étant une entité distincte sur le plan juridique. Pour en savoir plus, visitez notre site Web à l'adresse www.pwc.com/structure.

À propos de CB Insights
CB Insights est une entreprise du secteur des logiciels-services (SaaS) appuyée par Pilot Growth et la National Science Foundation, qui utilise la science des données, l'apprentissage machine et l'analytique prédictive pour aider nos clients à prévoir les prochaines étapes - qu'il s'agisse d'investissements, de marchés à attaquer, d'initiatives de la concurrence à contrer, de clients à attirer ou d'entreprises à acquérir. Des multinationales chefs de file dans leur secteur, telles que Cisco, Salesforce, Castrol et Gartner, de même que des investisseurs en capital de risque de premier plan, comme NEA, Upfront Ventures, RRE et FirstMark Capital, se fient à CB Insights pour prendre des décisions fondées sur des données, et non des décibels.

SOURCE PwC (PricewaterhouseCoopers)

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2017/25/c3137.html

Renseignements : Pierre Campeau, T: 416-687-8643, Courriel: pierre.campeau@pwc.com; Claudia Landry, T : 514-205-5261, Courriel : claudia.landry@pwc.com

LIENS CONNEXES
http://www.pwc.com/ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.