Le budget est un bon début, mais il faut des investissements dans les secteurs de l'automobile et de l'aérospatiale

OTTAWA, le 22 mars 2016 /CNW/ - Le budget fédéral d'aujourd'hui représente un bon point de départ, mais il reste beaucoup de travail à faire, et le principal syndicat du secteur privé au Canada presse le gouvernement d'agir rapidement afin de créer des programmes à long terme pour revitaliser l'économie, notamment des investissements dans les secteurs de l'automobile et de l'aérospatiale.

« Il est logique que ce premier budget mette l'accent sur des projets et des programmes où l'argent peut être versé dès maintenant, mais les familles canadiennes ont besoin de solutions à plus long terme sur lesquelles édifier leur avenir », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor.

« Nous sommes déçus qu'aucun changement n'ait été apporté au fonds d'investissement dans l'industrie automobile, au-delà de son prolongement pendant trois autres années, et que rien n'ait été dit sur le rôle essentiel de l'industrie aérospatiale au-delà du programme spatial », a poursuivi M. Dias.

Il a affirmé qu'Unifor participera activement à la révision du fonds d'investissement dans l'industrie automobile annoncée dans le budget et a exhorté le gouvernement fédéral à remplacer le système actuel de prêts imposables dans le secteur automobile par un programme non imposable et non fondé sur des prêts.

« Au sein de l'industrie, on s'entend généralement pour dire qu'il s'agit de la bonne façon de faire les choses, et tous les ordres de gouvernement doivent le reconnaître si le Canada veut continuer à avoir un secteur de l'automobile fort, son plus important exportateur », a affirmé M. Dias.

M. Dias a soutenu qu'aucun plan pour aider la classe moyenne canadienne ne peut être complet sans investissement dans les secteurs de l'automobile et de l'aérospatiale.

« Un investissement stratégique dans Bombardier, chef de file de l'industrie aérospatiale, permettrait d'atteindre bon nombre des objectifs énoncés dans le budget : soutenir l'innovation et développer une économie verte », a-t-il poursuivi.

M. Dias a accueilli favorablement la nouvelle de la réouverture et de l'agrandissement du poste de la Garde côtière de Kitsilano, ainsi que l'annonce d'investissements dans les transports publics, la revitalisation de VIA Rail et l'amélioration de la sécurité ferroviaire. Il a affirmé que les plans visant à améliorer les programmes de formation, y compris la collaboration avec les syndicats pour développer des programmes d'apprentissage, sont également de bonnes nouvelles.

M. Dias a également affirmé que les améliorations au programme d'assurance-emploi, notamment la réduction de la période de carence et les allocations supplémentaires pour les travailleurs victimes de la chute des prix du pétrole, aideront ces travailleurs à trouver de bons emplois et offriront une stabilité à leurs collectivités. Il a aussi salué l'allocation de 89,9 millions de dollars pour ajouter 3 000 places dans des refuges pour femmes, affirmant qu'il sera ainsi plus facile pour les femmes de fuir la violence.

Il a également souligné que grâce à la bonification annoncée du Supplément de revenu garanti pour les personnes retraitées seules, à la baisse de l'âge d'admissibilité à la sécurité de la vieillesse et à la poursuite des discussions sur l'élargissement du Régime de pensions du Canada, plus de Canadiens pourront prendre leur retraite avec dignité.

Bon nombre des annonces du budget se fondent sur des solutions immédiates pour faire bouger rapidement de l'argent - comme des investissements dans les infrastructures qui mettent l'accent sur l'entretien et les réparations, avec des projets plus vastes à venir dans un deuxième temps - et des promesses de consulter les autres ordres de gouvernement et les parties prenantes à propos de futures mesures.

« Les mots "consulter" et "consultation" sont mentionnés tout au long du budget. Évidemment, il est toujours bon de consulter, mais les besoins des Canadiens sont réels et immédiats et doivent être pris en compte rapidement », a conclu M. Dias.

Représentant plus de 310 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : veuillez communiquer avec le représentant national des Communications d'Unifor, Stuart Laidlaw, à Stuart.Laidlaw@Unifor.org ou au 647-385-4054 (cellulaire).


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.