Le BST demande que l'on agisse plus rapidement par rapport à ses recommandations de sécurité en suspens - en particulier dans le secteur de l'aviation

GATINEAU, QC, le 9 mai 2013 /CNW/ - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié sa réévaluation annuelle des réponses à ses recommandations. Lorsque le BST cerne de graves lacunes de sécurité durant une enquête, il formule des recommandations destinées à l'organisme de réglementation ou au secteur concerné afin de mettre en évidence un enjeu à corriger. Troublé par la lenteur des réactions à ses recommandations, le BST demande maintenant à Transports Canada d'intensifier ses efforts relativement à plusieurs recommandations de sécurité en suspens, tout particulièrement dans le secteur de l'aviation.

« Les Canadiens méritent d'être informés à propos de la sécurité, et ces réévaluations les aideront à suivre de plus près les progrès que réalise Transports Canada, a dit Wendy Tadros, présidente du BST. Lorsque nous constatons la réaction mitigée de l'organisme de réglementation relativement à nos recommandations, nous devons le signaler sans attendre - c'est ce que nous faisons aujourd'hui. »

Un défi de taille demeure dans le secteur de l'aviation, où les recommandations du Bureau ont mené à très peu de gestes concrets. Seulement 60 % des recommandations dans ce secteur ont reçu la cote « entièrement satisfaisant », la cote la plus élevée du BST. On a enregistré plusieurs accidents d'aéronef au Canada au cours des dernières années qui mettaient en cause des facteurs liés à ces recommandations en suspens. Par exemple, des enquêtes courantes sur des accidents ont incité le BST à rétablir au statut actif trois recommandations qui étaient « en veilleuse » et qui concernent les incendies après impact. En outre, le BST estime insuffisantes les mesures prises par rapport à sa recommandation qui demande à Transports Canada d'exiger des aéroports aux pistes « Code 4 » (1 800 m) qu'elles aient une aire de sécurité d'extrémité de piste de 300 m ou un moyen quelconque pour arrêter les avions qui procure un niveau de sécurité équivalent - les accidents à l'atterrissage et les sorties de piste figurent sur la Liste de surveillance du BST.

La sécurité s'est améliorée dans le secteur de la marine. Cinq recommandations qui figurent sur la Liste de surveillance ont été réévaluées et ont reçu la cote « entièrement satisfaisant ». Toutefois, la mise en place de systèmes de gestion de la sécurité (SGS) par les exploitants commerciaux de petits navires à passagers est l'un des enjeux clés de la Liste de surveillance qui demeure non résolu. Système qui a fait ses preuves, le SGS aide à gérer le risque, et Transports Canada ainsi que le secteur de la marine doivent agir pour le mettre en place parmi les petits exploitants dans ce secteur.

Le secteur du rail au Canada a également affiché des améliorations, deux recommandations ayant été réévaluées pour obtenir la cote « entièrement satisfaisant »; cependant, la sécurité aux passages à niveau demeure un risque important. Plusieurs de ces recommandations en suspens n'ont pas fait l'objet de mesures concrètes, et il y a eu plusieurs accidents à des passages à niveau au cours des dernières années. Les collisions entre les trains de passagers et les véhicules routiers figurent aussi sur la Liste de surveillance du BST, et le Bureau maintient ses efforts visant l'installation d'enregistreurs vidéo et des conversations à bord des locomotives.

« Nous avons constaté des progrès dans certains secteurs au cours de la dernière année, mais nous souhaitons en voir davantage, ajoute Wendy Tadros. Le BST lance un défi à Transports Canada, soit de collaborer avec le secteur des transports pour promouvoir des solutions innovantes qui vont corriger ces graves lacunes. Il est dans l'intérêt de chacun de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir les accidents et les pertes de vies. »

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipelines, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

RECOMMANDATIONS DU BST
Cote Air Rail Marine Pipeline Total
Entièrement satisfaisant 150 60 % 118 90 % 119 81 % 20 100 % 407 74 %
Intention satisfaisante 22 9 % 6 5 % 18 12 % 0 0 % 46 9 %
En partie satisfaisant 58 23 % 7 5 % 8 5 % 0 0 % 73 13 %
Non satisfaisante 14 6 % 0 0 % 2 1 % 0 0 % 16 3 %
N'a pu être évaluée 5 2 % 0 0 % 0 0 % 0 0 % 5 1 %
Total 249 100 % 131 100 % 147 100 % 20 100 % 547 100 %

Lire le Guide des critères d'évaluation du BST

SOURCE : Bureau de la sécurité des transports du Canada

Renseignements :

Relations avec les médias du BST
819 994-8053

Le BST dispose d'un site Web à l'adresse www.tsb.gc.ca. Obtenez de l'information à jour au moyen de fils RSSTwitter, @TSBCanada, YouTubeFlickr et notre blogue.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.