Le bilan du Canada en matière de pauvreté compte parmi les pires des pays
développés et la situation ne fait qu'empirer

OTTAWA, le 17 sept. /CNW Telbec/ - Les taux de pauvreté au Canada - plus particulièrement chez les enfants et dans la population d'âge actif - figurent parmi les pires des 17 principaux pays développés, d'après le classement annuel des indicateurs de la catégorie "Société" du Conference Board du Canada.

Le Canada, où plus de 12 p. 100 de la population d'âge actif est pauvre, arrive 15e sur 17 pays - ce qui lui vaut un "D" -, ne devançant que le Japon et les États-Unis sur ce plan. Par ailleurs, plus d'un enfant canadien sur sept vit dans la pauvreté. Au 13e rang, le Canada récolte ici un "C".

"Dans la mesure où notre pays est riche, ces taux de pauvreté sont inacceptables. Non seulement ne progressons-nous pas, mais nous reculons, explique Anne Golden, présidente et chef de la direction du Conference Board. Chez les enfants et les personnes en âge de travailler, les taux de pauvreté sont en train d'augmenter."

"Les taux de pauvreté chez les personnes âgées ont doublé entre 1995 et 2005, et il y a lieu de s'en désoler dans un pays qui se targue d'avoir éliminé la pauvreté chez ses aînés. Tout indique que cette tendance se maintiendra, lorsque seront diffusées les données se rapportant à la période actuelle."

Dans l'ensemble de la catégorie "Société" - évaluée en fonction de 17 indicateurs dans les secteurs de la cohésion sociale, de l'équité et de l'autonomie -, le Canada arrive neuvième, parvenant à monter d'un cran par rapport à l'année dernière. Il se voit également attribuer la note globale de "B", ce qui correspond au rendement qu'il a affiché dans cette catégorie ces vingt dernières années.

"Cette position intermédiaire fait oublier notre rendement très médiocre au chapitre de la cohésion sociale - surtout en ce qui a trait aux voies de fait. Si notre bilan n'est guère reluisant en matière de pauvreté et de cohésion sociale, nous nous hissons au neuvième rang grâce à des notes plus élevées pour la mobilité du revenu (la capacité des niveaux de revenu de changer d'une génération à l'autre) et à notre acceptation de la diversité", souligne Mme Golden.

Au classement global, le Danemark, la Norvège, la Suède et les Pays-Bas reçoivent un "A", alors que les États-Unis et le Japon sont les deux seuls pays à obtenir un "D" parmi les 17 à l'étude.

La Norvège, les Pays-Bas et le Danemark comptent également parmi les cinq pays aux meilleurs résultats dans la catégorie "Économie", selon Les performances du Canada, preuve qu'une forte économie n'a pas à se développer au détriment du tissu social.

"Les Canadiens devraient se soucier des résultats obtenus pour leur société. Outre la question de la justice sociale, un solide tissu social aide à connaître une prospérité économique durable", rappelle Mme Golden.

Les performances du Canada : bilan comparatif est une analyse comparative à laquelle se livre le Conference Board tous les ans depuis 1996. Cette analyse permet de mesurer la performance du Canada par rapport à celle des principaux pays développés dans les domaines de l'économie, de la santé, de la société, de l'innovation, de l'environnement ainsi que de l'éducation et compétences et des compétences.

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél.: (613) 526-3090, poste 448, Courriel: corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.