L'avenir du Québec ne passe pas par une hausse de la TVQ ou des tarifs d'électricité

QUÉBEC, le 19 mars 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Rousseau et porte-parole de l'opposition officielle en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, a pris connaissance du rapport de la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise, présidée par Luc Godbout.

« Nous sommes ouverts à la discussion et aux débats sur des améliorations possibles à apporter à notre fiscalité. Cela étant, il y a des lignes à tracer; par exemple, nous refusons toute hausse de la TVQ. Nous sommes déjà l'endroit en Amérique du Nord où la taxe de vente est la plus élevée; une augmentation nuirait au commerce de nos entreprises et ferait fuir les consommateurs. Le rapport propose aussi de hausser les tarifs d'électricité et la taxe sur l'essence de manière très importante. Or, les familles de la classe moyenne seraient directement attaquées par ces mesures », a déclaré Nicolas Marceau.

Le député rappelle que le gouvernement a promis de baisser les impôts, non pas de hausser les taxes, et cette promesse n'était pas accompagnée d'une condition. Il souligne aussi que le fardeau fiscal des Québécois s'est alourdi de plus de 6 milliards de dollars sous Jean Charest, et de près de 1 milliard, déjà, sous le gouvernement de Philippe Couillard.

« Nous n'avons pas confiance lorsque les libéraux disent qu'ils veulent apporter des changements à la fiscalité, tout en maintenant le fardeau global inchangé; ce sont des ʺtaxeursʺ compulsifs! », a ajouté Nicolas Marceau.

Le Parti Québécois est ouvert aux débats
Le porte-parole a aussi affirmé que sa formation politique était ouverte aux débats sur la fiscalité québécoise. Les principes guidant cette ouverture sont simples :

  • Aucune hausse du fardeau fiscal global des Québécois : la classe moyenne et les ménages à faible revenu ont déjà très largement contribué au retour à l'équilibre budgétaire, et il est hors de question d'alourdir leur fardeau pour offrir des cadeaux aux contribuables fortunés.
  • Les changements proposés devront favoriser la croissance économique, la création d'emplois, l'investissement, l'innovation, etc.
  • Les changements proposés devront favoriser la lutte contre l'évasion fiscale.
  • Les changements proposés devront simplifier la vie des contribuables québécois, non pas alourdir les coûts de conformité.


« Le gouvernement souhaite un débat; nous débattons, donc, en présentant des principes clairs, au bénéfice de la classe moyenne, des familles, des entreprises et de l'économie du Québec. Nous n'accepterons pas une nouvelle hausse libérale de la TVQ. Sur le plan de l'équité, augmenter les taxes en retour d'une baisse des impôts, ça revient à demander plus à la classe moyenne et aux ménages à faible revenu, tout en donnant des cadeaux aux riches », a conclu Nicolas Marceau.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.