L'avenir des soins destinés aux aînés canadiens : hausse fulgurante de la demande et des dépenses prévues d'ici 2026

OTTAWA, le 3 nov. 2015 /CNW/ - Le montant des dépenses consacrées aux soins continus des aînés devrait être multiplié par six dans l'ensemble des provinces, passant de 28,3 G$ en 2011 à 62,3 G$ en 2026, avant de s'établir à 177 G$ en 2046, selon le nouveau rapport du Conference Board du Canada intitulé Future Care for Canadian Seniors : A Status Quo Forecast (Les soins destinés aux aînés canadiens : prévisions en cas de statu quo, résumé en français seulement).

Qui plus est, la forte hausse des dépenses projetées ne tient pas compte des besoins considérables perçus comme étant insatisfaits ou mal satisfaits et dont l'ampleur devrait s'accentuer. D'ici 2046, le nombre d'aînés estimant que leurs besoins sont insatisfaits ou mal satisfaits pourrait plus que doubler. 

« La part des Canadiens âgés de 65 ans et plus augmente et le nombre d'aînés de plus de 85 ans croît encore plus rapidement, explique Louis Thériault, vice-président, Politiques publiques. Cette tendance entraînera une hausse fulgurante de la demande de soins continus, puisque le nombre d'aînés ayant besoin d'aide devrait bondir de 71 % d'ici 2026 au Canada. »

FAITS SAILLANTS

  • On prévoit qu'au Canada, le nombre d'aînés ayant besoin de soins continus, rémunérés ou non, grimpera de 71 % entre 2011 et 2026.
  • Dans l'ensemble des provinces, les dépenses totales consacrées aux soins continus destinés aux aînés devraient passer (en tenant compte de l'inflation) de 28,3 G$ en 2011 à 62,3 G$ en 2026, avant de s'établir à 177 G$ en 2046.
  • En 2046, on prévoit que 458 000 aînés pourraient estimer que leurs besoins sont insatisfaits ou mal satisfaits, alors qu'ils sont environ 200 000 actuellement.
  • Le recours à des personnes soignantes non rémunérées et à des bénévoles pour fournir les soins continus augmentera de façon substantielle.

L'approche du Canada en matière de soins continus repose largement sur l'aide fournie par des personnes soignantes non rémunérées et des bénévoles. Le recours à des personnes soignantes non rémunérées et à des bénévoles pour fournir les soins continus devrait donc augmenter de façon substantielle. En 2011, quelque 5,3 millions de Canadiens prodiguaient à divers degrés des soins continus non rémunérés à des aînés, selon les estimations. Ils seront deux fois plus nombreux en 2046 : plus de 11,6 millions de Canadiens seront sollicités pour fournir des soins continus non rémunérés afin de combler les besoins des aînés.

« Le vieillissement de la population aura des répercussions sur l'ensemble des secteurs public et privé. Il influera sur les services, les produits, les budgets, les programmes et les politiques », précise M. Thériault.

La demande de main-d'œuvre dans le secteur des soins continus devrait augmenter à un taux annuel de 3,1 % jusqu'en 2026, avant que ce rythme s'accélère pour atteindre 3,7 % par an entre 2026 et 2036. Cette croissance dépasse largement celle de l'emploi, qui ne devrait pas excéder 1 % par an. Les problèmes liés à l'éducation, à la formation, à la rémunération et au milieu de travail des aides-soignants font partie des nombreux enjeux qui requerront la collaboration des employeurs, des établissements d'enseignement, des gouvernements et de la profession elle-même, afin de s'assurer que le marché atteigne une maturité suffisante pour répondre à la demande prévue.

Le rapport analyse les besoins actuels de la population canadienne de soins continus et détermine, en se fondant sur les tendances en matière d'aide, ce qui sera nécessaire pour répondre à ces besoins jusqu'en 2046. Ce rapport, le deuxième de la série de recherches sur L'avenir des soins destinés aux aînés canadiens, a été préparé pour l'Alliance canadienne pour des soins de santé durables (ACSSD) du Conference Board du Canada.

Les conclusions du rapport et leurs répercussions seront examinées lors de la conférence intitulée Future Care for Seniors, dans le cadre de la série Healthy Canada. Pour connaître les modalités d'inscription à cet événement, veuillez consulter le site http://www.conferenceboard.ca/conf/healthycanada/default.aspx#seniors

Les conclusions du rapport seront communiquées lors d'un webinaire en direct qui se tiendra le 19 novembre 2015. Pour  vous inscrire, veuillez consulter le site http://www.conferenceboard.ca/e-library/abstract.aspx?did=7406.

Suivez Le Conference Board du Canada sur Twitter.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Téléphone : 613 526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Juline Ranger, directrice des Communications, Le Conference Board du Canada, Téléphone : 613 526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.