L'Association québécoise Plaidoyer-Victimes salue l'adoption de la « Charte canadienne des droits des victimes »

MONTRÉAL, le 24 avril 2015 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise Plaidoyer-Victimes (AQPV) accueille favorablement l'adoption du projet de loi C-32, Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois, par le Parlement du Canada.

« Nous souhaitons qu'elle permette d'améliorer les droits des victimes à l'information, à la protection, à la participation et au dédommagement dans le système de justice pénale», a affirmé Mme Arlène Gaudreault, présidente de l'AQPV.

L'adoption de la CCDV représente un autre pas en avant, mais elle soulève d'importants défis. Mieux informer les victimes et leurs proches de leurs droits et recours, instaurer des mécanismes efficaces pour accueillir et traiter leurs plaintes lorsque leurs droits sont lésés ou bafoués, préciser les obligations des différents acteurs du système de justice pénale à leur endroit: plusieurs mesures devront être mises en place pour actualiser et enraciner la CCDV.

La Charte va créer plus d'obligations pour les tribunaux, les organismes et les différents acteurs qui travaillent dans le système de justice pénale. Des ressources devront être allouées et cela suppose un engagement financier de tous les gouvernements concernés. L'AQPV et d'autres organismes ont martelé ce message lors des consultations et à l'occasion des travaux parlementaires. Autrement, « la Charte se résumera à une belle promesse sur le plan politique et elle aura peu d'effets dans la vie des victimes» a souligné Mme Gaudreault.

Il faut rester réaliste quant à la portée de cette Charte, mais, en même temps, poursuivre nos efforts pour contrer les obstacles qui nuisent à la pleine reconnaissance des droits des victimes. Ils restent fragiles dans la mesure où ils dépendent du pouvoir discrétionnaire et de la bonne volonté des institutions. Ils restent difficiles à exercer lorsqu'ils s'appuient sur des recours n'ayant pas ou peu d'effets contraignants.

L'Association québécoise Plaidoyer-Victimes entend collaborer avec ses partenaires et les diverses instances gouvernementales à sa mise en œuvre afin que les victimes et leurs proches puissent mieux exercer les droits qui leur sont reconnus. Nous avons tous la responsabilité d'agir afin que la Charte canadienne des droits des victimes soit un levier pour y arriver » a conclu la présidente de l'AQPV.


Créée en 1984, l'Association québécoise Plaidoyer-Victimes (AQPV) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission la promotion et la défense des droits et des intérêts des personnes  victimes d'actes criminels ainsi que de leurs proches.

 

SOURCE Association québécoise Plaidoyer-Victimes

Renseignements : Marc-André Ross, attaché de presse, Association québécoise Plaidoyer-Victimes, (438) 496-6324

LIENS CONNEXES
www.aqpv.ca

Profil de l'entreprise

Association québécoise Plaidoyer-Victimes

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.