L'Association pulmonaire du Québec rassure la population quant aux risques associés au radon

MONTRÉAL, le 3 juin 2014 /CNW Telbec/ - En réaction à la diffusion, ce matin, d'un reportage de Radio-Canada sur les concentrations de radon mesurées dans les domiciles canadiens et québécois, l'Association pulmonaire du Québec tient à rassurer la population. En effet, le radon ne présente un risque qu'après une exposition à très long terme, sur des décennies, et pendant plusieurs heures par jour. De plus, la cartographie présentée par Radio-Canada n'est aucunement représentative d'un risque accru pour une région ou une autre.

La carte dévoilée ce matin par Radio-Canada montre les 1557 pires résultats d'une étude de 13 814 tests effectués dans le cadre d'une étude de Santé Canada. Il faut bien comprendre qu'il s'agit de 13 814 domiciles spécifiques. Les résultats ne sont pas représentatifs pour une municipalité ou une région. Ils ne concernent que les domiciles où il y a eu un test. D'un domicile à l'autre, la concentration de radon varie énormément. Le résultat pour un domicile n'est aucunement valide pour le domicile voisin.

« Quand on se donne la peine de regarder l'ensemble des 13 814 tests effectués, on constate rapidement que les 1557 domiciles présentant une concentration problématique de radon sont entourés de domiciles pour lesquels il n'y a pas de risque », explique Dominique Massie, directrice générale de l'Association pulmonaire du Québec.

Le radon

La concentration de radon dans les maisons se mesure en becquerels par mètre cube (Bq/m3). La ligne directrice émise par Santé Canada est de 200 Bq/m3 dans les domiciles. Au-delà de cette limite, il peut y avoir un danger, à très long terme, de développer un cancer du poumon. Environ 16 % des cancers du poumon seraient attribuables à une exposition prolongée au radon.

Le radon provient de la désintégration de l'uranium dans le sol. Il passe par les fissures dans la croûte terrestre et entre dans les maisons par les drains et les bris des fondations. Il s'agit d'un phénomène naturel. On peut remédier à une concentration élevée de radon grâce des travaux simples, effectués par un entrepreneur certifié.

La seule façon de connaître le niveau de concentration de radon dans son domicile est d'en faire la mesure à l'aide d'un dosimètre. On peut se procurer cet appareil, simple à utiliser et peu dispendieux, auprès de l'Association pulmonaire du Québec au www.pq.poumon.ca ou en composant le 1 888 POUMON-9.

SOURCE : Association pulmonaire du Québec

Renseignements : Mathieu Leroux, L'Association pulmonaire du Québec, 514 287-7400, poste 235 / cellulaire : 514 649-0740

LIENS CONNEXES
Site Web www.pq.poumon.ca

Profil de l'entreprise

Association pulmonaire du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.