L'Association minière du Québec et l'Association de l'exploration minière du
Québec appuient la décision du ministre de refuser le moratoire sur l'uranium

QUÉBEC, le 18 août /CNW Telbec/ - Dans la foulée de la Commission parlementaire sur le projet de loi 79 modifiant la Loi sur les mines, l'Association minière du Québec (AMQ) et l'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ) tiennent à réitérer leur opposition envers un éventuel moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium au Québec et appuient la décision du ministre délégué aux Ressources naturelles et de la Faune, Serge Simard, de refuser un tel moratoire.

L'industrie minérale est sensible aux inquiétudes des citoyens mais s'inscrit en faux contre la demande de certains groupes qui exigent un moratoire sur tout développement touchant l'uranium au Québec. Les représentants de l'industrie déplorent notamment la désinformation dont l'industrie uranifère fait l'objet, surtout en ce qui a trait au risque pour la santé publique. Or, la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), qui régit étroitement les activités de cette industrie, a indiqué clairement que l'exploration et l'exploitation de l'uranium ne posait pas de risque notable pour la santé publique. Il en va de même pour les niveaux de radon en périphérie des sites miniers qui sont comparables à ce que l'on retrouve de façon naturelle autour de ces mêmes sites.

Toutes les entreprises engagées dans des activités d'exploration ou d'extraction de ce minerai sont soumises à une réglementation très stricte sur le plan environnemental, à l'obligation de restaurer les sites et à gérer les résidus miniers de façon sécuritaire. De plus, elles souscrivent au principe d'acceptabilité sociale. C'est dans cet esprit qu'elles informent les populations et travaillent étroitement avec les communautés, souvent comme partenaires dans leurs projets.

Le Canada est le second plus grand producteur d'uranium au monde avec 21 % du marché mondial. La Saskatchewan en a fait une richesse collective et multiplie actuellement les efforts pour accroître la production dans la province. Le Québec, qui dispose d'un potentiel important en uranium sur son territoire, ne devrait pas s'empêcher de mettre en valeur ses ressources minérales de façon responsable.

À propos de l'Association minière du Québec

L'Association minière du Québec est l'organisme provincial qui se veut le porte-parole de l'industrie minière québécoise. Elle est formée de compagnies minières en opération sur le territoire québécois, de producteurs de minéraux industriels, de sociétés juniors d'exploration et d'entrepreneurs.

À propos de l'Association de l'exploration minière du Québec

L'Association de l'exploration minière du Québec a pour mission de favoriser l'élaboration, l'application et la diffusion de pratiques d'avant-garde en exploration et ainsi contribuer au développement économique et social de façon durable et responsable. Elle compte plus de 130 membres corporatifs et 900 membres individuels provenant de tous les segments de l'industrie de l'exploration minière québécoise et canadienne.

Fiche de renseignements - L'uranium et le secteur uranifère

    
    - Le Canada est le deuxième plus grand producteur d'uranium et le plus
      sécuritaire au monde. Il compte pour 21 % de la production mondiale,
      dont la majorité provient de la Saskatchewan.

    - Le Québec dispose d'un potentiel élevé en uranium et d'un savoir-faire
      acquis à travers des générations en matière d'exploration et
      d'exploitation minières.

    - Le secteur uranifère est rigoureusement réglementé par le gouvernement
      fédéral et est encadré par des normes internationales et nationales
      pour tout ce qui touche l'environnement ainsi que la santé des
      travailleurs et de la population en général.

    - Le développement du secteur uranifère contribue à l'essor de la
      technologie nucléaire qui est utilisée, entre autres, dans le domaine
      médical.

    - Contrairement à ce qui est colporté sur les risques associés à
      l'uranium, la Commission canadienne de la sécurité nucléaire a établi
      que :

        - les travailleurs de l'industrie et les populations résidant à
          proximité d'une mine ou d'une usine de concentration d'uranium ont
          une aussi bonne santé que le reste de la population canadienne

        - les niveaux de radon et des autres radionucléides en périphérie des
          sites miniers en exploitation sont comparables aux niveaux naturels
          des sites de référence proches et éloignés

        - au Canada, les résidus miniers ne sont plus entreposés en surface,
          mais bien dans des fosses adjacentes aux mines

    - L'énergie nucléaire, qui dépend de l'uranium, permet de réduire les
      émissions de gaz à effet de serre au même titre que les énergies
      renouvelables, et ce, pour des besoins de masse, ce qu'ont reconnu des
      environnementalistes éminents comme Patrick Moore (Greenpeace), James
      Lovelock (Gaïa), Hugh Montefiore (Friends of the Earth) et Stewart
      Brand (Whole Earth Catalog).

    - Le stockage géologique des déchets radioactifs de faible, moyenne ou
      haute activité constitue en ce moment la solution de stockage définitif
      la plus sûre et sécuritaire.
    

Le 18 août 2010.

SOURCE Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ)

Renseignements : Renseignements: André Lavoie, directeur, communications et affaires publiques, Association minière du Québec, Tél.: 418 657-2016, alavoie@amq-inc.com; Ghislain Poirier, Président du Conseil d'administration de l'AEMQ, 418 254 6550; Michel Leclerc, Président du Conseil d'administration de l'AMQ, 819 763-9867


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.