L'Association médicale canadienne applaudit une loi fédérale historique sur l'aide à mourir

OTTAWA, le 14 Avril, 2016 /CNW/ - L'Association médicale canadienne (AMC) est très heureuse de constater que les dispositions du projet de loi fédéral sur l'aide médicale à mourir présenté au Parlement aujourd'hui correspondent de près aux recommandations formulées par les médecins du Canada.

L'AMC accueille très favorablement les mesures fédérales législatives et non législatives annoncées aujourd'hui. Ensemble, le projet de loi proposé et l'engagement du fédéral à travailler avec les provinces et les territoires permettent de croire qu'il sera possible de mettre en place un cadre uniforme pour l'aide médicale à mourir dans toutes les administrations du Canada.

« La démarche globale adoptée est à la fois réfléchie et exhaustive », a déclaré la Dre Cindy Forbes, présidente de l'AMC. « L'AMC accueille favorablement et appuie la réponse du gouvernement fédéral et elle encourage les parlementaires à appuyer ce projet de loi, à toutes les étapes du processus législatif. »

Le projet de loi C-14, Loi modifiant le Code criminel et apportant des modifications connexes à d'autres lois (aide médicale à mourir), met en place des éléments critiques à l'appui d'une démarche nationale uniforme. Ces éléments sont notamment les suivants : les conditions d'admissibilité à l'aide médicale à mourir, une définition des problèmes de santé graves et irrémédiables, et les mesures de protection nécessaires pour protéger les patients vulnérables.

Dans son préambule, le projet de loi C-14 souligne un élément important tant pour les patients que pour les médecins, soit un engagement à élaborer des mesures non législatives visant à soutenir l'accès à une gamme complète de soins de fin de vie, ainsi que le respect des convictions personnelles des fournisseurs de soins de santé.

« Le fédéral s'est engagé aujourd'hui à explorer des mécanismes visant à soutenir l'accès pour les patients et à respecter les convictions personnelles des fournisseurs de soins de santé, ce qui sera déterminant dans le contexte pancanadien de l'aide médicale à mourir », a ajouté la Dre Forbes. « Nous félicitons le gouvernement fédéral d'avoir pris cet engagement. »

L'AMC est déterminée à travailler avec les instances législatives et réglementaires, partout au pays, afin de continuer à faire connaître le point de vue déterminant des médecins sur cette question, et de veiller à ce que les patients puissent effectivement avoir accès au service s'ils en ont besoin, peu importe leur lieu de résidence.

Tout en continuant de participer aux discussions importantes qui auront lieu à mesure que le projet de loi sera étudié au Parlement, l'AMC travaille aussi à la création d'importants nouveaux modules de formation pour les médecins au sujet des soins de fin de vie et de l'aide médicale à mourir.

Pendant plus de deux ans, l'AMC s'est employée à diriger la conversation sur les soins de fin de vie au Canada. En 2014, les membres de l'AMC ont participé à un dialogue en ligne exclusif sur les soins de fin de vie où ils ont eu l'occasion de discuter des soins palliatifs, de la planification préalable des soins et de l'aide à mourir. En 2015, à l'occasion d'un second dialogue qui leur était réservé, les membres ont pu se prononcer sur des enjeux fondamentaux entourant la mise en œuvre de l'aide à mourir.

En réponse au jugement de la Cour suprême du Canada dans l'affaire Carter c. Canada, l'AMC a formulé son Approche fondée sur des principes pour encadrer l'aide à mourir au Canada, document visant à orienter la conversation au sujet de l'aide à mourir.

Les recommandations mises de l'avant dans ce document sont le résultat d'une vaste consultation auprès des membres de l'AMC et des principaux intervenants des domaines de la médecine et de la santé. Elles visent à encadrer l'élaboration de mesures législatives ou de règlements sur ces questions particulièrement importantes pour les médecins du Canada, du point de vue des médecins praticiens qui auront la responsabilité d'effectuer ces interventions.

L'Association médicale canadienne (AMC) est le porte-parole national des médecins du Canada. De nouvelles mesures pour appuyer la santé des peuples autochtones et des autres groupes relevant de la juridiction fédérale, notamment les réfugiés et les anciens combattants; L'AMC a pour mission d'aider les médecins à prendre soin des patients. L'AMC exercera son leadership pour mobiliser et servir les médecins, et elle agira en qualité de porte-parole national pour défendre les normes les plus élevées en matière de santé et de soins de santé.

 

SOURCE Association médicale canadienne

Renseignements : Pour obtenir plus d'information ou organiser une entrevue, veuillez communiquer avec: relationsmediatiques@amc.ca, 613-806-1865

RELATED LINKS
http://www.cma.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.