L'Association des pompiers de Montréal et le Regroupement des associations de pompiers du Québec dénoncent haut et fort les augmentations salariales de 31 % que le gouvernement Couillard veut consentir aux membres de l'Assemblée nationale

MONTRÉAL, le 12 nov. 2015 /CNW Telbec/ - « 31 % de hausse salariales pour les députés : c'est, dans le contexte actuel d'austérité, une véritable claque en plein visage que donne le gouvernement Couillard non seulement aux travailleurs de la fonction publique et du monde municipal, mais à l'ensemble des travailleurs du Québec ». C'est en ces termes que Ronald Martin, le président de l'Association des Pompiers de Montréal et du Regroupement des associations de pompiers du Québec, le RAPQ, a dénoncé l'esprit et la lettre du projet de loi no. 79 sur les conditions de travail des élus québécois déposé aujourd'hui par le leader du Gouvernement en chambre, le ministre Jean-Marc Fournier.

Le leader de l'APM et du RAPQ a qualifié de scandaleux le fait que ces ajustements de traitement appréhendés feraient passer d'un coup le salaire des députés de 90 850 $ à 140 017 $ par année, et celui du Premier ministre de 186 243 $ à 280 034 $, alors que les offres salariales faites aux employés de l'état notamment se bornent à 0 % d'augmentation en première année de convention de travail, et à 0 % aussi en dernière année de contrat de travail. Dans un climat d'austérité imposé par ce gouvernement, ces augmentations de salaires des élus sont doublement injustifiables de l'avis de monsieur Martin qui est même allé jusqu'à prétendre que cela était indéfendable aux yeux des contribuables également qui ne cessent de se serrer la ceinture sous le poids sans cesse croissant des hausses de taxes, impôts et tarifs de toutes sortes.

« Pire encore, le gouvernement Couillard tente de se donner bonne conscience en se réfugiant carrément derrière le mandat issu d'une décision unanime de l'Assemblée nationale, le 13 juin 2013, donnant à un comité indépendant présidé par la juge à la retraite Claire L'Heureux-Dubé le mandat de proposer de nouvelles conditions de travail pour les membres de l'Assemblée nationale » a rajouté Ronald Martin en précisant que cela était ajouter l'injure à l'insulte.

Le leader syndical a noté au passage qu'avec ce projet de loi, le Premier ministre Couillard et son gouvernement faisaient preuve de passablement moins de zèle et d'ardeur qu'ils n'en ont démontrés avec le projet de loi no. 3 sur les régimes de retraite du monde municipal et la loi 15 qui a consacré ce hold-up des caisses de retraite des pompiers et autres employés municipaux.

Pour l'APM et le RAPQ, le ministre Fournier invoque sans vergogne, pour faire passer la pilule, le fait que les députés devraient, en contrepartie, contribuer deux fois plus à leur régime de retraite, avec une contribution qui passerait de 21 % qu'elle est à l'heure actuelle à 43 %.

Cette assertion a soulevé la colère de monsieur Martin, qui a rappelé qu'en commission parlementaire en décembre 2014,  l'APM et le RAPQ avaient aussi invoqué ce concept de rémunération globale dans le conflit de la réforme du financement des régimes de retraite imposée aux pompiers : ce qu'avait pourtant rejeté le gouvernement Couillard du revers de la main. « Ce qui vaut pour les députés ne vaut pas pour les syndiqués, et on veut nous faire avaler cette couleuvre aujourd'hui » a poursuivi le président syndical qui n'a pas manqué de qualifier de cynisme éhonté ces prétentions du gouvernement libéral alors que le projet de loi no. 79 ne parle aucunement d'un enjeu majeur que représente le partage 50-50 des déficits passés qu'on a pourtant imposé aux pompiers avec la Loi 15!

Monsieur Martin a conclu en disant s'interroger à savoir si ces projets de loi n'étaient pas plutôt le reflet d'un gouvernement cynique qui se croit nanti d'un pouvoir absolu, au lendemain des élections partielles du début de semaine qu'il interpréterait à tort comme étant un feu vert à l'austérité et à l'autoritarisme.

 

SOURCE Association des Pompiers de Montréal

Renseignements : Source : Ronald Martin, Président; Info : Alexandre Dumas, 514-898-4636 (cellulaire), 514-845-7068 (ligne directe), Alexandre.dumas@cohnwolfe.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.