L'Association des Pompiers de Montréal déplore que le service de sécurité incendie et la ville de Montréal violent les règles de pratique établies en matière de recrutement de cadres chez les pompiers

MONTRÉAL, le 5 févr. 2015 /CNW Telbec/ - L'Association des Pompiers de Montréal s'est insurgée aujourd'hui contre les méthodes pour le moins inhabituelles utilisées par le Service de sécurité incendie et la ville de Montréal dans leur récente tentative de recruter des membres de l'Association en vue de combler des postes-cadres de Chefs aux opérations au SIM.

Pour le président de l'Association, Ronald Martin, l'émission d'un appel de candidatures en ce sens, en date du 3 février dernier, constitue assurément une pratique dérogatoire, dans la mesure où un tel appel direct de candidatures auprès des lieutenants syndiqués du SIM représente une violation des règles établies qui ont de tout temps prévalu et dicté tout appel au recrutement de cadres auprès de pompiers ayant de facto le grade de capitaine, et ce, dans le respect de la structure hiérarchique qui prévaut.

« Le Service et la Ville tentent visiblement de forcer subtilement la main à des candidats au grade inférieur à celui de capitaine et faire ainsi contrepoids à l'absence de volonté sinon au refus net de plusieurs capitaines habiletés à faire le saut aux postes de chefs aux opérations, en raison des impacts négatifs de toute nature découlant des récents bouleversements au chapitre des caisses de retraite, notamment » a dit le président de l'APM qui a enjoint l'administration montréalaise à rétablir et respecter la pratique établie et reconnue de tous temps.

Le leader syndical a précisé, par ailleurs, que la dénonciation du syndicat n'était pas en soi une négation de la compétence et des habiletés des lieutenants syndiqués à occuper des postes-cadres de chefs aux opérations, loin de là, mais qu'elle se voulait plutôt un simple rappel au respect des principes qui ont toujours guidé la gestion et le développement des plans de carrière des pompiers au sein de SIM. « Les lieutenants du SIM sont des officiers compétents et de talent, mais, l'administration municipale, comme un arroseur arrosé, tente ainsi d'appliquer une médecine alambiquée qu'elle a mise elle-même au point pour traiter un mal qu'elle a elle-même créé en voulant tout régenter au mépris des règles établies et des conventions » a poursuivi monsieur Martin.

Le président de l'APM a dit en tenir pour preuve le fait que le Service et la Ville ont été dans l'obligation, l'an dernier, de faire appel à des chefs retraités pour venir combler à contrat un vacuum criant qu'ils ont eux-mêmes engendrés péremptoirement.

Pour l'Association des Pompiers de Montréal, cet appel de candidatures inapproprié pourrait être même considéré comme une attaque à l'intégrité de l'unité d'accréditation qu'est la structure syndicale légitime en place.

Monsieur Martin a conclu en disant espérer que cette façon de faire n'est qu'un simple accident de parcours, et qu'elle n'illustre pas la nature des impacts de mauvais présage qui pourraient découler de l'application du nouveau pacte fiscal signé en septembre dernier entre le gouvernement du Québec et le monde municipal.

 

SOURCE Association des Pompiers de Montréal

Renseignements : Source : Ronald Martin, président, Association des pompiers de Montréal ; Info : Alexandre Dumas, 514-898-4636 (cellulaire), 514-845-7068 (ligne directe), Alexandre.dumas@cohnwolfe.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.