L'Association des Pompiers de Montréal déplore le dérapage incompréhensible auquel on assiste dans le dossier du présumé harcèlement dont des pompières seraient la cible

« De la récupération inappropriée et inopportune » Ronald Martin, président de l'APM

MONTRÉAL, le 12 févr. 2015 /CNW Telbec/ - L'Association des Pompiers de Montréal a qualifié aujourd'hui de dérapage injustifiable la « chasse aux sorcières » qui a été inutilement engendrée au SSIM par la publication, en début de semaine, d'un dossier portant sur les pompières, et dans lequel un des articles présentait à tort des situations anecdotiques d'une autre époque, très lointaine de surcroît, comme étant un quasi état de fait de harcèlement au sein du Service de sécurité incendie de Montréal.

Le président de l'Association, Ronald Martin, dit très mal s'expliquer que l'administration municipale et la direction du Service de Sécurité incendie de Montréal, le SSIM, aient si promptement tenté de récupérer cette situation déplorable, à raison de plus qu'aucune plainte formelle n'a été déposée auprès du Service qui compte 31 pompières dans ses rangs. 

« Les pompiers de Montréal sont des professionnels qui ont accueilli les femmes, il y a plusieurs années, dans cette profession exigeante avec ouverture et respect » a dit monsieur Martin qui a ajouté que la seule cohabitation des pompières et des pompiers, en caserne, rendait à elle seule les hommes comme les femmes parfois inconfortables, d'autant plus qu'il n'existe pas de blocs sanitaires distincts dans les casernes du Service. Il ne faut pas pour autant conclure, d'ajouter le président de l'Association, à l'expression de harcèlement : tout au plus, existe-t-il un malaise partagé en raison du risque de promiscuité.

C'est pourquoi, poursuit monsieur Martin, l'Association des Pompiers de Montréal réclame à hauts cris, depuis des années, l'aménagement de blocs sanitaires et vestiaires distincts dans les nouvelles casernes qui ont déjà été construites et pour celles qui pourraient éventuellement voir le jour, ou être rénovées dans le futur. Malheureusement, aucune construction nouvelle n'est actuellement prévue. Monsieur Martin a aussi dit s'interroger sérieusement sur le pourquoi de l'absence de telles installations distinctes dans la construction imminente, par ailleurs, de la nouvelle caserne de l'arrondissement d'Outremont. Hier par ailleurs, le directeur François Massé du SSIM a déclaré, d'enchaîner monsieur Martin, que les prochains grands travaux de rénovation de casernes en tiendront compte. « L'Association va suivre la situation de près » a poursuivi le président de l'APM.

« Femme ou homme, toutes et tous font partie de la même famille des pompiers » a conclu le président de l'Association qui a dit espérer que cette affaire qui n'en est pas une soit déjà chose du passé. L'Association, de ce fait, n'acceptera pas de commenter davantage cette affaire déplorable.

 

SOURCE Association des pompiers de Montréal

Renseignements : Source : Ronald Martin, président, Association des pompiers de Montréal; Info : Alexandre Dumas, Cohn&Wolfe, 514-898-4636 (cellulaire), 514-845-7068 (ligne directe), Alexandre.dumas@cohnwolfe.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.