L'Association des Pompiers de Montréal dénonce avec véhémence les coupures budgétaires du maire Denis Coderre qui vont frapper de plein fouet les opérations du Service de sécurité incendie de Montréal dès janvier prochain

MONTRÉAL, le 1er déc. 2016 /CNW Telbec/ - Colère, déception et amertume : c'est avec ces trois mots que le président de l'Association des Pompiers de Montréal a qualifié la nature insidieuse des coupures budgétaires du maire Denis Coderre qui affecteront en 2017 les opérations terrain du Service de sécurité incendie de Montréal, le SIM. « Le maire Coderre vient de trahir une fois de plus ses engagements antérieurs envers l'intégrité des opérations du service des incendies qu'il a dit, dans le passé, ne jamais vouloir toucher » a laissé tomber, furieux, le président de l'APM, Ronald Martin, en réaction au dépôt, au conseil municipal, du budget 2017 qui, à première vue, constitue une autre félonie de l'administration Coderre.

Monsieur Martin s'est insurgé contre le fait que de nouvelles coupures, dans la foulée des compressions de 20M $ qui ont affecté le SIM en 2016, vont se matérialiser par la mise au rancart d'appareils essentiels à la lutte aux incendies, citant en exemple le cas de l'unité 2044 et du camion-échelle 439 à la caserne 39 de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve que l'on mettra sinon au rancart, du moins hors-service, avec le risque de compromettre l'efficacité opérationnelle du SIM dans le territoire desservi. Selon le syndicat, on peut aussi parler malheureusement, dans ce contexte, de dommages collatéraux causés à ceux qui occupaient ces postes depuis plusieurs années, dans bien des cas, et ce, nonobstant le fait qu'ils pourraient être réintégrés dans d'autres fonctions.

« Pire encore, 5 postes de pompiers affectés à l'éducation du public seront abolis »  s'est insurgé monsieur Martin en précisant que cela allait contre toute logique, à une époque où on capitalise sur la prévention pour bâtir les meilleurs mesures d'atténuation des risques d'incendie dans la métropole dont le Service de sécurité incendie est le plus important au Québec tout en comptant comme l'un des rares services majeurs au Canada. Pour l'Association des Pompiers de Montréal, ces coupures budgétaires constituent une véritable aberration au seul regard du fait de l'augmentation du budget global de l'administration Coderre qui sera pourtant en hausse de 140,5 M$ ou 2,8 % en dépassant le cap, en 2017, des 5 milliards 201 millions de dollars (5 201,7 M$).

Selon l'APM, ces nouvelles coupures budgétaires, qui ajoutent l'injure à l'insulte, après des compressions antérieures qui se traduites en 2016 par l'abolition de 11 postes au Service des incendies, dès le 1er février dernier cependant que l'administration Coderre engraissait de 3 postes l'équipe de cadres du SIM, de deux ressources supplémentaires en gestion et une autre comme cadre-conseil.

Avec un budget ramené à 328,2 M$ au SIM, l'Association des Pompiers de Montréal espère que l'administration du service pourra être en mesure de composer de manière à pouvoir minimiser les impacts de ces nouvelles coupures à une époque où le grand patron du SIM est sur le point de partir à la retraite et qu'il ne se trouve encore personne en provenance de l'externe ou dans la haute-direction du Service, à l'exception d'un chef de division, de disposée à prendre les commande de ce poste, pourtant très convoité à une époque pas si lointaine, pour prendre la relève du directeur François Massé. En 2016, le budget de 351M$ était déjà en baisse de 2,4 % ou 8,7 M$ par rapport à 2015.  « C'est très symptomatique de la cuisante dégradation du climat des relations de travail à Montréal sous l'administration Coderre qui a atteint même le niveau des cadres de direction» a poursuivi monsieur Martin en disant espérer que les contribuables n'auront pas à payer trop chèrement le prix de cette érosion de la confiance des employés municipaux envers leurs élus-dirigeants. 

« Les pompiers de Montréal n'ont certainement pas le cœur à la fête ces jours-ci » a renchéri Ronald Martin en précisant que les 2 400 pompiers montréalais allaient retourner tout de go à l'expéditeur, soit le maire Coderre lui-même, les invitations personnelles assorties de macarons, les invitant à pavoiser et célébrer le 375e anniversaire de Montréal, qu'ils viennent de recevoir en casernes…comme une véritable douche froide, dans les circonstances.

 

SOURCE Association des pompiers de Montréal

Renseignements : Source : Ronald Martin, président; Info : Alexandre Dumas, 514-898-4636 (cellulaire) / 514-845-7068 (ligne directe)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.