L'Association des infirmières et infirmiers du Canada approuve les investissements du budget fédéral de 2016 et se réjouit à l'idée d'un nouvel accord sur la santé

OTTAWA, le 22 mars 2016 /CNW/ - Mme Anne Sutherland Boal, directrice générale de l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), félicite le gouvernement d'investir des nouveaux fonds en santé de l'ordre de 242 millions de dollars sur deux ans voués aux questions de prévention et de santé à long terme. Elle attend aussi impatiemment de connaître le résultat des discussions sur le nouvel accord sur la santé pluriannuel entamées par la ministre de la Santé Jane Philpott avec les ministres de la Santé provinciaux et territoriaux. L'AIIC anticipe que ces discussions aboutiront sur le type de services de santé de qualité que les Canadiens disent vouloir et avoir besoin.

« Alors que le budget initial du ministre fédéral des Finances Bill Morneau n'offrait pas de détails particuliers sur l'allocation des fonds destinés à la santé aux provinces et territoires, l'AIIC espère que les discussions en cours sur le nouvel accord sur la santé porteront sur le passage aux soins à domicile et communautaires axés sur les patients et, entre autres, sur l'amélioration de l'accès aux soins à domicile et aux services de santé mentale », avance Mme Sutherland Boal.

« Il nous tarde de donner suite à nos réunions productives antérieures avec la ministre de la Santé, les représentants du gouvernement et d'autres députés à la lumière du nouvel accord sur la santé. Dans le cadre de ces discussions, l'AIIC poursuivra son travail visant à garantir un cadre robuste sur l'obligation de rendre compte dans les limites de l'entente de financement à long terme de l'accord, afin d'offrir de meilleurs résultats aux Canadiens. Comme nous l'avons recommandé au Comité permanent des Finances, un tel cadre aurait recours aux données accessibles au public pour faire état du financement en santé au niveau fédéral et des résultats sur les plans sociaux et sanitaires.

« Un nouveau cadre devrait comprendre une prestation complémentaire pour les provinces et territoires fondée sur les différences démographiques, comme l'âge et le nombre de personnes vivant en régions rurales ou éloignées » explique Mme Sutherland Boal.

Par ailleurs, elle s'est prononcée sur l'engagement renouvelé du gouvernement envers les communautés autochtones visant à allouer 8,4 milliards de dollars sur cinq ans en vue d'améliorer leurs conditions socio-économiques. Cet investissement comprend près de 3,7 milliards de dollars pour l'éducation (969,4 millions de dollars pour l'infrastructure dans les réserves des Premières Nations) et 270 millions de dollars pour l'infrastructure en santé. « Alors que nous estimons que ces initiatives vont dans le sens de notre demande de financement en vue de la construction d'établissements éducatifs et de centres d'apprentissage à distance, ainsi que l'expansion des services à large bande pour l'éducation à distance, le gouvernement doit aussi tenir compte des populations autres que celles des Premières Nations », déclare Mme Sutherland Boal.

Dans sa soumission prébudgétaire, l'AIIC incitait le gouvernement à investir dans les soins de santé des communautés rurales et éloignées, suggérant 100 millions de dollars (annuellement) sur quatre ans pour améliorer l'infrastructure sociale et 25 millions de dollars (annuellement) sur quatre ans pour améliorer l'infrastructure en éducation et les occasions d'apprentissage pour les étudiants et les professionnels de la santé.

Ces mesures, identifiées dans le rapport de la Commission de vérité et réconciliation, appuient les efforts de l'AIIC, de l'Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada et d'autres associations en vue de mettre un terme aux obstacles faisant obstruction à l'éducation qui entraînent des disparités sanitaires et sociales persistantes entre les Canadiens autochtones et les non autochtones.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, l'AIIC travaillera avec le gouvernement fédéral pour le conseiller sur la façon dont ces nouveaux fonds contribueront positivement au système de soins de santé du Canada.

L'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) est la voix professionnelle nationale des infirmières et infirmiers autorisés du Canada représentant près de 139 000 membres. L'AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d'améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

 

SOURCE Association des infirmières et infirmiers du Canada



Renseignements : David Granovsky, gestionnaire des relations gouvernementales, Association des infirmières et infirmiers du Canada, Téléphone : 613-237-2159, poste 525, cellulaire : 613-697-7497, Courriel : dgranovsky@cna-aiic.ca

RELATED LINKS
http://www.cna-aiic.ca

Profil de l'entreprise

Association des infirmières et infirmiers du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.