L'Association des hôpitaux de l'Ontario commence son travail sur la prévention du suicide

TORONTO, le 26 juin 2015 /CNW/ - Le groupe d'étude sur les normes en matière de prévention du suicide nouvellement créé par l'Association des hôpitaux de l'Ontario (OHA) a commencé aujourd'hui son travail visant à élaborer des normes obligatoires en matière de prévention du suicide pour les hôpitaux de l'Ontario. L'OHA a été mandatée plus tôt cette année par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée pour élaborer ces nouvelles normes obligatoires.

« Les hôpitaux de l'Ontario s'engagent à protéger les patients tout en prodiguant des soins de qualité supérieure », a déclaré le Dr Ian Dawe, président du groupe d'étude sur les normes en matière de prévention du suicide, médecin-chef au Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores, et chef de l'unité de santé mentale et des dépendances au RLISS du Centre-Est. « Alors que des politiques rigoureuses sont déjà en place pour évaluer et surveiller le risque de suicide, les hôpitaux de l'Ontario sont des chefs de file en matière de soins aux patients et s'engagent à analyser régulièrement nos processus afin de s'assurer que nous respectons les normes les plus élevées en matière de sécurité des patients et de soins. »

Le groupe d'étude de l'OHA étudiera les politiques et protocoles pour la prévention du suicide qui sont actuellement en vigueur dans les hôpitaux de l'Ontario et examinera les pratiques exemplaires appliquées partout dans le monde. D'ici 2016, il aura établi de nouvelles normes cohérentes qui pourront être appliquées à l'échelle de la province pour réduire le nombre de personnes qui meurent par suicide pendant qu'elles reçoivent des soins à l'hôpital.

L'amélioration des services et des soins destinés aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale et de dépendance fait partie du Plan d'action en matière de soins de santé, Priorité aux patients du gouvernement et de la Stratégie ontarienne globale de santé mentale, Esprit ouvert, esprit sain.

Selon le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, environ 30 % des Ontariens connaîtront un problème de santé mentale ou de toxicomanie au cours de leur vie, et un Ontarien sur 40 présentera un grave problème de santé mentale.

« Le suicide est un acte extrêmement tragique et dévastateur pour la famille et les amis du patient, ainsi que pour les fournisseurs de soins », a affirmé Anthony Dale, président-directeur général, Association des hôpitaux de l'Ontario. « La sécurité des patients est la priorité absolue des hôpitaux de l'Ontario et nous travaillons constamment avec ceux-ci pour améliorer les soins prodigués. »

L'OHA collabore étroitement avec le gouvernement depuis un certain nombre d'années pour améliorer les soins en santé mentale. En 2011, l'Institut canadien pour la sécurité des patients et l'OHA ont publié un document pour aider les organismes de soins de santé canadiens à normaliser le processus d'évaluation du risque de suicide en leur présentant un cadre de travail et en créant un inventaire d'outils d'évaluation fréquemment utilisés.

Les membres du groupe d'étude sur les normes en matière de prévention du suicide comprennent les suivants :

  • Dr Ian Dawe, médecin-chef, Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores et chef de l'unité de santé mentale et des dépendances, RLISS du Centre-Est (président du groupe d'étude de l'OHA);
  • Margaret Doma, directrice, Risques, Affaires légales et médicales, Centre de soins de santé St-Joseph, Hamilton;
  • Dre Jennifer Brasch, professeure agrégée, Département de psychiatrie et de neurosciences comportementales, Université McMaster;
  • Ann Pottinger, directrice, Qualité, sécurité des patients et risque, Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH);
  • Dr David Koczerginski, chef de psychiatrie, directeur médical, Santé mentale et dépendances, William Osler Health System
  • Beth Hamer, éducatrice et experte-conseil auprès du personnel infirmier, Centre de santé mentale Waypoint
  • Dr Paul Links, président/chef, Département de psychiatrie, St. Joseph's Health Care, London et London Health Sciences Centre
  • Mark Henick, chef des programmes, La santé mentale au travail, Association canadienne pour la santé mentale, Ontario
  • Dr Simon Hatcher, Services de santé Royal Ottawa
  • Penny Knapp, fondatrice de Survivor of Suicide Loss - au Canada et dans le monde
  • Dre Mary Ann Mountain, directrice en santé mentale communautaire, St. Joseph's Care Group, Thunder Bay
  • Paivi Kattilakoski, spécialiste en matière d'agrément, Agrément Canada

L'OHA
L'Association des hôpitaux de l'Ontario (OHA) est la voix des hôpitaux publics de l'Ontario. Fondée en 1924, l'OHA vise à bâtir un système de soins de santé solide, innovateur et viable pour tous les citoyens de l'Ontario, par la promotion des droits, l'éducation et l'établissement de partenariats.

Document d'information de l'OHA : groupe d'étude sur les normes en matière de prévention du suicide

  • L'Association des hôpitaux de l'Ontario (OHA) élabore actuellement de nouvelles normes en matière de prévention du suicide afin d'améliorer les soins prodigués aux patients dans les hôpitaux.
  • En mai 2015, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a demandé à l'OHA d'élaborer de nouvelles normes en matière de prévention du suicide destinées aux hôpitaux de l'ensemble de l'Ontario. La première réunion du groupe d'étude sur les normes en matière de prévention du suicide a eu lieu le 26 juin 2015.
  • Le groupe d'étude de l'OHA, présidé par le Dr Ian Dawe, éminent spécialiste en santé mentale, veillera à établir des pratiques médicales sécuritaires pour les patients présentant un risque, en examinant les pratiques exemplaires et en travaillant avec des patients et des personnes qui ont été touchées par le suicide. Il examinera les politiques et protocoles actuels des hôpitaux pour la prévention du suicide et l'évaluation des patients, puis établira des normes d'ici 2016.
  • Selon le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, environ 30 % des Ontariens connaîtront un problème de santé mentale ou de toxicomanie au cours de leur vie, et un Ontarien sur 40 présentera un grave problème de santé mentale.
  • Selon Statistique Canada, 3 500 personnes se sont suicidées en 2006 au Canada.
  • À l'échelle mondiale, l'Organisation mondiale de la Santé a signalé une hausse du taux de suicide depuis 1950, jusqu'à 268 % chez les hommes de 15 à 24 ans. En outre, un plus grand nombre de gens ont été hospitalisés pour une tentative de suicide, soit 23 000 hospitalisations au Canada en 2001, selon l'Institut canadien d'information sur la santé.
  • L'amélioration des services et des soins destinés aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale et de dépendance fait partie du Plan d'action en matière de soins de santé, Priorité aux patients du gouvernement et de la Stratégie ontarienne globale de santé mentale, Esprit ouvert, esprit sain, et l'OHA est fière d'aider le gouvernement à transformer le système de santé mentale.
  • En novembre dernier, le gouvernement de l'Ontario a annoncé la deuxième phase de sa Stratégie de santé mentale. Il a créé le Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances et offre un soutien accru aux partenaires communautaires des services en santé mentale dans le continuum de soins.
  • S'appuyant sur ce plan, en février, le gouvernement a annoncé l'octroi de 28 millions de dollars aux organismes de santé mentale et de lutte contre les dépendances afin de fournir des soins « plus près du domicile ». La phase suivante de cette stratégie comprend 138 millions de dollars sur trois ans destinés aux agences communautaires afin de financer les améliorations aux services de santé mentale et de lutte contre les dépendances par l'intermédiaire des RLISS.
  • L'OHA collabore étroitement avec le gouvernement depuis un certain nombre d'années pour améliorer les soins en santé mentale. En 2011, l'Institut canadien pour la sécurité des patients et l'OHA ont publié Guide d'évaluation du risque de suicide : Une ressource pour les organismes de santé pour aider les organismes de soins de santé canadiennes à normaliser le processus d'évaluation du risque de suicide en leur présentant un cadre de travail et en créant un inventaire d'outils d'évaluation fréquemment utilisés.

SOURCE Association des hôpitaux de l'Ontario

Renseignements : Michelle MacLeod, Spécialiste, Affaires publiques, 416-205-1588, mmacleod@oha.com

LIENS CONNEXES
http://www.oha.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.