L'Association des centres jeunesse du Québec interpellée par le plan d'action
sur l'itinérance

MONTRÉAL, le 14 déc. /CNW Telbec/ - L'Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ) se réjouit que le gouvernement mette en place un plan d'action interministériel sur l'itinérance. Une certaine catégorie de jeunes cessant de recevoir les services du centre jeunesse à 18 ans, est à risque de sombrer dans l'itinérance.

L'ACJQ est particulièrement heureuse de voir les projets déjà annoncés dans la Stratégie d'action jeunesse 2009-2014 inclus au plan d'action interministériel sur l'itinérance. Toutes les actions combinées sont alors réunies afin que les personnes dans le besoin reçoivent les services appropriés. L'ACJQ s'engage à les réaliser en partenariat avec la Stratégie d'action jeunesse et le ministère de la Santé et des Services sociaux. Il s'agit des actions numéros 20 et 21 : l'accroissement de places pour le programme Qualification des jeunes et le plan de cheminement vers l'autonomie pour aider les jeunes dès l'âge de 16 ans, dans leur passage à la vie adulte et à leur intégration sociale.

Le programme Qualification des jeunes vise ceux dont le risque de sombrer dans la criminalité, dans un parcours d'itinérance ou vers la dépendance sociale, à leur sortie du centre jeunesse, est le plus élevé. Ils sont aidés de façon très intensive dès l'âge de 16 ou 17 ans afin d'avoir un projet de vie structurant avec un métier ou un programme académique. La scolarisation étant un levier important pour sortir de l'isolement.

Le plan de cheminement vers l'autonomie est un projet inspiré d'une initiative développée au Royaume-Uni. Il s'agit d'un mécanisme faisant appel à un outil commun utilisé par tous les organismes gravitant autour des jeunes dans une communauté locale, afin de dépister les problématiques rencontrées par les jeunes à l'âge de 16 ans. Cet outil permet d'analyser, entre autres, les carences et les difficultés du jeune sur le plan social pouvant nuire à son passage à la vie adulte. Par exemple, ses difficultés scolaires, sa consommation et son manque d'encadrement parental. Ainsi, il est possible de poser un diagnostic et d'assurer le suivi du jeune par une personne ou un organisme responsable, si nécessaire. Chaque jeune reçoit l'attention et les services dont il a besoin pour effectuer un passage réussi à la vie adulte. Aucun jeune ne tombe entre deux chaises.

L'itinérance est un phénomène marginal qui entraîne l'exclusion sociale et les jeunes sont souvent les premières victimes de cette exclusion. C'est la raison pour laquelle l'Association des centres jeunesse du Québec développe des projets de partenariat avec des organismes et des entreprises de la société civile afin que tous contribuent à l'insertion des jeunes en leur offrant du travail, des services ou en les intégrant dans la communauté.

À propos de l'Association des centres jeunesse du Québec

L'Association des centres jeunesse du Québec regroupe les 16 centres jeunesse du Québec, dont deux instituts universitaires. Ils sont responsables de l'application de la Loi sur la protection de la jeunesse et de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents. Leur mission consiste à fournir des services psychosociaux ou de réadaptation à 105 000 enfants, jeunes en difficulté ainsi qu'à leurs familles.

SOURCE Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)

Renseignements : Renseignements: Judith Laurier, (514) 842-5181; Source: Association des centres jeunesse du Québec

Profil de l'entreprise

Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.