L'Association canadienne du cancer colorectal applaudit à la décision de
Québec de lancer un projet pilote de dépistage de cette maladie

MONTRÉAL, le 2 juin /CNW/ - L'Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) applaudit à la décision du ministère québécois responsable de la Santé (Ministère de la Santé et des Services Sociaux - MSSS, http://www.msss.gouv.qc.ca) et de son ministre, M. Yves Bolduc, de lancer un projet pilote en vue de l'instauration, à la grandeur de la province, d'un programme de dépistage du cancer colorectal.

Cette récente décision est un prélude à la mise en œuvre, dans tout le Québec, d'un programme de dépistage s'adressant aux hommes et aux femmes qui ont entre 50 et 74 ans et présentent un risque modéré de développer un cancer colorectal, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas de symptômes ni d'antécédents familiaux de cette maladie. Le projet prévoit la diffusion auprès de la population cible de l'information nécessaire pour prendre une décision éclairée en ce qui concerne la participation au programme.

Les gens dont le risque de cancer colorectal est élevé, soit ceux qui ont des antécédents familiaux, auront accès au test de dépistage qui convient dans leur cas, à savoir la coloscopie. Pour les autres, le programme prévoiera une recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) ou une analyse immunochimique des selles comme test initial, puis une coloscopie en cas de résultat positif.

On lancera le projet pilote dans différentes régions, qui seront déterminées plus tard au cours de l'année. Le MSSS sélectionnera les sites de mise en œuvre de façon à ce que soient respectées les normes de qualité et d'exécution, et les normes cliniques. Il veillera également à ce que les personnes qui doivent passer une coloscopie aient accès à ce test en temps opportun.

Le projet pilote se déroulera en deux phases, la première visant à assurer l'accessibilité à la coloscopie dans des délais acceptables pour les personnes devant subir ce test pour des raisons clinique, par exemple parce qu'elles ont déjà des symptômes ou sont suivies à la suite d'un diagnostic de cancer colorectal. Puis, la seconde phase consistera à offrir systématiquement le test de dépistage aux personnes à risque élevé, notamment celles qui ont des antécédents familiaux de cancer colorectal. Les paramètres du programme provincial de dépistage seront établis en fonction des résultats du projet pilote.

"Le dépistage du cancer colorectal est essentiel pour les Québécois, car cette maladie peut être évitée ou guérie dans 90 % des cas lorsqu'elle est diagnostiquée à un stade précoce. Cette année seulement, dans notre province, environ 5 900 personnes recevront un diagnostic de cancer colorectal, et près de 2500 personnes succomberont à cette maladie. Grâce au dépistage, on pourra non seulement réduire l'incidence du cancer colorectal, mais aussi enlever tout polype avant qu'il ne devienne cancéreux, et surtout, augmenter la survie des gens atteints d'un cancer colorectal peu avancé en leur permettant d'être traités au stade où la maladie est la plus facile à guérir", explique Barry D. Stein, président de l'ACCC.

"L'ACCC prône depuis longtemps la prévention primaire et le dépistage du cancer colorectal, de même qu'un accès égal en temps opportun à des traitements efficaces pour tous les Canadiens qui en sont atteints. Nous nous réjouissons que le ministre de la Santé et le gouvernement du Québec aient décidé d'instaurer un programme de dépistage de cette maladie. Cependant, il demeure impératif d'assurer l'accès aux traitements qui correspondent maintenant à la norme pour le cancer colorectal, de manière à prolonger la vie des personnes atteintes et à leur permettre de conserver une qualité de vie", d'ajouter M. Stein.

Depuis 2005, l'ACCC demande aux provinces de mettre en œuvre des programmes de dépistage du cancer colorectal. Toutes les provinces font maintenant partie du réseau national de dépistage du cancer colorectal et se sont engagées à instaurer un tel programme sur leur territoire.

Le programme de dépistage québécois sera intégré à une politique générale de lutte contre le cancer colorectal, et cette dernière comportera un volet axé sur la prévention primaire visant à promouvoir l'adoption de saines habitudes de vie qui réduisent le risque de développer la maladie. L'ACCC favorise une approche intégrée englobant la prévention primaire et destinée à encourager les gens à cesser de fumer, à diminuer leur consommation d'alcool, à avoir une saine alimentation et à faire de l'exercice régulièrement afin de prévenir le cancer colorectal ou sa récidive.

Notes à l'intention des rédacteurs en chef

À propos du cancer colorectal

Le cancer colorectal - cancer du côlon ou du rectum - est la deuxième cause de décès par cancer au Canada. Même s'il est bien souvent évitable et guérissable lorsqu'on le découvre à un stade précoce, on le diagnostiquera chez environ 22 500 Canadiens, et, malheureusement, près de 9 100 personnes en mourront chez nous cette année, selon les prévisions. Le cancer colorectal frappe les hommes et les femmes en nombre à peu près égal. On prévoit que un homme sur 14 et une femme sur 16 devront y faire face au cours de leur vie et que cette maladie emportera un homme sur 27 et une femme sur 31.

    
    -   Au Québec, en 2010, il y aura 5 900 nouveaux cas de cancer colorectal
        (3 300 hommes et 2 600 femmes), et cette maladie fera 2 500 victimes
        (1 350 hommes et 1 150 femmes), d'après les estimations.
    

À propos de l'ACCC

L'Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) est la principale organisation canadienne sans but lucratif dont la mission est de sensibiliser et d'informer les Canadiens au sujet du cancer colorectal, de soutenir les gens qui sont aux prises avec cette maladie et de plaider en faveur de sa prévention primaire, de programmes provinciaux visant son dépistage et d'un accès en temps opportun à des traitements efficaces propres à améliorer le pronostic pour les personnes qui en sont atteintes.

SOURCE Association canadienne du cancer colorectal

Renseignements : Renseignements: Pour obtenir de plus amples renseignements ou demander une entrevue avec un représentant de l'ACCC, veuillez communiquer avec Barry D. Stein, président de l'ACCC, soit en appelant au (514) 875-7745, à notre numéro sans frais (1-877-50-COLON (26566)) ou au (514) 944-0200 (cellulaire), soit en envoyant un courriel à l'adresse suivante: barrys@colorectal-cancer.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne du cancer colorectal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.