L'Assemblée des Premières Nations fait bon accueil au lancement d'une enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées

OTTAWA, le 8 déc. 2015 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, de concert avec le Chef régional de l'APN pour la Colombie‑Britannique, Shane Gottfriedson, a réservé un bon accueil à l'annonce faite aujourd'hui par le gouvernement du Canada concernant le lancement d'une enquête nationale sur les femmes autochtones disparues ou assassinées au Canada.

« Il en aura fallu du temps avant que cela se concrétise, et nous avons toujours maintenu que les familles et les personnes touchées par la violence contre les femmes devaient être au cœur d'une action immédiate et d'une enquête nationale », a affirmé le Chef national de l'APN Perry Bellegarde. « Après des années de déni et de tergiversations, j'espère que nous pourrons réaliser de véritables progrès afin d'obtenir justice pour les familles et instaurer un climat de sécurité pour tous nos peuples. Cette approche est en phase avec nos demandes préconisant une nouvelle relation et une approche collaborative à l'examen des priorités. En travaillant ensemble et avec la pleine participation des Premières Nations nous pourrons réduire l'écart entre la qualité de vie des peuples des Premières Nations et celle des Canadiens. Je me réjouis à l'idée de continuer à collaborer avec le gouvernement du Canada afin d'assurer que toutes les priorités sont satisfaites avec le même sentiment d'urgence et la même approche collaborative. »

Les ministres fédérales de la Justice, des Affaires autochtones et du Nord et de la Condition féminine ont fait l'annonce dans le foyer de la Chambre des communes en début d'après-midi. Les ministres Jody Wilson-Raybould, Carolyn Bennett et Patty Hajdu ont annoncé aujourd'hui le lancement de la première phase d'une enquête nationale sur l'assassinat et la disparition des femmes autochtones, ce qui comprend des rencontres avec les familles, les représentants des organisations autochtones nationales (dont l'APN), des provinces et des territoires, de même qu'avec des parties intéressées et des spécialistes.

« Nous avons clairement indiqué que les familles, les organisations autochtones, les organisations de femmes et les organisations de la société civile doivent contribuer aux travaux entourant une enquête nationale, et ceci comprend leur participation aux consultations préalables et à l'établissement des paramètres », a affirmé le Chef régional de l'APN pour la Colombie-Britannique, Shane Gottfriedson, qui pilote les efforts nationaux dans ce domaine pour l'APN. « Nous comptons sur une pleine participation pour faire en sorte que le processus de consultation préalable et la portée de l'enquête génèrent les résultats voulus et nécessaires. Cette enquête ne peut se solder et ne se soldera pas par un autre rapport qui finira sur une tablette. Cette enquête doit entraîner des mesures et des résultats concrets qui procurent de la sécurité aux femmes autochtones et à nos familles. »

L'annonce a été faite le premier jour de l'Assemblée extraordinaire des Chefs de l'APN qui se tient pendant trois jours cette semaine à l'hôtel Hilton Lac Leamy à Gatineau, au Québec. Le premier ministre Justin Trudeau a pris la parole devant les Chefs de l'Assemblée et plus de 1 000 délégués au total.   

Une séance de discussion et de prises de décisions sur les femmes et les filles autochtones  assassinées ou disparues se déroulera mercredi après-midi et portera sur l'enquête publique nationale et les processus visant à établir un plan d'action national coordonné. Il sera également question des efforts déployés à l'échelle communautaire et régionale pour s'attaquer et mettre un terme à la violence et pour recueillir des suggestions concernant la planification d'une deuxième table ronde nationale sur les femmes et les filles autochtones assassinées ou disparues. Un visionnement spécial d'un documentaire intitulé « 1200+ Missing and Murdered Indigenous Women » produit par Leonard Yakir et Sheila North Wilson, Grande chef du Manitoba Keewatinowi Okimakanak, aura lieu dans la soirée de mercredi. 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de soutenir l'enquête publique nationale et de collaborer à un plan d'action pour s'attaquer et mettre un terme à violence, veuillez consulter le site http://www.afn.ca/index.php/en/policy-areas/i-pledge.-end-violence.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'Assemblée extraordinaire des Chefs de l'APN qui se déroule du 8 au 10 décembre, veuillez consulter le site  http://www.afn.ca/en/2015-special-chiefs-assembly. Une diffusion Web en direct est accessible sur le site www.afn.ca.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Comms@AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613 241-6789, poste 401; 613 314‑8157 ou jyoung@afn.ca; Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613 241-6789, poste 382; 613 292‑0857 ou agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.