L'Assemblée des Premières Nations demande du soutien pour la Fondation
autochtone de guérison

OTTAWA, le 29 mars /CNW Telbec/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, et le Chef régional Bill Erasmus ont demandé publiquement aujourd'hui à tous les gouvernements et au secteur privé d'appuyer la Fondation autochtone de guérison afin qu'elle puisse poursuivre son rôle essentiel dans le soutien des survivants des pensionnats indiens et de leurs familles.

"On ne peut guérir un siècle d'abus en douze ans. Mettre fin aux projets menés par la Fondation autochtone de guérison occasionnera un manque de soutien au moment où il est le plus nécessaire", a déclaré le Chef national Atleo, soulignant que les projets mis sur pied par la Fondation seront particulièrement importants alors que la Commission de vérité et de réconciliation lancera ses audiences nationales et ses événements commémoratifs. "La Fondation autochtone de guérison est une institution hautement responsable et efficace qui a fait ses preuves et qui devrait pouvoir continuer son bon travail visant à favoriser la santé et la guérison des survivants de pensionnats et de leurs familles."

Le financement fédéral de la Fondation autochtone de guérison, qui donne actuellement des services communautaires culturellement adaptés aux survivants des pensionnats indiens et à leurs familles partout au Canada, a cessé à la suite du budget fédéral de cette année. Sans soutien, 134 projets dans diverses régions se termineront mercredi, laissant des régions entières, dont le Manitoba, le Yukon, le Nunavut et l'Île-du-Prince-Édouard, sans ces ressources en matière de guérison et de santé. Ces projets s'ajouteront aux 1 211 autres qui ont dû prendre fin jusqu'ici, touchant des milliers de survivants des pensionnats et leurs familles.

"L'APN collabore avec Santé Canada à l'élaboration d'un vaste plan de santé et de guérison touchant les événements relatifs à la Commission de vérité et de réconciliation, mais notre population et nos collectivités ont besoin de plus", a déclaré le Chef national Atleo, ajoutant que la mise en œuvre du Paiement d'expérience commune (PEC) et du Processus d'évaluation indépendant a dépassé les projections, augmentant également le besoin de soutien en matière de guérison et de santé pour les anciens élèves et leurs familles.

"La Fondation autochtone de guérison appuie un éventail de programmes de soutien en matière de guérison et de santé dont ont besoin nos collectivités, comme le décrit la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007", a déclaré Bill Erasmus, Chef régional de l'APN pour les Territoires du Nord-Ouest. "La Fondation autochtone de guérison n'a pas terminé son travail important, et nous devons cheminer ensemble dans le processus de guérison pour nous attaquer aux effets des abus subis sous le régime des pensionnats et travailler à la réconciliation. Cela est conforme aux excuses qu'a formulées le gouvernement en 2008 aux survivants des pensionnats et à leurs familles.

Affaires indiennes et du Nord Canada a publié son évaluation de la Fondation autochtone de guérison en mars, un jour après le dépôt du budget fédéral. Cette évaluation, qui reconnaît une demande constante en matière de guérison, résume une réponse de la direction et un plan d'action et confirme l'efficacité et l'efficience de la Fondation autochtone de guérison dans la livraison de son programme.

Tout comme le présent gouvernement avait investi 125 M$ en 2007, un renouvellement de cet engagement pour les trois prochaines années prolongerait l'existence de la Fondation autochtone de guérison jusqu'en 2013 et permettrait de poursuivre le soutien communautaire fourni par les Premières Nations pour la guérison et la santé de ceux dont la vie a été bouleversée par les pensionnats indiens.

La Fondation autochtone de guérison vise à offrir des ressources aux collectivités autochtones pour favoriser la réconciliation et promouvoir le développement et le renforcement de démarches de guérison durables qui s'attaquent aux effets des abus physiques, sexuels, psychologiques, culturels et spirituels subis sous le régime des pensionnats, y compris les répercussions intergénérationnelles. Elle a mené 1 345 projets de qualité depuis sa création en 1998.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Renseignements: Jenna Young, agente de communications, Assemblée des Premières Nations, (613) 314-8157 ou jyoung@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.