L'Assemblée des Premières Nations, avec le soutien des Instituts de recherche
en santé du Canada, va piloter un projet de réduction de la pauvreté de 2,5
M$ axé sur la mise sur pied d'une économie durable pour les Premières Nations

WINNIPEG, le 20 juill. /CNW Telbec/ - Les communautés des Premières Nations qui tentent de se sortir du cercle vicieux de la pauvreté et du désespoir seront bientôt visées par un ambitieux projet de recherche interventionnelle de 2,5 M$ ayant pour but de mettre sur pied des stratégies à long terme de développement d'une économie durable, propice à l'amélioration de la santé et du bien-être des communautés.

"Le défi unique le plus important auquel nous faisons face collectivement consiste à trouver des solutions qui permettront d'enrayer la pauvreté pour tous les Canadiens, peu importe où ils vivent", a indiqué le Chef national Atleo. "Nous savons que les circonstances particulières caractérisant les communautés des Premières Nations appellent des solutions originales et novatrices. Le comité d'experts chargé de l'exécution de ce projet de recherche fournira des renseignements de premier plan au fur et à mesure. Voilà le genre d'expertise dont nous avons besoin pour aborder et concevoir différemment ces problèmes complexes qui minent les Premières Nations et le Canada depuis trop longtemps. Il s'agit d'un projet d'envergure pour les Premières Nations et l'ensemble des Canadiens."

Le projet de recherche interventionnelle quinquennal, intitulé "A Poverty Reduction Approach to Improving the Health and Well-Being of First Nation Communities" (Démarche de réduction de la pauvreté en vue d'améliorer la santé et le bien-être des communautés des Premières Nations) a récemment obtenu l'approbation du financement de l'Institut de la santé des Autochtones (ISA), membre des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). L'étude a été proposée par le comité consultatif Abolissons la pauvreté de l'Assemblée des Premières Nations. Le comité regroupe des chercheurs réputés du milieu universitaire du Canada et des États-Unis.

"Les IRSC, sous la direction de l'Institut de la santé des Autochtones, collaborent avec les Premières Nations au financement de ce projet en vue d'établir les connaissances et les outils nécessaires pour réagir aux enjeux sanitaires particuliers de l'heure", a souligné le Dr Malcolm King, Ojibway, chercheur universitaire en santé travaillant à l'Université de l'Alberta et directeur scientifique de l'ISA. "Bien que nous sachions que la mauvaise santé soit imputable à une diversité de facteurs dont la pauvreté, la colonisation et la migration, nous savons également qu'un grand nombre de facteurs favorisent la santé des communautés, notamment l'assise économique, l'autonomie politique, une éducation, une langue et une culture appropriées et adaptées, ainsi qu'un contrôle des terres."

Le Dr Fred Wien, de l'Université de Dalhousie, lequel dirige l'équipe de recherche et copréside le comité consultatif Abolissons la pauvreté, a fait remarquer que l'éclosion du virus H1N1 survenue l'an dernier est un autre exemple tragique et éloquent du lien qui existe entre la pauvreté et la faible santé.

"Une grande partie de la solution consiste à bâtir une économie durable qui soutiendra la santé et le bien-être communautaires", a expliqué le Dr Wien. "Bien que de nombreuses collectivités des Premières Nations soient aux prises avec la pauvreté et ses séquelles, certaines d'entre elles sont parvenues à rompre les cycles de la dépendance et des taux de chômage élevés. Il est important de s'inspirer de l'expérience des communautés qui s'en tirent le mieux."

L'équipe de recherche collaborera avec cinq communautés des Premières Nations qui prendront part, de leur plein gré, à une évaluation scientifique définissant les enjeux, les forces et les possibilités. Cet exercice mènera à un plan stratégique précis qui sera mis en œuvre dans chaque communauté et dont les résultats seront évalués. À terme, les résultats finaux seront appliqués à plus grande échelle afin d'aider à réduire la pauvreté dans les autres communautés de l'ensemble du pays.

Le Chef national Shawn Atleo a indiqué qu'il espère que l'étude renforcera la détermination du gouvernement, de l'industrie et de la société civile à travailler avec les Premières Nations afin de créer des communautés saines et équilibrées.

    
    L'Assemblée des Premières Nations
    ---------------------------------
    

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.

    
    Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)
    ----------------------------------------------------
    

Depuis 10 ans, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) s'attachent à améliorer la santé et les soins de santé des Canadiens. En tant qu'organismes responsables du financement de la recherche en santé du gouvernement du Canada, les IRSC favorisent la création de connaissances scientifiques et leur transformation en traitements, en mesures de prévention et en diagnostics améliorés, en nouveaux produits et services, et en un réseau de santé plus efficace et axé sur le patient. Regroupant 13 instituts reconnus à l'échelle internationale, les IRSC offrent du soutien à plus de 13 000 chercheurs et stagiaires dans tout le Canada.

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Renseignements: Bryan Hendry, analyste principal des politiques, APN, Partenariats économiques, Cell.: 613-293-6106, courriel: bhendry@afn.ca; David Coulombe, Relations avec les médias, Instituts de recherche en santé du Canada, 613-941-4563, Courriel: mediarelations@cihr-irsc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.