L'Assemblée des Premières Nations affirme que les efforts du gouvernement fédéral pour contrer la violence familiale doivent comprendre des engagements additionnels visant à mettre fin à la violence faite aux femmes et aux jeunes filles autochtones

OTTAWA, le 20 févr. 2015 /CNW/ - Perry Bellegarde, Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), a déclaré aujourd'hui que les efforts du gouvernement fédéral pour améliorer les interventions en matière de santé publique auprès des victimes de violence doivent comprendre des engagements et des mesures concrètes supplémentaires à tous les niveaux de gouvernement pour que les personnes touchées par la violence familiale obtiennent un soutien adéquat et pour prévenir et contrer la violence faite aux femmes et aux jeunes filles autochtones.

« Nous continuons d'examiner les détails de cette annonce, mais nous sommes heureux de constater la présence d'investissements spécifiquement dédiés à la formation de professionnels de la santé et d'efforts visant à améliorer l'accessibilité à un counseling en santé mentale pour les Premières Nations qui offrent des refuges aux victimes de violence familiale », a déclaré Perry Bellegarde, Chef national de l'APN. « Nous ne sommes qu'à une semaine de la table ronde nationale sur les femmes et jeunes filles autochtones disparues ou assassinées. Nous nous attendons à un engagement complet de la part du gouvernement fédéral à cette table ainsi qu'à un suivi qui permettra de contrer et de prévenir la violence faite aux femmes et aux jeunes filles. Nous continuerons de réclamer une enquête publique nationale sur les causes profondes de la violence et de la vulnérabilité. »

Rona Ambrose, ministre fédérale de la Santé, a annoncé plus tôt aujourd'hui, à Toronto, un investissement pour venir en aide aux victimes de violence et à leurs enfants. Cet investissement sera administré par l'Agence de la santé publique du Canada et Santé Canada. Stan Beardy, Chef régional de l'APN en Ontario et responsable du portefeuille de la santé, était présent à cette annonce.

« L'annonce d'aujourd'hui montre que le gouvernement fédéral commence à considérer la violence familiale comme un facteur déterminant de la santé, ce qui est un pas dans la bonne direction alors que nous continuons à réclamer une réponse holistique aux problèmes de santé et aux problèmes sociaux que doivent affronter les Premières Nations », a déclaré Stan Beardy, Chef régional de l'APN et président du Comité national des Chefs sur la santé. « Nous réclamons une approche inclusive qui comprendra un soutien au bien-être mental et qui contrera la violence et y mettra fin en intégrant un grand nombre de facteurs, comme des investissements spécifiques pour le logement et l'infrastructure, les refuges et les garderies, l'éducation et la formation axée sur les compétences, entre autres. »

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisation nationale qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613-241-6789, poste 401, 613-314-8157, jyoung@afn.ca OU Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382, 613-292-0857, agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.