L'APNQL s'unit au consensus contre le transport et l'enfouissement de déchets radioactifs sur les terres ancestrales de première nation

WENDAKE, QC, le 2 mai 2017 /CNW Telbec/ - Conformément à sa position sur l'énergie, l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) a reconfirmé aujourd'hui sa ferme opposition au transport et à l'enfouissement de déchets radioactifs sur les terres ancestrales des Premières Nations. Le chef Ratsénhaienhs Clinton Phillips du Conseil Mohawk de Kahnawake, s'est joint à d'autres dirigeants des Premières Nations aujourd'hui à Lac Leamy, au Québec, pour faire valoir cette position au nom de l'APNQL.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire a récemment approuvé le transport de 23 000 litres (6 000 gallons) de liquides radioactifs devant être transportés par un convoi de 100 à 150 camions provenant du réacteur de Chalk River, au nord-ouest d'Ottawa à un site américain en Caroline du Sud (un itinéraire de plus de 2 000 km). Le Caucus des Iroquois, la Nation Anishinabek, les chefs de l'Ontario et l'APNQL ont conjugué leurs efforts aujourd'hui pour dénoncer ce plan qui permettrait à des matières dangereuses de traverser les terres ancestrales Anishinabek et Mohawk.

« Leur plan est de déterrer de 'vieux' déchets qui ont été enfouis sur le site depuis son ouverture. Le plan prévoit aussi d'enfouir les déchets profondément sous la surface. Malheureusement, le site prévu se trouve à côté de la rivière des Outaouais, où se trouve le site de Chalk River. Nous sommes absolument contre ce projet. Nous invitons nos peuples, les dirigeants politiques et les autres groupes à se joindre au consensus pour s'opposer à un tel plan potentiellement dangereux qui a été établi sans même nous consulter. Quelques onces de cette substance pourraient ruiner l'approvisionnement en eau de toute une ville. Nous ne laisserons pas cela se produire », a déclaré le chef Ratsénhaienhs Clinton Phillips, porte-parole du dossier de l'Environnement du Conseil des Mohawk de Kahnawake.

« La position des chefs de l'APNQL est claire : l'enfouissement et le transport de déchets nucléaires ne sont pas des options, ni pour les générations actuelles, ni pour les prochaines générations. Les coûts sanitaires, sociaux et environnementaux seraient trop élevés. Seules les industries bénéficieraient de tels projets, laissant la population vivre avec les impacts de leurs activités. Nous ne pouvons pas risquer une autre catastrophe car nous croyons à notre responsabilité en tant que gardiens de nos terres », a déclaré le chef de l'APNQL, Ghislain Picard.

En vertu du droit constitutionnel et des principes de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, tout aménagement ou projet sur les terres ancestrales des Premières Nations doit être approuvé par le gouvernement de la Première Nation concernée.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. www.apnql-afnql.com.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

Renseignements : Mélanie Vincent : vincentmelaniemv@gmail.com, Cell. : 418-580-4442

LIENS CONNEXES
www.apnql-afnql.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.