L’APNQL souligne le 250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763

WENDAKE, QC, le 7 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Le 7 octobre 2013 marque le 250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763, promulguée par le roi George III. Cette journée constitue un moment important de l'histoire canadienne. « Les Canadiens doivent prendre un moment pour y réfléchir et se rappeler que cette proclamation fut une proposition de transaction immobilière équitable et volontaire entre le gouvernement britannique et les Autochtones, mais c'est également une journée de contradiction », a déclaré le chef de l'APNQL, Ghislain Picard.

Pour les Premières Nations, l'un des points saillants de la Proclamation royale est la reconnaissance des titres autochtones et du fait que toutes terres seraient réputées terres autochtones jusqu'à cession par les nations, par traité. La Proclamation royale est enchâssée dans la section 25 de la Loi constitutionnelle; cette section de la Charte des droits et libertés comporte des garanties au fait que rien ne peut mettre fin ou diminuer les droits autochtones énoncés dans la Proclamation. Nous devons célébrer cette partie de la Proclamation, mais on se doit de poser la question : Est-ce que le gouvernement du Canada défend actuellement l'esprit et les intentions de la proclamation?

Le revers de cette proclamation fait qu'elle a réservé des terres pour le Peuple autochtone et a ordonné aux non-Autochtones de quitter ces terres. Elle a respecté le droit des Autochtones de chasser et de pêcher sur ces terres. L'ironie de cet accord est qu'il a laissé place au paternalisme britannique et au monopole de la Couronne sur toutes terres éventuelles. Les Autochtones sont considérés comme des sujets britanniques et non pas comme des nations égales et indépendantes. L'interprétation de cet accord est toujours débattue et a de graves conséquences constitutionnelles, légales et politiques et il doit être pleinement reconnu pour instaurer la justice en faveur des Autochtones.

On doit célébrer les aspects positifs de cette proclamation qui établit le fondement pour la conclusion de traités entre les Premières Nations et la Couronne (Canada), une approche qui devait reposer sur le partenariat, le respect mutuel et la reconnaissance mutuelle. Cet anniversaire est une occasion importante pour revoir la relation entre les Autochtones, la Grande-Bretagne et le Canada.

« Nous devons passer de la colonisation à la décolonisation et tracer une nouvelle voie qui repose sur les principes de reconnaissance et de respect, et aller de l'avant vers une ère d'action dans laquelle aucun gouvernement ou nation ne s'imposera à un autre », a indiqué le chef Ghislain Picard.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. www.apnql-afnql.com.

SOURCE : Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

Renseignements :

Mélanie Vincent (melanievincent21@yahoo.ca)
Cell. : 418-580-4442


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.