L'APNQL demande de mettre un terme au processus de l'ONÉ pour Énergie Est

WENDAKE, QC, le 31 août 2016 /CNW Telbec/ - Suite à l'annulation par l'Office national de l'énergie (ONÉ) des séances à Montréal sur le projet d'oléoduc Énergie Est, l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) pense qu'il est plus que temps de mettre un terme à ce processus qui soulève de sérieux doutes quant à son intégrité, voire sa légitimité. C'est le moment de repenser en profondeur ce processus en collaboration avec les Premières Nations, tel que le demande l'APNQL depuis le début.

« L'ONÉ est incapable de faire l'examen du projet Énergie Est dans le respect des droits fondamentaux des Premières Nations. L'APNQL juge que l'ONÉ n'a ni la capacité, ni le mandat de répondre aux obligations en matière de consultation », a indiqué Ghislain Picard, chef de l'APNQL.

L'APNQL réitère son opposition à l'oléoduc, en s'appuyant sur une résolution adoptée par l'Assemblée des chefs en juin 2016. « Sur le projet Énergie Est, la position des Premières Nations au Québec est claire. C'est non! » a tenu à ajouter Ghislain Picard.

En outre, l'APNQL entend informer les gouvernements du Canada et du Québec que tout projet de développement sur les territoires traditionnels des Premières Nations ne peut ni ne doit enfreindre le titre aborigène, les droits ancestraux et issus de traités. Fondamentalement, un processus avec la Couronne s'avèrerait la seule garantie acceptable pour les Premières Nations. « Seul un engagement clair avec la Couronne est en mesure d'assurer que nos instances politiques soient prises au sérieux puisqu'aucun des deux gouvernements n'a été en mesure jusqu'à maintenant de satisfaire aux préoccupations de nos gouvernements des Premières Nations », insiste le chef de l'APNQL.

Processus d'examen propre aux Premières Nations
L'APNQL envisage de proposer aux chefs une démarche qui verrait la mise sur pied d'un processus d'examen propre aux Premières Nations, qui aurait comme mandat de faire l'évaluation de tout projet d'exploitation des ressources sur les territoires traditionnels des Premières Nations. « Nous sommes convaincus de notre responsabilité comme gardiens du territoire et de ses ressources. Nous verrons à prendre tous les moyens nécessaires pour exercer cette responsabilité et exiger que tous soient tenus de se conformer à un examen rigoureux, dont les critères

pourraient être déterminés par les Premières Nations », a fait savoir le chef de l'APNQL en citant en exemple, parmi tant d'autres, le taux élevé de risques inacceptables associés au projet Énergie Est.

À propos de l'APNQL
L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. www.apnql-afnql.com.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

Renseignements : Mélanie Vincent : vincentmelaniemv@gmail.com, Cell. : 418 580-4442

RELATED LINKS
www.apnql-afnql.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.