L'aperçu semestriel brosse un tableau de reprise de marchés et de solidité
unique de l'économie canadienne

L'aperçu semestriel 2010 complet est disponible à http://tinyurl.com/2010MidYear

MONTRÉAL, le 17 juin /CNW/ - Les principaux marchés immobiliers de locaux à bureaux et industriels ont mieux répondu que prévu au cours de la récession mondiale et ils continuent à se redresser plus rapidement que de nombreux marchés aux États-Unis et en Europe, selon l'aperçu semestriel de l'année 2010 de Cushman & Wakefield publié aujourd'hui.

Le rapport détaillé portant sur 12 marchés importants à travers le Canada a conclu que même si la récession mondiale avait été plus fortement ressentie dans des endroits comme Calgary et par certains marchés de banlieue et industriels, la croissance de la demande a été généralement beaucoup plus forte que prévue - une indication de la confiance à long terme des entreprises.

Au centre-ville de Toronto, les quelque 4,5 millions de pieds carrés de nouveaux développements ont été mis sur le marché au moment même où la récession mondiale frappait, ce qui a amené certains observateurs du marché à croire que le marché du centre-ville entrait dans une longue période de taux d'inoccupation à deux chiffres. Toutefois, grâce à la solidité du secteur des services financiers canadiens de réputation mondiale, les banques et les sociétés de services connexes ont dépassé les attentes en matière de croissance.

"Cela témoigne de la position enviable de Toronto en tant que capitale financière du Canada. Compte tenu de la fermeté sous-jacente de la demande, nous verrons probablement le taux d'inoccupation des espaces de choix passer à deux chiffres, mais le marché demeurera plus équilibré que d'abord prévu", a déclaré Paul Morse, directeur général principal du bureau des espaces locatifs de Cushman & Wakefield de Toronto.

"Il est juste de dire que tous nos principaux marchés ont connu leur part de défis au cours du présent cycle économique. Toutefois, dans la plupart des cas, les marchés ont mieux réagi que prévu à travers le Canada", a déclaré Pierre Bergevin, président et chef de la direction de Cushman & Wakefield. "Cela témoigne de la capacité des locateurs et locataires à prendre des décisions judicieuses et limitées au cours de périodes difficiles, ainsi que de la solidité inhérente et unique de l'économie canadienne.

"Le centre de Vancouver a également surpris les experts du marché en résistant aux pressions de la récession du point de vue demande beaucoup mieux que prévu et fait déjà face à de fortes pressions de taux locatifs à la hausse. Cependant, les marchés de banlieue, en particulier celui de Richmond, continueront d'être freinés par la lente reprise des États-Unis.

Calgary, avec un centre-ville qui se dotera de quelque 7,5 millions de pieds carrés d'espace additionnel d'ici 2012, ressent la pression des faibles prix de l'essence qui ont lourdement freiné la demande en utilisation d'espaces à bureaux. Un raffermissement moyen des prix du pétrole a contribué à atténuer l'impact que la technologie des gaz de schiste a eu sur la demande dans les marchés locatifs à bureaux. Bien que les taux d'inoccupation au centre-ville de Calgary continueront à augmenter, l'optimisme demeure ferme alors que les économies du monde se rétabliront et que la demande de ressources reprendra. Les perspectives demeurent positives, surtout étant donné qu'il y a eu un nombre peu élevé de mises à pied durant la récession.

Montréal a connu deux trimestres de faible demande lorsque la récession a d'abord frappé et a été lente avec sa relance. Les taux d'inoccupation pour des espaces de choix dans la zone centrale demeureront serrés à 8,3 %. Au fur et à mesure que l'année 2010 progressera, la demande devrait passer en territoire légèrement positif, et les locataires seront confrontés à moins d'options pour les plus grands blocs d'espaces contigus. La stabilité des taux locatifs caractérisera le marché pour quelques trimestres à venir et elle sera suivie par une légère pression à la hausse alors que nous nous approcherons de l'année 2011.

Autres faits saillants du marché :

Les locataires industriels de la Région du Grand Toronto qui ont mis leurs plans d'expansion en veilleuse durant la période de la récession s'activent maintenant en toute hâte à optimiser leurs positions. Il se fait présentement une course importante pour les espaces de qualité alors que les grands locataires engloutissent ce qui reste des blocs de nouveaux espaces spéculatifs de qualité au point où il ne reste plus qu'une couple de plus grands édifices.

Bien que le marché à bureaux d'Edmonton demeure serré, le parachèvement de la Tour d'EPCOR, à la fin 2011, mettra 614 000 pieds carrés supplémentaires sur le marché du centre-ville. Cet espace supplémentaire, combiné à la faible demande du gouvernement, se traduira par un fléchissement continu des taux locatifs dans la zone centrale.

Winnipeg, porte d'entrée de l'Ouest, est sur le point de connaître de meilleurs temps grâce au développement d'un nouvel aéroport et d'un port intérieur, ce qui a suscité l'intérêt d'entreprises du monde entier. L'activité locative au centre-ville a également été solide alors que les entreprises déménagent dans des bâtiments de meilleure qualité. Et dans un marché de banlieue serré, la construction devrait commencer en fin d'année.

Ottawa connaîtra un fléchissement des conditions du marché alors que 725 000 pieds carrés de blocs d'espace plus importants seront mis sur le marché au cours de la prochaine année. Le taux d'inoccupation au centre-ville devrait augmenter à 6 %, même si l'augmentation des espaces vacants pourrait être compensée par les besoins à court terme du gouvernement fédéral.

Le marché de l'espace à bureaux du centre-ville de Halifax attend un développement important pour la première fois depuis trois décennies.

St. John's connaît présentement un marché de propriétaires, ce qui presse les locataires à renouveler leurs baux de façon hâtive.

Cushman & Wakefield est la plus importante société de services immobiliers commerciaux privés au monde. Fondée en 1917, elle comprend plus de 13 000 professionnels répartis dans 231 bureaux à travers 58 pays. La société représente un bassin de clients à partir des petites entreprises jusqu'aux entreprises de Fortune 500. Chef de file reconnu en recherche immobilière à travers le monde, la Société publie un large éventail de rapports exclusifs disponibles à son centre de connaissances (Knowledge Center) en ligne à www.cushmanwakefield.com

SOURCE CUSHMAN & WAKEFIELD

Renseignements : Renseignements: Louis Burgos, (514) 841-3819, louis.burgos@ca.cushwake.com

Profil de l'entreprise

CUSHMAN & WAKEFIELD

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.