L'annonce des investissements du ministre Jacques Daoust dans le réseau routier québécois ne fait que maintenir une sorte de statut quo

MONTRÉAL, le 13 avril 2016 /CNW Telbec/ - C'est avec un certain sentiment de déjà vu que Bitume Québec a réagi aujourd'hui à l'annonce des investissements totaux de 4,7 milliards de dollars dans le réseau routier québécois, au cours de la période 2016-2018,  faite ces jours derniers par le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, M. Jacques Daoust.

Pour Bitume Québec qui représente l'industrie du pavage d'asphalte; entreprises spécialisées dans l'entretien des routes, de production d'enrobés bitumineux et production pure de bitume, ces investissements, aussi faramineux soient-ils en apparence, ne permettront que de maintenir une forme de statu quo, sans pour autant constituer un pas en avant dans l'amélioration nette du réseau, ces investissements étant en réalité en baisse depuis les 4 dernières années en particulier. L'augmentation de 416 M$ par ailleurs des investissements totalisant un peu plus de 1,2 milliard, et destinés aux chaussées, n'est en fait qu'une forme de rattrapage rendu incontournable par rapport à la décroissance observée depuis le tournant des dernières années.

Le président de Bitume Québec, M. Joe Masi, s'est déclaré déçu du fait que la presque totalité de ces investissements, soit 90%, ne soit consacrée qu'au seul maintien des actifs du réseau routier, éliminant d'autant la construction des nouvelles chaussées, sur le plan national autant que régional pourtant nécessaires.

Au mieux, les 2 139 chantiers routiers qui entreront en opérations à l'échelle du Québec ne permettront visiblement pas de créer de nouveaux emplois. Tout au mieux, serviront-ils à maintenir près de 31 500 emplois; ce qui est un déficit en termes d'emplois nets, alors que plus de 36 300 emplois étaient maintenus ou créés de 2014 à ce jour partout au Québec. « Le MTQ doit reconnaître le principe de la récurrence à hauteur de 40 % et de la transférabilité des budgets d'entretien des routes, d'une année fiscale à l'autre » a soutenu le président de Bitume Québec, Joe Masi, qui entend convaincre le nouveau ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Jacques Daoust de la légitimité d'une telle revendication.

Pour Bitume Québec, ces sommes consacrées à l'entretien du réseau routier doivent être transférables et cumulatives, d'une année fiscale à l'autre afin de contrer efficacement le risque de dégradation incontrôlable des routes.

Bitume Québec a enfin exhorté le Ministre à faire preuve de clairvoyance et à ne pas répéter les erreurs du passé en matière d'entretien et de protection du patrimoine routier québécois qui, à défaut de récurrence et de transférabilité des budgets, ne permettrait pas à l'industrie de pouvoir saisir toutes les occasions liées à la transformation de notre société en une économie plus orientée sur le savoir, plus axée sur l'innovation et le développement durable raisonné.

 

SOURCE Bitume Québec

Renseignements : Source : Joe Masi, Président; Info : Alexandre Dumas, Vice-président Affaires publiques et corporatives - Cohn & Wolfe, 514-898-4636 (cellulaire), 514-845-7068 (ligne directe), Alexandre.dumas@cohnwolfe.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.