L'anniversaire de la tragédie de Westray souligne la nécessité d'appliquer la loi

TORONTO, le 9 mai 2014 /CNW/ - Le Syndicat des Métallos se joint aujourd'hui aux mineurs survivants et aux familles pour souligner le 22e anniversaire de la tragédie de la mine Westray dans le comté de Pictou en Nouvelle-Écosse.

« Il est important de rendre hommage au sacrifice des 26 mineurs tués aux premières heures du 9 mai 1992 », a déclaré le directeur national du Syndicat des Métallos, Ken Neumann.

« Aujourd'hui, nous sommes solidaires des familles et des anciens collègues des mineurs de Westray pour honorer leur mémoire. Ce sont des victimes que la loi a échoué à protéger. Nous n'oublierons jamais ces hommes et le prix qu'ils ont payé pour être simplement allés travailler », a déclaré Ken Neumann.

« C'est aussi une journée de réflexion sur ce qui a été perdu et sur les enseignements qu'on en a tirés. Il est important de comprendre comment la tragédie de la mine Westray a mené à des modifications du Code criminel du Canada. Pourtant, la triste vérité est qu'un millier de travailleurs perdent encore la vie au travail chaque année », a-t-il ajouté.

En 2014, le Syndicat des Métallos à l'échelle nationale porte une attention particulière à l'application de la Loi Westray adoptée à l'unanimité à la Chambre des Communes il y a dix ans, a déclaré Ken Neumann. Connue sous le nom de Loi Westray, la législation tient dorénavant les entreprises, leurs administrateurs et leurs cadres criminellement responsables des décès et des blessures survenant sur le lieu de travail.

Pendant la décennie qui a suivi l'adoption de la loi, plus de 9 000 décès au travail ont été enregistrés dans l'ensemble du pays. Cependant, quelques-uns seulement de ces décès ont fait l'objet d'enquêtes à titre de crimes potentiels et pas un seul administrateur, directeur ou cadre d'entreprise n'a risqué une peine d'emprisonnement.

« Nous savons que tous les incidents ne sont pas un cas '' Westray '', mais les décès sur le lieu de travail devraient faire l'objet d'une enquête comme s'ils l'étaient. Ce n'est pas ce qui se produit, c'est pourquoi nous nous engageons à faire en sorte que la Loi Wesley soit appliquée, tout comme nous avons exercé des pressions pour qu'elle soit adoptée il y a 10 ans », a conclu M. Neumann.

La campagne menée par le Syndicat des Métallos, « Mettons fin au carnage, appliquons la loi », exhorte les procureurs généraux à veiller à l'application de la loi avec toute la rigueur prévue. Un appui des municipalités de tout le pays est également recherché et à ce jour, de nombreux conseils municipaux ont endossé la campagne.

De plus amples renseignements sur la campagne et ses objectifs sont disponibles à www.appliquezlaloi.ca/fr.

SOURCE : Syndicat des Metallos

Renseignements :


Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416-544-5951
Steve Hunt, directeur du Syndicat des Métallos pour l'ouest du Canada, 604-816-2554
Sylvia Boyce, coordonnatrice en santé et sécurité du district 6, Syndicat des Métallos, 905-741-9830, sboyce@usw.ca.
Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.