L'anniversaire de la PUGE - quels sont les résultats après quatre ans?

Lettre ouverte adressée aux chefs des partis politiques du Canada de la part de l'Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance et de Campagne 2000

OTTAWA, le 10 févr. /CNW/ -

    
    Aux:  Très honorable Stephen Harper, premier ministre du Canada
          Michael Ignatieff, chef de l'opposition officielle
          Jack Layton, chef du Nouveau parti démocratique du Canada
          Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois
          Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada
    

Cette semaine marque le 4e anniversaire de la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), une allocation mensuelle de 100 dollars pour les enfants âgés de moins de six ans et dont le but déclaré est "d'aider les Canadiens à concilier leur vie professionnelle et familiale en appuyant leurs choix en matière de garde d'enfants". À ce jour, 7 à 8 milliards de dollars en fonds publics ont été dépensés pour ce programme et les résultats sont bien peu convaincants.

Après quatre ans, les familles canadiennes ne sont pas plus en mesure de concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles qu'elles ne l'étaient en 2006. Trouver un service de garde de qualité et abordable demeure tout aussi problématique pour les parents. La vitesse de croissance dans le réseau ralentit et pourtant on ne dispose de places que pour 20 pour cent des enfants âgés de trois à cinq ans, et seulement si les parents ont les moyens de payer les tarifs exigés, qui varient de 600 à 1 200 dollars par mois. Les familles à revenus modestes et faibles, les familles autochtones, les familles vivant en milieu rural, les parents de poupons et les parents d'enfants à besoins particuliers sont les grands exclus.

Après quatre ans, en dépit de fonds publics considérables consentis à la PUGE, l'Organisation pour la coopération et de développement économiques (OCDE) continue de dire que la situation des services de garde au Canada est une des pires parmi les trente États membres. Et pourtant, il n'y a pas eu d'évaluation fondée sur le rendement pour déterminer comment l'argent de la PUGE est utilisé ou si ce programme "aide (effectivement) les Canadiens à concilier leur vie professionnelle et familiale".

Nos deux organismes revendiquent depuis longtemps pour des investissements publics dans un système de services éducatifs et de garde à l'enfance de qualité pour le Canada et pour un Programme national de prestation pour enfants permettant de sortir les familles de la pauvreté. Après quatre ans, il est clair que la PUGE a lamentablement échoué à résoudre la crise des services de garde et à réduire la pauvreté des enfants et des familles au Canada.

Quelle est la solution? Dans tout le Canada, un vaste consensus, qui transcende les opinions politiques partisanes, les régions, l'âge, le revenu, l'origine culturelle et ethnique, confirme la nécessité d'investir des fonds fédéraux pour bâtir un système pancanadien de services de garde. En effet, dans son rapport de décembre 2009, le Comité permanent des finances formule la recommandation suivante : "Que le gouvernement fédéral (...) mette en place un plan national de garde d'enfants qui assurerait des services de grande qualité, abordables et inclusifs. Cet objectif devrait être réalisé par la voie des paiements de transferts fédéraux aux provinces et territoires participants et devrait s'assortir de cibles mesurables et de délais."

Aujourd'hui, nous vous écrivons pour vous demander avec instance à tous de "viser l'or" pour les enfants du Canada. Nous sollicitons de votre part un engagement public au nom de vos partis de financer dans le budget 2010 et au-delà un programme national de services éducatifs et de garde à l'enfance de qualité. Une telle stratégie répondra à l'objectif stratégique de donner des choix aux parents en matière de garde d'enfants et de les aider à concilier travail et famille.

Veuillez recevoir l'expression de nos sentiments respectueux.

    
    "signed"                                      "signed"
    Jody Dallaire                                 Laurel Rothman
    Présidente                                    Coordonnatrice nationale
    Association canadienne pour la                Campagne 2000
    promotion des services de garde
    à l'enfance
    

SOURCE Campagne 2000

Renseignements : Renseignements: Jody Dallaire, Présidente, Association canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance, Cellulaire: (506) 961-1131; Laurel Rothman, Coordonnatrice nationale, Campagne 2000, (416) 595-9230 poste 228, Cellulaire (416) 575-9230

Profil de l'entreprise

Campagne 2000

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.