L'ancien premier ministre parmi 59 personnalités pour la réforme du Régime
d'accès aux médicaments

La Chambre des communes vote demain sur le projet de loi, le Sénat possiblement plus tard ce mois-ci

TORONTO, le 1er déc. /CNW/ - Aujourd'hui, Journée mondiale du sida, 59 personnalités canadiennes des domaines de la politique, du droit, de la médecine et des arts exhortent publiquement les parlementaires à réformer le Régime canadien d'accès aux médicaments (RCAM). Parmi les signataires de la lettre, figurent l'ancien premier ministre Paul Martin, l'ancien gouverneur général de l'Ontario James Bartleman, l'ancien envoyé spécial de l'ONU pour le sida en Afrique Stephen Lewis, l'ex-président de Médecins Sans Frontières Dr James Orbinski, la leader artistique Karen Kain, le militant environnemental David Suzuki, l'écrivaine Sally Armstrong, des ancien-nes député-es ainsi que de nombreuses figures de proue du domaine de la recherche, des leaders religieux de divers horizons, des leaders syndicaux et des membres de l'Ordre du Canada.

Leur appel s'ajoute à l'opinion de 80 % des Canadiens et Canadiennes qui se sont dit en faveur des principaux changements proposés à la loi actuelle dans un sondage d'opinion publique réalisé par le cabinet Pollara pour le Réseau juridique canadien VIH/sida, Carrefour canadien international et UNICEF Canada.

C'est demain que la Chambre des communes votera sur le Projet de loi C-393, déposé par une députée afin de réformer le RCAM. Un comité du Sénat étudie par ailleurs le Projet de loi S-232, pratiquement identique. Une loi initialement appelée Loi de l'engagement de Jean Chrétien envers l'Afrique a été adoptée par le Parlement, il y a plus de cinq ans avec l'appui de tous les partis afin de faciliter l'exportation de médicaments génériques abordables pour les personnes de pays en développement. Le Réseau juridique canadien VIH/sida et plusieurs autres organismes non gouvernementaux demandent d'y apporter des réformes, vu l'inefficacité de l'initiative : en cinq ans, une seule commande d'un médicament a été envoyée à un seul pays.

"Il faut agir dès maintenant", souligne Richard Elliott, directeur général du Réseau juridique canadien VIH/sida. "Les gens des pays en développement, dont des milliers d'enfants atteints du VIH et d'autres maladies, ont attendu assez longtemps que le Canada réalise sa promesse. Ils meurent, par manque de médicaments."

La lettre signée par 59 Canadiennes et Canadiens de renom ainsi que les résultats complets du sondage et d'autres renseignements de fond sont accessibles à www.aidslaw.ca/rcam.

Available in English

SOURCE RESEAU JURIDIQUE CANADIEN VIH/SIDA

Renseignements : Renseignements: Gilles Marchildon, Directeur des communications, Réseau juridique canadien VIH/sida, Téléphone: (416) 595-1666 (poste 228), Cellu.: (647) 248-2400, Courriel: gmarchildon@aidslaw.ca

Profil de l'entreprise

RESEAU JURIDIQUE CANADIEN VIH/SIDA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.