Lancement national d'un rapport du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies sur la marijuana

Réglementation du cannabis : leçons retenues de l'expérience des États du Colorado et de Washington

MONTRÉAL, le 17 novembre 2015 /CNW Telbec/ - Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a aujourd'hui publié son rapport Réglementation du cannabis : leçons retenues de l'expérience des États du Colorado et de Washington en vue de nourrir des discussions au pays qui apporteront un éclairage sur des options stratégiques toutes canadiennes ayant pour objet de réduire les répercussions négatives potentielles de la consommation de marijuana sur la santé, la société, l'économie et la justice pénale au Canada.

Le CCLT a mené des délégations au Colorado et dans l'État de Washington en février et en août 2015, soit environ un an après l'arrivée du cannabis chez les détaillants de ces États, afin de recueillir la meilleure information disponible en vue de formuler des conseils stratégiques fondés sur des données probantes. Puisque les cadres réglementaires adoptés par ces États sont différents, il nous a été possible de comparer leur mode de mise en œuvre et leurs répercussions respectives.

Les délégations ont rencontré des intervenants de divers domaines, à savoir la santé publique, la réglementation, le gouvernement, l'application de la loi, la prévention et l'industrie du cannabis. Ceux‑ci reflétaient un éventail de points de vue, mais plusieurs thèmes communs sont néanmoins ressortis.

Le message clé que les délégations ont retenu est l'importance de déterminer l'objectif qui guidera l'évolution des politiques - autrement dit, commencer par définir le problème à régler et les résultats à atteindre. Au Canada, les renseignements et indicateurs fiables reposent sur des données probantes, des objectifs de santé publique et des normes internationales en matière de droits de la personne, y compris la réduction des méfaits. Ce sont là des facteurs fondamentaux par rapport aux nouvelles approches envisagées.

L'importance d'évaluer les répercussions et d'apporter des changements graduels plutôt que d'agir trop rapidement a également été communiquée aux délégations. Les intervenants des deux États ont aussi souligné la nécessité d'investir en vue d'une mise en œuvre réussie, en prenant le temps requis pour :

  • réunir d'emblée différents partenaires et favoriser des communications transparentes et cohérentes ainsi que la résolution collaborative de problèmes;
  • établir des données de références complètes et assurer une collecte de données rigoureuse en continu afin de surveiller les répercussions;
  • élaborer un cadre réglementaire solide et mettre en place la capacité nécessaire à son administration;
  • investir dans une approche de santé publique qui renforce la capacité en prévention, en éducation et en traitement;
  • élaborer une stratégie de communication claire et complète pour renseigner les autres intervenants et la population sur la réglementation avant son entrée en vigueur, afin que tous comprennent ce qui est permis ainsi que les risques et les méfaits associés à la consommation;
  • veiller à une application uniforme de la réglementation en investissant dans la formation et les outils destinés aux forces de l'ordre, surtout pour prévenir et réduire la conduite avec facultés affaiblies et le détournement vers les jeunes, ainsi que pour lutter contre le marché noir.

Citations

« Le rapport d'aujourd'hui repose sur le travail axé sur la recherche, les politiques et l'échange des connaissances qui est le mot d'ordre au CCLT depuis de nombreuses années. Nous sommes fiers de contribuer aux discussions en cours au pays qui apporteront un éclairage sur des options politiques toutes canadiennes en matière de cannabis. Ce rapport illustre l'importance et la valeur de la collaboration multisectorielle ainsi que le besoin de mobiliser des intervenants du gouvernement, de la santé publique, des soins primaires, des traitements, de la prévention, de l'application de la loi, de l'industrie et d'organismes de réglementation afin que l'approche de la réglementation du cannabis au Canada soit efficace, complète et fondée sur des données probantes. »

Rita Notarandrea, M.Sc.S., CHE, première dirigeante, CCLT

« La croissance et le changement rapides du contexte entourant le cannabis au Canada exigent que l'on accorde de l'attention à cette question en temps opportun. Le Conseil des médecins hygiénistes en chef (CMHC) apporte son soutien aux principes relevés dans le rapport - utilisation des données probantes disponibles pour orienter les discussions sur la modification de politiques en vue de réduire des répercussions négatives sanitaires, sociales et dans le domaine de la justice, et promotion de la santé publique et de l'application uniforme de la loi. Le CMHC compte poursuivre sa participation aux discussions en cours en tant que représentant de médecins principaux de santé publique au Canada. »

Robert Strang, M.D., médecin hygiéniste en chef, Nouvelle-Écosse;
membre et ancien président, Conseil des médecins hygiénistes en chef

‎« L'Association canadienne des chefs de police (ACCP) reconnaît l'importance de la prise de décisions fondées sur des données probantes. Réglementation du cannabis : leçons retenues de l'expérience des États du Colorado et de Washington du CCLT est un excellent rapport qui contribuera à éclairer l'élaboration de politiques au fur et à mesure que nous allons vers un modèle de légalisation de la marihuana. L'ACCP veut veiller à ce que la légalisation de la marihuana ne vienne pas compromettre la sécurité publique. Les pratiques exemplaires et les préoccupations soulevées dans l'étude du CCLT seront utiles à l'ACCP à mesure les discussions progressent. »

Chef Clive Weighill, président, Association canadienne des chefs de police

« Le Centre de toxicomanie et de santé mentale continue d'apporter son soutien à une approche de santé publique en ce qui concerne le contrôle du cannabis. Les leçons présentées dans le rapport du CCLT soulignent l'importance de politiques globales fondées sur des données probantes comme meilleur moyen de parer aux risques pour la santé et la sécurité associés au cannabis. »

Jürgen Rehm, Ph. D., directeur, Service de la recherche sociale et épidémiologique, Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)

« Si le Canada compte aller de l'avant avec une réforme des politiques relatives au cannabis, certaines considérations fondamentales devraient faire partie intégrante des modifications proposées. L'Association canadienne de santé publique appuie entièrement la réorientation des politiques liées aux drogues vers des approches fondées sur des preuves qui respectent, protègent et renforcent les droits de la personne, et ce rapport fournit un point de départ pour ces conversations fort importantes. »

Ian Culbert, directeur général, Association canadienne de santé publique

Le CCLT a été créé par une loi du Parlement fédéral en 1988 pour fournir des conseils d'experts, de l'information et du soutien relatifs aux questions en matière de dépendances et de troubles liés aux substances au Canada. Le CCLT est le seul organisme national titulaire d'un mandat législatif pour fournir des conseils avisés fondés sur des données probantes se rapportant à ces questions afin d'avancer des connaissances issues de la recherche, d'éclairer l'élaboration de politiques, de renforcer la pratique et d'améliorer les services d'éducation, de prévention, de traitement et de rétablissement pour la population canadienne.

Le CCLT tient à remercier les intervenants des États du Colorado et de Washington ainsi que les membres des délégations canadiennes d'avoir donné si généreusement de leur temps, de leur expertise, de leur savoir et de leurs conseils.

Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies transforme des vies en mobilisant les gens et les connaissances afin de réduire les méfaits de l'alcool et des drogues sur la société. En partenariat avec des organismes publics et privés et des organisations non gouvernementales, il travaille à améliorer la santé et la sécurité des Canadiens.

Les activités et les produits du CCLT sont réalisés grâce à la contribution financière de Santé Canada. Les opinions exprimées par le CCLT ne reflètent pas nécessairement celles du gouvernement du Canada.

Pour de plus amples renseignements sur la conférence de presse, veuillez consulter l'Avis aux médias.

 

SOURCE Centre canadien de lutte contre les toxicomanies

Bas de vignette : "Lancement national d’un rapport du Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) sur la marijuana au congrès national Questions de substance à Montréal, Rita Notarandrea, première dirigeante, CCLT, Pinpoint National Photography (Groupe CNW/Centre canadien de lutte contre les toxicomanies)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20151117_C7690_PHOTO_FR_546892.jpg

Renseignements : pour les médias : Des porte-parole des organismes susmentionnés seront disponibles pour parler aux médias après la conférence de presse lors du congrès Questions de substance 2015. Il est possible de planifier des entrevues en envoyant votre demande à media@ccsa.ca ou en appelant le 514-279-4601.

RELATED LINKS
www.ccsa.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.