Lancement du Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie

MONTRÉAL, le 8 sept. 2017 /CNW Telbec/ - Après deux ans de travaux pour en arriver à sa création, le Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie (RQRTL) a officiellement été lancé, le vendredi 8 septembre, lors de la Journée internationale de l'alphabétisation.

Le Réseau regroupe une quarantaine d'experts issus de la recherche, des milieux de l'enseignement (primaire, secondaire, collégial, universitaire), de la communauté, de l'innovation et du transfert de connaissances. « Combattre l'analphabétisme et accroître le niveau de littératie requiert des interventions éclairées par la recherche, dès le préscolaire et tout au long de la vie, ainsi que la concertation de différents acteurs. Nous avons travaillé fort à nous rassembler et à nous structurer. Nous avons désormais la base pour fonctionner », souligne Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Devant de nombreux partenaires des milieux communautaire, scolaire, collégial, universitaire et syndical, ainsi que de plusieurs représentants du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, l'événement se déroulait dans le cadre de la « Journée Lire pour réussir », organisée par l'Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), la Fondation pour l'alphabétisation et d'autres partenaires.

Objectifs

Le Réseau veillera à la diffusion concertée des connaissances, des pratiques et des ressources en littératie* afin de répondre aux besoins importants de la société. Le Réseau s'inscrit ainsi dans une démarche de collaboration afin de soutenir l'appropriation des connaissances issues de la recherche et la mise en œuvre de pratiques afférentes en littératie. « Le Réseau voit le jour grâce à une mobilisation extraordinaire de tous les milieux. Cela permettra de tirer profit de l'expertise de chacun », ajoute Rachel Berthiaume, professeure à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal.

Un soutien gouvernemental recherché

La mission du Réseau est d'autant plus importante alors que se transforment rapidement les environnements de lecture et d'écriture sous l'impulsion du numérique. L'atteinte d'un niveau de littératie adéquat est une exigence pour la réussite de l'intégration du numérique à l'école. « À l'instar du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Monsieur Sébastien Proulx, nous croyons qu'il convient que pour aller de l'avant dans la stratégie en alphabétisation, nous devons nous appuyer sur des informations et pratiques probantes. Ce que notre réseau pourra être en mesure d'offrir », ont exprimé différents membres du Réseau.

Déjà, le Réseau a amorcé une collaboration avec le Ministère. Par exemple, un travail conjoint a été amorcé afin d'harmoniser une définition de la littératie. Selon les membres du Réseau, si tous les intervenants poursuivent un même objectif de mise en œuvre des pratiques en optant pour une même vision et définition, le niveau de compétences essentielles au développement individuel et à la réduction des inégalités sociales ne pourra qu'être meilleur.

Un soutien adéquat des activités réalisées par les membres du Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie permettra de mettre en lumière l'importance de la littératie au Québec, de valoriser davantage les travaux de recherche, de mieux répondre aux besoins des milieux et de consolider les meilleures pratiques. Déjà, l'organisme entend instaurer un Webinaire, effectuer une recension des écrits, une collecte formelle des besoins du milieu, une veille scientifique, valider des outils, ainsi que participer à différents colloques pour contribuer au transfert de connaissances.

*La définition de la littératie retenue par le Réseau est la suivante :

Capacité d'une personne, d'un milieu et d'une communauté à comprendre et à communiquer de l'information par le langage sur différents supports pour participer activement à la société dans différents contextes (Nathalie Lacelle, UQAM ; Lizanne Lafontaine, UQO ; André C. Moreau, UQO ; Rakia Laroui, UQAR).

À propos :

Le Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie regroupe les forces vives en littératie, afin d'exercer dans le domaine un rôle scientifique et éducatif de premier plan. Sa mission est de favoriser l'accès aux connaissances issues de la recherche ainsi qu'aux pratiques des milieux en littératie afin d'éclairer la réflexion et d'orienter l'action.

 

SOURCE Collège Lionel-Groulx

Renseignements : Source : Josianne Haspeck, Conseillère en communication, Josianne.haspeck@clg.qc.ca, 450-430-3120, p.2881; Information : Monique Brodeur, Doyenne -- Faculté des sciences de l'éducation, Université du Québec à Montréal, brodeur.monique@uqam.ca, 514-987-3000, p. 5672; Rachel Berthiaume, Professeure -- Faculté des sciences de l'éducation, Université de Montréal, rachel.berthiaume@umontreal.ca, 514-343-6111, p. 34992

LIENS CONNEXES
www.clg.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.