Lancement de la thématique du Congrès-Jeunes de la Commission-Jeunesse du PLQ
- Les jeunes libéraux s'attaquent au cynisme et discutent de démocratie

QUÉBEC, le 12 août /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui que Julien Gagnon, président de la Commission-Jeunesse du PLQ, Maripier Isabelle, vice-présidente et Anne Rochette, présidente du Comité organisateur du Congrès-Jeunes 2010, rendent publiques les propositions sur la démocratie, les médias et l'accès à la justice qui seront discutées lors de leur 28e Congrès-Jeunes annuel tenu les 13, 14 et 15 août, au Campus Notre-Dame-de-Foy, à St-Augustin-de-Desmaures. Les militants se prononceront notamment sur des mesures visant à rapprocher le citoyen de ses élus, renforcer sa confiance envers les institutions publiques, protéger son droit à l'information et améliorer l'accessibilité du système de justice.

Réforme de la période de questions et changement de régime de financement des partis politiques

Selon les jeunes libéraux, il faut d'abord renforcer les institutions démocratiques des Québécois. Cela commence notamment par une réforme de la formule de la période de questions à l'Assemblée nationale. "Le citoyen doit se reconnaître dans cet exercice parlementaire. Le resserrement des règles entourant la période de questions est nécessaire. Les échanges que les élus ont entre eux devraient servir l'intérêt public", explique Julien Gagnon.

Parallèlement, les militants de la Commission-Jeunesse du PLQ discuteront de changement du régime de financement des partis politiques. "Pour nous, le financement des partis politiques est un droit démocratique fondamental pour chaque citoyen. Afin de mettre fin à la méfiance de la population envers cette pratique nécessaire à la vie démocratique, nous proposons que tous les dons aux partis politiques soient désormais recueillis puis redistribués directement par le Directeur général des élections du Québec, lequel disposerait aussi de plus de pouvoirs d'enquête. On garantirait ainsi une plus grande transparence et une meilleure surveillance du financement des partis, tout en préservant la liberté du donateur de contribuer à une cause", continue Julien Gagnon.

Création d'un titre protégé pour les journalistes et réforme du Conseil de presse

L'exercice de réflexion sur la démocratie des jeunes libéraux passe également par un examen de la situation des médias au Québec. "Les nouvelles réalités des communications et de l'information ont un impact immense sur le journalisme moderne. Dans ce contexte, il est essentiel de préserver le droit de la population à l'information tout en réaffirmant la liberté de presse vitale à une saine démocratie. Les débats de notre Congrès-Jeunes porteront donc aussi sur la création d'un titre protégé pour ceux qui pratiquent le métier de journaliste. L'octroi du statut de journaliste professionnel qui l'accompagnerait permettrait en outre de mieux protéger l'indépendance des journalistes, de lui garantir certaines conditions de travail et, surtout, la protection de ses sources. Le citoyen serait bien sûr le premier à en bénéficier", enchaîne Maripier Isabelle.

Cette résolution est accompagnée d'une proposition de réforme du Conseil de presse. Cette réforme viserait à lui donner plus de pouvoirs de réglementation quant à la protection du public et des individus et quant au respect des normes d'éthique déontologique pour les journalistes qui détiendraient le titre de journaliste professionnel.

Le cahier de propositions des jeunes libéraux est complété par plusieurs mesures en matière d'accès à la justice, notamment l'élargissement des critères d'admissibilité à l'aide juridique et à la cour des petites créances.

Le Congrès-Jeunes 2010 : une occasion de renouveler la démocratie à l'image des jeunes

Cette plate-forme est issue des recommandations faites par les militants jeunes du Parti libéral du Québec lors de la tournée de consultation tenue cet été par la Commission-Jeunesse du PLQ dans toutes les régions du Québec, sous le thème Démocratie renouvelée, Génération engagée. "Il y a une relève super dynamique au Québec qui n'attend que de faire entendre sa voix. Pour plusieurs jeunes, notre tournée et notre Congrès-Jeunes sont d'importantes opportunités d'entrer en contact avec le milieu politique et de mieux comprendre les rouages de notre démocratie. En fin de semaine, nos militants de partout au Québec auront finalement l'occasion de se prononcer sur les propositions recueillies au cours de l'été. Les résolutions adoptées pourront par la suite être présentées à l'ensemble des militants du Parti libéral du Québec", complète Anne Rochette, présidente du Comité organisateur du Congrès-Jeunes 2010.

Rappelons que la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec regroupe tous les membres-jeunes du PLQ âgés entre seize et vingt-cinq ans. Elle détient le tiers des voix dans les plus hautes instances décisionnelles du parti, ce qui en fait l'aile-jeunesse ayant le plus grand pouvoir décisionnel au sein d'un parti politique au Canada.

SOURCE Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec

Renseignements : Renseignements: Emilie Nicolas, Communications, Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec, 514 219-5783, nicolase@plq.org; www.commission-jeunesse.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.