L'Alberta surpasse toutes les grandes économies dans le bilan comparatif Les performances du Canada

L'Alberta décroche un « A+ » pour sa performance économique globale, se classant devant toutes les autres provinces et les pays comparables au Canada 

CALGARY, le 16 mai 2014 /CNW/ - L'Alberta affiche la meilleure performance économique globale parmi les provinces et pays du classement. Pour la première fois, le bilan comparatif du Conference Board « Les performances du Canada : Économie » intègre les 10 provinces canadiennes, en plus de 16 pays avancés. S'inspirant d'analyses antérieures du programme « Les performances du Canada : Économie », le bilan comparatif de l'économie publié aujourd'hui est le premier d'une série de six sur la performance socio-économique du Canada et des provinces à paraître au cours des 12 prochains mois.

L'Alberta obtient des « A+ » ou des « A » pour le revenu par habitant, la croissance du PIB réel, l'inflation, la croissance de l'emploi et le taux de chômage.

Selon Glen Hodgson, vice-président principal et économiste en chef, « en ce qui concerne le revenu par habitant, l'Alberta est la seule à décrocher un "A+". Son revenu par habitant dépasse même celui de la Norvège, pays dont on considère généralement qu'il possède l'un des niveaux de vie les plus hauts du monde. »

FAITS SAILLANTS
  • Le revenu par habitant de l'Alberta est plus élevé que celui de l'ensemble des provinces et pays du classement.
  • Il est peu probable qu'à court terme l'emploi et le PIB continuent à augmenter à des taux aussi élevés que ceux observés en 2013 étant donné que les cours du pétrole ne devraient pas connaître de hausse significative.
  • La productivité du travail est élevée, mais elle a connu une croissance faible entre 2008 et 2012.

La prospérité du secteur albertain de l'énergie a généré un immense afflux d'investissements ainsi qu'une forte croissance de l'emploi et du revenu. De son côté, la croissance du PIB réel a été suffisamment forte pour compenser la hausse démographique et maintenir le revenu par habitant à un niveau élevé. Une hausse démographique tend à faire baisser le revenu par habitant et, entre 1981 et 2013, la population de l'Alberta a augmenté de 76 %, ce qui est la plus forte hausse du pays.

Pour ce qui est de la croissance du PIB réel, le classement relatif de l'Alberta était loin d'être brillant dans les années 1980 et 1990, mais la forte hausse du prix des produits de base au milieu des années 2000 a contribué à la stimuler, permettant à la province de récolter des « A » et des « B ».

La demande et les prix des ressources naturelles de l'Alberta resteront relativement élevés. Cependant, il est peu probable que la croissance de l'emploi et du PIB puisse se maintenir à des taux aussi hauts que 3 ou 4 % au cours de l'année à venir, car les prix mondiaux des produits de base ne devraient pas connaître de hausse significative. En Alberta, les investissements dans le secteur de l'énergie augmenteront à un rythme plus modéré.

Grâce à ses ressources énergétiques, l'Alberta récolte de bonnes notes pour les indices de l'investissement direct étranger de création entrant et sortant, c'est-à-dire l'investissement qui permet d'agrandir une entreprise existante ou d'en créer une nouvelle (par opposition à une fusion ou une acquisition). Elle obtient un « B » pour chacun de ces deux indicateurs.

Pour la productivité du travail, l'Alberta enregistre une croissance assez faible, mais affiche un niveau qui lui vaut la quatrième place du classement international à cet égard et fait d'elle la province la plus performante. Le principal facteur qui contribue à l'amélioration de sa productivité est l'intensité du capital (à savoir l'investissement dans les usines, le matériel et l'outillage par heure travaillée). L'Alberta est l'une des deux seules provinces (l'autre étant la Saskatchewan) à afficher une intensité de capital moyenne supérieure à celle des États-Unis.

Le Conference Board a accru sa présence dans l'Ouest canadien avec l'ouverture de son bureau de Calgary à l'automne dernier. Il organise une conférence sur les perspectives pour les entreprises de l'Ouest canadien le vendredi 23 mai, au Ranchmen's Club de Calgary, de 8 h à 11 h 45 (HAR). Ses économistes présenteront les perspectives économiques pour l'Alberta, le Canada et le reste du monde. Ces présentations seront suivies d'exposés faits par des chefs d'entreprise et des dirigeants du secteur public.

En outre, le Conference Board organisera un webinaire sur les perspectives pour les entreprises albertaines le 26 juin, à 11 h (HAR).

Les performances du Canada est un programme de recherche continu au Conference Board du Canada qui vise à aider les décideurs à prendre connaissance des forces et faiblesses du Canada et de ses différentes régions sur le plan de la performance socio-économique. Le site Web du programme présente des données et des analyses relatives à la performance du Canada et à celle de pays comparables dans six catégories de rendement : l'économie, l'innovation, l'environnement, l'éducation et les compétences, la santé et la société.

Le bilan comparatif sur l'éducation et les compétences paraîtra en juin.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires, Relations avec les médias, tél. : 613-526-3090, poste 221
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.