L’Alberta, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et le SSNA donnent
l’exemple en inscrivant Simponi(MC) dans leur liste de médicaments pour
le traitement de trois affections rhumatismales

Le premier inhibiteur du TNF auto-injecté une fois par mois est maintenant remboursé chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, de rhumatisme psoriasique et de spondylarthrite ankylosante

MONTRÉAL, le 17 août /CNW Telbec/ - Merck a le plaisir d'annoncer que le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l'Alberta sont les premières provinces canadiennes à rembourser SIMPONIMC (golimumab) pour le traitement de trois différentes affections rhumatismales. SIMPONIMC, un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale (TNF) administré par voie sous-cutanée, est désormais remboursé par ces trois provinces chez les personnes atteintes des formes modérées à graves de polyarthrite rhumatoïde et de rhumatisme psoriasique, et de spondylarthrite ankylosante évolutive. Ces trois maladies inflammatoires sont la cause d'une douleur et d'une raideur invalidantes.

Désormais, les personnes de la Nouvelle-Écosse, de l'Alberta et du Nouveau-Brunswick atteintes de ces graves maladies arthritiques ont accès à un nouveau traitement, SIMPONIMC, un médicament auto-administré une fois par mois, par injection sous-cutanée. SIMPONIMC est indiqué dans les cas suivants : pour la réduction des signes et des symptômes chez les patients adultes présentant des poussées évolutives des formes modérées à graves de polyarthrite rhumatoïde, en association avec le méthotrexate (MTX); pour la réduction des signes et des symptômes chez les patients adultes présentant des poussées évolutives des formes modérées à graves de rhumatisme psoriasique évolutif, en monothérapie ou en association avec le MTX; pour la réduction des signes et des symptômes chez les patients adultes atteints de spondylarthrite ankylosante évolutive dont la réponse au traitement standard n'est pas satisfaisante.

"SIMPONIMC, à titre de premier inhibiteur du facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha) auto-injecté une fois par mois, représente une avancée thérapeutique. Les données des études cliniques sur SIMPONIMC GO-FORWARD, GO-AFTER, GO-BEFORE, GO-REVEAL et GO-RAISE ont montré une réduction soutenue des symptômes et une nette amélioration de la fonction physique au fil du temps chez ces patients, indique le Dr Walter P. Maksymowych, professeur de l'Université de l'Alberta, à Edmonton, département de médecine, division de rhumatologie. L'arrivée de cette nouvelle option nous permettra de choisir les traitements optimaux qui aideront à soulager ces patients aux prises avec ces terribles maladies rhumatismales."

La décision de l'Alberta, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick fait suite à la recommandation favorable à l'égard de SIMPONIMC émise en mars 2010 en vertu du Programme commun d'évaluation des médicaments (PCEM), lequel s'occupe de l'évaluation des données probantes cliniques et des données pharmacoéconomiques relatives aux médicaments et fournit des recommandations relatives aux listes de médicaments couverts, aux régimes d'assurance-médicaments publics au Canada (à l'exception du Québec).

La décision du SSNA touche près d'un million de Canadiens
Le Programme de soins de santé non assurés (SSNA) de Santé Canada, un programme national de prestation de soins de santé aux personnes admissibles des peuples des Premières nations et des Inuits, a également confirmé en juin 2010 que SIMPONIMC serait remboursé pour le traitement des formes modérées à graves de polyarthrite rhumatoïde et de rhumatisme psoriasique évolutives, et pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante évolutive, donnant ainsi accès à plus de 815 000 personnes au Canada bénéficiaires du programme.

"La décision à l'égard de SIMPONIMC est une excellente nouvelle pour les patients. Un régime thérapeutique optimal est primordial pour maîtriser les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, du rhumatisme psoriasique ou de la spondylarthrite ankylosante, et il est important, pour les patients qui n'ont pas de régime d'assurance privé, d'avoir accès également aux nouveaux traitements d'avant-garde commercialisés au Canada, ajoute le Dr Maksymowych. Nous espérons que toutes les provinces emboîteront le pas."

Merck continuera de travailler étroitement avec les autres provinces qui envisagent présentement de rembourser SIMPONIMC chez les patients appropriés atteints de ces maladies rhumatismales.

À propos de SimponiMC
SIMPONIMC est un anticorps monoclonal humain qui cible et neutralise le TNF-alpha, une protéine qui, lorsqu'elle est exprimée en trop grande quantité dans l'organisme chez les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques, peut causer de l'inflammation et des dommages à l'os, au cartilage et aux tissus avoisinants. SIMPONIMC, le premier inhibiteur du TNF auto-injecté une fois par mois par voie sous-cutanée, est approuvé au Canada pour le traitement des formes modérée à grave de polyarthrite rhumatoïde et de rhumatisme psoriasique et pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante; il est présenté dans un auto-injecteur SmartJectMC ou une seringue préremplie.

À propos de Merck
La société Merck d'aujourd'hui est un leader mondial dans le domaine des soins de la santé. Merck est connue sous le nom de MSD dans les pays autres que le Canada et les États-Unis. Grâce à ses médicaments, vaccins, traitements biologiques, produits de santé grand public et de santé animale, elle collabore avec ses clients et œuvre dans plus de 140 pays à procurer des solutions de santé novatrices. Elle démontre également sa détermination à améliorer l'accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d'envergure. Pour de plus amples renseignements, visitez le site href="http://www.merck.ca/">www.merck.ca.

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des "déclarations prospectives" (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations peuvent comprendre, entre autres, des déclarations sur les avantages de la fusion entre Merck et Schering-Plough, dont notamment les résultats financiers et d'exploitation futurs et les projets, objectifs, attentes et intentions de l'entreprise combinée, ainsi que d'autres considérations ne constituant pas des faits avérés. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles des directions de Merck et de Schering-Plough et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Les résultats réels peuvent différer de ceux que décrivent les déclarations prospectives.

Les facteurs suivants, entre autres, pourraient entraîner un écart entre les résultats réels et les déclarations prospectives : la possibilité de voir les synergies attendues de la fusion entre Merck et Schering-Plough ne pas se concrétiser du tout ou au cours de la période espérée, en raison, entre autres, des effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou d'une loi en instance susceptible d'avoir des conséquences pour cette dernière; le risque d'une intégration décevante des deux entreprises; une interruption de la fusion ayant pour effet de rendre difficile la poursuite de relations commerciales ou opérationnelles; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; le risque lié à l'évolution de la réglementation et des politiques de santé aux États-Unis et dans le monde, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires ou de mesures réglementaires.

Merck ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2008 de Merck établi sur le document Form 10-K, le rapport trimestriel de Schering-Plough établi sur le document Form 10-Q pour le trimestre ayant pris fin le 30 septembre 2009, sur la circulaire de sollicitation de procurations déposée par Merck le 25 juin 2009 et sur les autres documents déposés par les deux sociétés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière ( href="http://www.sec.gov/">www.sec.gov).

MC SIMPONI est une marque de commerce de Centocor Ortho Biotech Inc., utilisée sous licence par Schering-Plough Canada inc.


SOURCE Merck

Renseignements : Renseignements:

Relations avec les médias:
Mona Aubin
Merck
514-428-3768
mona.aubin@merck.com                
Katherine Vanda
HKDP Communications et affaires publiques
514-395-0375 x232
kvanda@hkdp.qc.ca

Profil de l'entreprise

Merck

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.