L'AEPC se désole que la nouvelle Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés ne protège pas assez les personnes vulnérables

MONTRÉAL, le 31 mai 2017 /CNW Telbec/ - Au risque de paraître rabat-joie, l'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) ne peut réellement se réjouir de l'adoption de la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité telle qu'elle est rédigée actuellement.

En bref

  • L'AEPC déplore que le signalement ne soit obligatoire que pour certaines situations de maltraitance - L'AEPC soutient que toute situation de maltraitance devrait obligatoirement être signalée.
  • L'AEPC comprend le besoin de protéger les sonneurs d'alerte, mais pas aux dépens de la victime de maltraitance - Si le sonneur d'alerte est complice du méfait qu'il dénonce, il ne devrait pas jouir d'une immunité interdisant à qui que ce soit d'exercer des sanctions disciplinaires à son endroit.

Citations d'Annick Lavoie, directrice générale de l'AEPC
« Y a-t-il vraiment des actes de maltraitance qui sont acceptables ? Certainement pas ! Alors, pourquoi limiter le signalement obligatoire à "certaines situations de maltraitance" ? Le but de la Loi devrait être de contrer la maltraitance sous toutes ses formes. »

« La notion de complicité de méfait a été totalement ignorée. En protégeant inconditionnellement les sonneurs d'alertes qui auraient pris part de près ou de loin aux actes de maltraitance, on place les intérêts du sonneur d'alerte devant ceux de la victime, qui souvent est déjà très vulnérable. Pour l'AEPC et ses membres, c'est inacceptable. »

À propos de l'Association des établissements privés conventionnés (AEPC)
Le secret le mieux gardé - L'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) regroupe 30 propriétaires-gestionnaires qui représentent 59 installations (57 CHSLD et 2 centres de réadaptation, incluant une unité de soins palliatifs) offrant un milieu de vie, un milieu de soins et un milieu de fin de vie de qualité supérieure à une clientèle en grande perte d'autonomie. Les établissements de son réseau répondent collectivement aux besoins quotidiens de près de 7 000 résidents.

 

SOURCE Association des établissements privés conventionnés (AEPC)

Renseignements : Sylvie Cajelait, conseillère en communication, Téléphone : 514 499-3630, poste 238, Cellulaire : 514 366-5617, s.cajelait@aepc.qc.ca, www.aepc.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.aepc.qc.ca/

Profil de l'entreprise

Association des établissements privés conventionnés (AEPC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.