L'ACSIQ émet son désaccord sur le nouveau projet de règlement (RPA) en ce qui concerne le personnel de surveillance

BELOEIL, QC, le 15 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Engagée depuis plusieurs années dans le dossier de la sécurité des personnes âgées, l'Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) souhaite faire connaître son inquiétude quant au projet de modification du règlement concernant la certification des résidences pour aînés, divulgué dans La Presse + ce matin.

Le projet propose l'autorisation de faire appel à des personnes qui ne font pas partie des employés formés afin d'assurer le seuil minimal de surveillance. Cette responsabilité d'évacuer les résidents (personnes âgées) pourrait dorénavant être confiée à un résident volontaire ou un bénévole qui de surcroit pourrait habiter à l'extérieur de la résidence.

L'ACSIQ se prononce haut et fort contre ce projet de modification règlementaire parce qu'il est contraire aux recommandations du rapport de Me Delage et également dangereux pour les personnes bénévoles volontaires, autant pour leur intégrité physique que pour la responsabilité légale et morale que l'on tente de faire reposer sur eux en cas d'incendie.

Prévoir que des bénévoles à l'extérieur de la résidence pourront intervenir sans délai est, non seulement utopique, mais contraire aux règles élémentaires de la sécurité incendie qui commandent aux gens d'évacuer lorsque retentit une alarme incendie et de surcroit de ne jamais pénétrer dans un bâtiment en flamme. 

Appui inconditionnel de l'ACSIQ aux recommandations de Me Delâge

Le commissaire Delâge, dans son rapport sur les événements survenus à l'Isle-Verte, a conclu que les gicleurs et le personnel de surveillance sont deux facteurs essentiels favorisant la sécurité des résidents. Mentionner que le projet actuel est en conformité avec les recommandations du regretté commissaire Delage est un affront aux conclusions de son rapport d'enquête.

L'objectif de l'Association est de prévenir que d'autres événements comme celui de l'Isle Verte ne se reproduisent autant que possible. Nos experts en prévention sont interpellés et préoccupés par la mise en place règlementaire parue dans l'article de La Presse + ce matin. Mais encore plus surpris de voir que le ministre de la Santé et des Services sociaux ait diamétralement changé de position quant aux commentaires publics exprimés lors de la sortie du rapport Delage.

L'ACSIQ est soucieuse de la protection de nos ainés et s'explique mal ce changement de cap alors que  le maintien en poste du personnel formé était inclus aux orientations émises par le MSSS en réponse au rapport Delâge.

À propos de l'ACSIQ

L'Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) existe depuis 1968 et regroupe plus de 1 000 cadres du milieu de l'incendie répartis dans 650 municipalités, industries et institutions de la province. L'association a pour mission d'être le porte-étendard de l'excellence en sécurité incendie. Par notre expertise, nous participons au développement des différents règlements, lois et formations touchant le domaine de l'incendie au Québec, en collaboration avec les instances concernée Pour en savoir plus : https://www.acsiq.qc.ca

 

SOURCE Association des chefs en sécurité incendie du Québec

Renseignements : Isabelle Harvey, coordonnatrice aux communications, Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) T: 450 464-6413 | C. 514-771-5948 | iharvey@acsiq.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.acsiq.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.