L'ACRDQ accueille favorablement la création du Comité de suivi sur le jeu en
ligne

MONTRÉAL, le 9 juill. /CNW Telbec/ - L'Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ) accueille avec satisfaction la création du Comité de suivi sur le jeu en ligne annoncée aujourd'hui par le ministre des Finances. Pour l'Association, le suivi et l'analyse des impacts sociaux du développement du jeu en ligne au Québec sont nécessaires pour mieux documenter le phénomène et seront utiles pour proposer différentes stratégies de prévention, le cas échéant.

En février dernier, au moment où le gouvernement du Québec faisait connaître son intention de donner le feu vert à Loto-Québec pour qu'elle puisse offrir un accès légal au jeu en ligne, l'ACRDQ s'était montrée préoccupée par les impacts sur la population à risque de l'accessibilité accrue au jeu en ligne. Elle avait réclamé alors une consultation publique, de manière à permettre aux milieux d'intervention et de recherche de se prononcer sur cette importante question.

L'Association est donc satisfaite de constater que, parmi les membres du Comité de suivi sur le jeu en ligne, figurent essentiellement des représentants des milieux d'intervention et de la recherche. De l'avis de la directrice générale de l'Association, Lisa Massicotte "ces personnalités, présidées par Mme Louise Nadeau, professeure titulaire au Département de psychologie de l'Université de Montréal et directrice scientifique de l'Institut universitaire sur les dépendances du Centre Dollard-Cormier, sont toutes réputées pour leur expertise dans le domaine des dépendances et du jeu pathologique, ce qui témoigne selon nous de l'importance et du sérieux de la démarche".

Rappelons que l'Association a publié en septembre 2009 un guide de pratique et une offre de services de base pour le traitement du jeu pathologique qui révèle que, malgré le fait qu'une forte proportion de la population (entre 60 et 90 %) joue aux jeux de hasard et d'argent, c'est moins de 1 % de celle-ci qui développera un problème de jeu pathologique.

L'Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec regroupe vingt centres de réadaptation publics et quelques organismes apparentés offrant des services d'accueil, d'évaluation et d'orientation, des services de désintoxication, des services de réadaptation en externe ou avec hébergement, des services de soutien à l'entourage, des traitements de substitution et de la réinsertion sociale ou professionnelle. Répartis sur l'ensemble du territoire québécois, ils constituent une référence incontournable en matière de services spécialisés de réadaptation des personnes aux prises avec des problèmes sévères d'abus et de dépendance à l'alcool, aux drogues ou au jeu. Chaque année, ce sont plus de 50 000 personnes qui font appel à leurs services. Parmi celles-ci, 30 % sont des jeunes de moins de 25 ans.

SOURCE Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ)

Renseignements : Renseignements: Lucie Mongrain, ACRDQ, 514 887-8672

Profil de l'entreprise

Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.