L'ACIP demande une rencontre avec Denis Coderre - L'industrie est consternée par la décision de Montréal qui ramène la Ville au 20e siècle

MONTRÉAL, le 22 févr. 2016 /CNW Telbec/ - L'Association canadienne de l'industrie des plastiques (ACIP) est consternée par la décision de la Ville de Montréal de bannir les sacs de plastique minces. L'ACIP avait accueilli avec enthousiasme la création d'un groupe de travail par la Communauté métropolitaine de Montréal le 11 février.

« Il s'agit d'un enjeu environnemental important, a réagi Marc Robitaille, membre de l'ACIP et président d'Omniplast sur la Rive-Sud de Montréal. Les commerçants et les résidents ne cessent de répéter que les sacs de plastique minces ne sont plus un problème à Montréal alors nous ne comprenons pas pourquoi le maire prend cette décision qui va accroître l'impact environnemental des sacs de 300 %. Nous allons nous retrouver avec 300 % plus de résidus de plastique et 300 % plus de gaz à effet de serre. »

Une défaite pour l'environnement
L'ACIP affirme qu'encourager l'usage de sacs d'une épaisseur minimale de 50 microns sera néfaste pour l'environnement et occasionnera des coûts additionnels pour les citoyens et les commerçants. Cette mesure aura aussi un impact négatif sur les emplois locaux, car ces sacs doivent être importés d'Asie.

« Le bannissement des sacs de plastique de moins de 50 microns va trop loin, a ajouté Marc Robitaille. Nous voulons maintenant rencontrer les élus et fonctionnaires le plus rapidement possible pour expliquer pourquoi. Nous ne comprenons pas l'urgence d'agir alors que le maire venait juste d'annoncer la création d'un groupe de travail pour étudier ce dossier. Montréal gère déjà les sacs de plastique de façon durable. Cette mesure va nous ramener au 20e siècle.

Une défaite pour les citoyens
Les citoyens qui réutilisent les sacs de plastique pour leurs besoins domestiques devront maintenant acheter des sacs de plastique à leurs frais, une hausse de 100 % sur leur portefeuille.

Une défaite pour l'économie
L'industrie soutient qu'à l'avenir, cette mesure fera en sorte que les sacs de 50 microns d'épaisseur devront être importés d'Asie puisque les entreprises locales n'ont pas la capacité de les fabriquer et qu'il sera trop coûteux d'acheter de nouveaux équipements. Cela se traduira par des pertes d'emplois pour la région de Montréal.

« Nous avons besoin de rencontrer le maire pour présenter la technologie et les problèmes environnementaux qui seront créés par l'adoption de sacs de 50 microns, a ajouté Robitaille. Un sac plus mince peut répondre aux besoins sans nuire à l'environnement. Les sacs de plastique minces ne sont plus un problème à Montréal, mais la mesure prise par Montréal le sera. »

À propos de l'Association de l'industrie canadienne des plastiques
L'Association canadienne de l'industrie des plastiques est la voix nationale de l'industrie canadienne des plastiques. Elle représente les intérêts des transformateurs, des fournisseurs de matériaux, des fabricants d'équipement et les propriétaires de marques à travers le pays depuis 1943.

 

SOURCE Association canadienne de l'industrie des plastiques (ACIP)

Renseignements : Pour toute demande d'entrevue, veuillez contacter: ZONE FRANCHE: Guy Litalien, 514 772-4008, glitalien@zonefranche.ca; Marie-Philip Leduc, 514 267-3619, mpleduc@zonefranche.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.