Lac Simon - Le service de police est sauvé… pour le moment !

LAC SIMON, QC, le 23 mars 2017 /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Québec), qui représente les policiers du Lac Simon en Abitibi, se réjouit des derniers développements survenus dans ce dossier, mais continuera à faire pression sur les différents paliers de gouvernement pour obtenir une enveloppe budgétaire permanente qui assurera un service sécuritaire lors des interventions policières sur le territoire du Lac Simon.

« Nous avons eu la confirmation que le poste de police du Lac Simon restera ouvert au moins jusqu'au 30 juin prochain. Le gouvernement provincial s'est engagé à verser des montants supplémentaires qui permettront au service de police autochtone d'avoir quatre policiers et deux voitures lors des interventions », de déclarer Denis Bolduc, président du SCFP-Québec.

Le SCFP avait mis tout son poids dans la balance en organisant, notamment, le 8 mars dernier, une conférence de presse conjointe avec le Conseil de la Nation Anishnabe afin de demander aux différents paliers de gouvernement de prendre leur responsabilité et de dénouer l'impasse budgétaire. S'il n'y avait pas eu d'entente avant le 31 mars, c'est la Sûreté du Québec qui aurait pris la relève et les 24 policiers ainsi que le personnel administratif auraient perdu leur emploi.

« Il semble que le message ait atteint son objectif, en partie. Cependant nous allons continuer à mettre de la pression avec l'appui des différents acteurs locaux afin d'assurer la pérennité du service de police du Lac Simon », a ajouté Julie Brault, conseillère du SCFP.

On se souviendra qu'après la mort du policier Thierry Leroux, lors d'une intervention auprès d'une personne en détresse, l'enquête de la Commission nationale des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) avait émis l'opinion que 2 voitures et 4 patrouilleurs étaient nécessaires, et ce, 24 heures sur 24 pour assurer un service policier en toute sécurité lors des interventions dans le contexte de Lac Simon. Le Conseil de la Nation Anishnabe ne disposait pas d'assez de fonds pour respecter les demandes de la CNESST, ce qui menaçait la fermeture du service de police autochtone.

Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31 600 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.

 

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Julie Brault, conseillère syndicale SCFP, 819 277-8371 ; Ronald Boisrond, Service des communications du SCFP, 514 802-2802

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.